Zooms produits verts

Des jouets de plage aux algues : une alternative au plastique

Des jouets de plage aux algues : une alternative au plastique

Une société bretonne a développé un matériau mi-algues mi-plastique sans composés toxiques. De quoi fabriquer des objets variés, parmi lesquels des jouets de plage plus respectueux de l’environnement.

Algopack : un plastique aux algues : plus sain, aussi pratique

Les algues sont bien présentes dans l’alimentation moderne (makis, wakamé, micro-algues comme la spiruline, …), mais elles sont également au coeur d’autres recherches. Outre les cosmétiques et les biocarburants aux algues, on étudie toutes leurs propriétés.

algues-mer-plage-ocean-05Passionné par le potentiel de l’algue, un ingénieur breton, Rémy Lucas, imagine des solutions pour proposer une alternative plus écologique et naturelle aux plastiques.

algues-mer-plage-ocean-02C’est ainsi que la société française Algopack travaille à présent sur le sujet, notamment en collaboration avec des fermes aquacoles, afin de mettre en évidence les atouts de la culture d’algues en filière sur le biotope matin par leur action sur le CO2.

Un plastique dérivés des algues

Petit à petit la société, basée à Saint-Malo en Bretagne du Nord, a également développé Algoblend®, en diminuant progressivement la part des pétrosourcés et en intégrant une charge à base de dérivés d’algues.

algues-mer-plage-ocean-04La matière ainsi créée se présente en granules et peut être colorée et extrudée. Les feuilles en Algoblend peuvent également être thermoformées et utilisées pour fabriquer de nombreux objets y compris pour des emballages alimentaires (barquettes thermoformées par exemple).

Les usages sont multiples : montures de lunettes, étuis, supports, cagettes de légumes, emballages, etc.

algues-mer-plage-ocean-03Zéro pétrole dans l’Algoblend

Rémy Lucas souhaitait développer une alternative saine : pas question donc d’employer un dérivé de pétrole dans la composition de l’Algoblend.

Pour réduire la pollution des plastiques dans la mer, le “plastique” ainsi créé est 100 % issu de déchets industriels d’algues brunes. La matière est compostable et biodégradable : une fois l’objet inutile, l’algue peut donc fertiliser la terre.

algues-mer-plage-ocean-01Parmi les usages de l’Algoblend, on peut ainsi créer des objets destinés à la plage, comme ces pelles et seaux pour les enfants :

© Algopack

© Algopack

…mais aussi des frisbees et autres jeux. Pas de bisphénol A ni phtalates ici !

Sachez que ces objets sont notamment distribués par l’entreprise bretonne Coq en Pâte : http://www.coqenpate.com/

*

Découvrez aussi : nous avions déjà évoqué Algopack
dans le cadre de l’impression 3D à bague d’algues.

*

Cela me donne une idée

Lisez également sur les algues :

Illustration : © Algopack