L’air du soupçon : notre air intérieur est nocif !

L'air du soupçon : notre air intérieur est nocif !

L’air intérieur est toujours aussi pollué, mais les ateliers pour apprendre à détoxifier se multiplient, preuve qu’on peut prendre les choses en main. Bilan.

Air intérieur : un constat alarmant sur la pollution

A l’extérieur, on relève des pics de pollution très élevés, rivalisant avec le tabagisme passif. A l’intérieur, notre air est toxique, le taux de pollution serait même nettement supérieur. Et parce que la grande majorité des personnes passe plus de 80 % du temps dans des lieux fermés, que ce soit dans leur habitation ou sur leur lieu de travail, le problème nous concerne tous.

La révolution chimique

Entre progrès et toxicité : nous naviguons dans un univers chimique enrichi et complexifié depuis la Révolution Industrielle. Les progrès technologiques ont introduit depuis le milieu du XXème siècle dans nos habitats de nombreux matériaux novateurs : dans la construction, le bricolage et l’entretien de la maison, l’ameublement…

Qui dit chimie ne dit pas toxique mais difficile d’imaginer le nombre de produits d’usage courant pouvant contenir des composés chimiques volatils à température ambiante, appelés COV : formaldéhydes, glycols, cétones… Ces noms barbares ont envahi notre quotidien, à notre insu.

nettoyer-polir-vieux-produits

La concentration de ces polluants est de plus en plus importante dans nos lieux de vie. Pourtant, il n’existe que peu d’études et les expérimentations en laboratoire ne prennent pas suffisamment en compte l’effet cocktail : un univers chimique d’environ 100.000 particules nous entourent. C’est le prix du «progrès».

Des conséquences pour la santé

Ces cocktails chimiques sont à l’origine de la recrudescence de nombreux maux contemporains : allergies, problèmes respiratoires, maux de têtes… 91 % des produits ménagers auraient des émissions cancérogènes.

Ils ont également un impact très important sur notre environnement : l’ensemble de nos éco-systèmes sont touchés : les milieux aquatiques, la faune, la flore. 50 % du potentiel végétal des pins parasols du littoral méditerranéen a déjà été brûlé par les détergents contenus dans les embruns. Eux-mêmes issus de nos canalisations.

Anodins, les produits d’entretien ? Entre efficacité et toxicité, les détergents sont en tout cas une source de pollution massive.

Des solutions simples : les bons gestes au quotidien contre la pollution intérieure

Des gestes très simples contre la pollution de l’air intérieur

poussiere-depoussierer-nettoyage-nettoyer-plumeau-01

Aérer ! Idéalement plusieurs fois par jour afin de ne pas confiner ces molécules. N’hésitez pas à aérer même en hiver, c’est encore plus utile contre l’humidité qui engendre de mauvaises conséquences.

D’autres idées simples :

Limitez le nombre vos produits détergents conventionnels et respectez les dosages. Évitez les désodorisants, parfums d’intérieur et bougies parfumées.

Achetez les produits ménagers labellisés.

Plus avantageux : passez à l’entretien naturel de la maison.

A partir de matières premières simples peu onéreuses, naturelles et biodégradables, vous pouvez réalisez l’ensemble de vos produits d’entretien de la maison :

  • économique et écologique, vous réalisez jusqu’à 85 % d’économie ;
  • naturel et non-nocif : vous préservez votre santé et celle de notre environnement ;
  • simple et rapide : avec les bonnes recettes, vous confectionnez des produits efficaces en quelques minutes ;
  • ludique et convivial, un moment d’échange et de partage en atelier et en famille.

C’est ainsi que sont nés un peu partout en France et ailleurs des séances d’apprentissage du naturel, comme à Toulouse les ateliers Ménage&Vous My Visa City :

Ludiques et Pratiques Les Ateliers Ménage&Vous My Visa City* Ecologie