Avec Wikiblock, hackez votre quartier et rendez la ville plus belle

Avec la bibliothèque de design open-source Wikiblock, vous pouvez pacifier votre quartier, en construisant vous-même des bancs, des stands, des niches ou même des îlots pour piétons sur des carrefours dangereux, le tout sans un clou.

Rédigé par Stephen Boucher, le 5 Nov 2016, à 7 h 02 min

Votre quartier manque de bancs ? Le parc serait plus agréable avec une table de pique-nique ? Il manque un bac à plantes en face de chez vous ? Vous voudriez montrer que le trafic urbain peut être calmé par un îlot pour piétons au milieu de ce grand carrefour ? Vous voulez un pochoir pour piste cyclable ? Ou bien vous voulez installer un kiosque à journaux ? Wikiblock vous fournit les plans de tous ces mobiliers urbains temporaires, et bien d’autres, à construire soi-même, et sans colle ni clou.

Wikiblock, une initiative de Better Block

Tout a commencé en 2010 à Dallas. Jason Roberts et ses voisins, frustrés que la ville soit si peu conviviale, veulent améliorer les infrastructures de leur quartier et le rendre plus vivant. « Comme une ville française », rêvent-ils. Ils créent l’association Better Block, pour collecter des prototypes de mobilier urbain « au service d’un espace créatif et pour contribuer à la vie publique ». Le but est en effet, de fournir des modèles pour des installations temporaires, qui permettent soit un usage ponctuel, soit de démontrer les bénéfices d’une organisation différente du quartier. Au terme de ces quelques années d’expérimentation, Jason et ses collègues ont développé une trentaine de modèles.

Jason explique : « Nous essayons de réduire les obstacles à la fabrication. Avant, il fallait un architecte, un menuisier, les finitions et le superviseur de chantier. Aujourd’hui, vous n’avez plus besoin de tout ça. Il vous suffit de votre espace local de fabrication ».(1)

Wikiblock

Car, comme le montre la vidéo ci-dessous (en anglais), les modèles de Wikiblock sont conçus pour être montés à partir de planches de contre-plaqué dans des makerspaces, avec des scies guidées par ordinateur. La plupart des produits peuvent ensuite être assemblés sans colle ni clou, et utilisés instantanément pour rendre votre quartier plus vivable.

How Do I Build A Better Block ? from Gensler Texas on Vimeo.

De plus en plus de designs sont ajoutés à la bibliothèque open source Wikiblock, comme une scène de théâtre, avec tous les éléments nécessaires pour l’éclairage et la scène, testée récemment dans la ville américaine de Saint-Paul.

Wikiblock, un piratage urbain illégal ?

Jason Roberts assume le détournement de la réglementation. Il raconte, qu’à Dallas, « Nous avons pris des pinceaux et peint nos propres pistes cyclables, installé des arbres de rue, construit des sièges à l’extérieur, et mis en place des pop-up cafés, boutiques de fleurs et galeries d’art. Nous avons imprimé les ordonnances municipales et les règles de zonage que nous étions en train de briser et les avons affichées aux fenêtres afin que les participants puissent non seulement expérimenter ce que pourrait être un super quartier, mais aussi comprendre que beaucoup de ces améliorations étaient illégales ou à un coût prohibitif ».

Le but de la démarche est de montrer ce qui est possible. En design, on appelle ça, tout simplement, un prototype. Jason témoigne : « Après ce week-end-là, le changement est venu rapidement. Les projets temporaires sont devenus permanents, les règles de zonage ont été modifiées, des arbres des rues ont été plantés et un mouvement ‘bottom up’ (démarche procédurale à approche ascendante) a pris forme pour rendre notre ville meilleure ».

Une piste cyclable citoyenne

C’est ainsi également que, dans la ville de Macon, en Géorgie (États-Unis), 80 bénévoles ont peint  à la mi-septembre 2016, en cinq jours une piste cyclable de près de 8 kilomètres de long.

Le maire de la ville avait permis le projet et déclaré que les pistes cyclables seraient laissées en l’état pendant une semaine. Le but était de tester comment le réseau cyclable actuel pourrait être complété, en complétant les petits bouts de piste épars en un réseau complet, avec des pistes de différents types, mais aussi des lieux pour ranger les vélos, comme le montre la vidéo ci-dessous.

Comment seront perçues ces initiatives de hacking citoyen en Europe et qui se lancera dans l’aventure en premier ?

Pour aller plus loin :

Références :
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Actuellement Directeur général de consoGlobe et plus spécifiquement Directeur de la rédaction, Stephen Boucher est anciennement directeur de programme à...

Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis