L’année “carte blanche” à Monsanto

Rédigé par Vincent, le 26 Apr 2013, à 15 h 00 min

C’est un texte de loi qui révolte sans frontières partisanes aux Etats Unis. Démocrates et même le très conservateur Tea Party dénoncent la main mise des lobbys agro-industriels sur les décideurs politiques.

Les OGM en toute impunité pour un an

mais_ogm_5L’affaire en question, c’est l’insertion d’un amendement pour le moins pernicieux, dans un texte de loi sur le budget américain et notamment son volet agricole, voté récemment par le Congrès américain, et approuvé par Barak Obama.

L’article 735 de cette loi tient en quelques lignes mais leur portée est loin d’être anodine.

Celui-ci stipule que malgré une décision de justice interdisant l’utilisation d’OGM dans une culture, le ministère pourra contourner cette dernière sur simple demande d’un exploitant, lui octroyant ainsi une autorisation temporaire de cultiver les OGM de son choix, qu’il ait été homologué ou non…

Collusion …

Alors que la ficelle de la connivence avec les industries agroalimentaires chantres de l’OGM est énorme, le texte précise également que les autorités devront s’assurer que les exploitants puissent “déplacer, planter, cultiver et introduire dans le commerce” les organismes génétiquement modifiés.

Textuellement voici le rendu de l’amendement : “Dans le cas ou une décision d’autorisation d’une culture est ou a été invalidée ou annulée, le ministère de l’agriculture doit, nonobstant toute autre disposition de droit, sur simple demande d’un agriculteur, d’un exploitant agricole ou d’un producteur, immédiatement accorder une autorisation temporaire“.

Quand on parle d’OGM, le nom de Monsanto surgit généralement le premier dans les esprits.

Aux Etats Unis, les agriculteurs prônant le bio s'opposent farouchement à Monsanto depuis plusieurs années. Ici, lors d'un procès préventif intenté en justice afin de se protéger des éventuelles attaques de Monsanto suite à une contamination de leurs champs par des semences OGM.

Aux Etats Unis, les agriculteurs prônant le bio s’opposent farouchement à Monsanto depuis plusieurs années. Ici, lors d’un procès préventif intenté en justice début 2013 afin de se protéger des éventuelles attaques de Monsanto suite à une contamination de leurs champs par des semences OGM. (crédit photo France Press)

*

> suite : Quand Monsanto finance des politiques

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Animateur du blog consommerdurable, j'aime rédiger des articles plus informatifs et pour cela, je suis ravi de pouvoir contribuer sur consoGlobe. Cela me...

22 commentaires Donnez votre avis
  1. MAFIA

  2. le changement c’est maintenant, et demain, et après-demain, et après après demain,etc…
    La lutte va être longue mais en changeant nos modes de consommation, il finiront par changer leurs modes de production!

  3. Donc si j’ai bien compris ceux qui qui critique “flamby” comme ils l’appelle pourraient en faire autant avec ces crapules qui ont inventé l’agent ORANGE et qui continuent à ce foutre de la gueule du monde avec leur fric en soudoyant tel AL CAPONE et la mafia les politiques AMERICAINS tous des braves gens !!!

  4. Et la France envisage l’ouverture complète du marché avec les États Unis !
    Raison de plus pour consommer local et protéger notre agriculture si on veut encore savoir ce que l’on mange!

  5. Hélas !
    Dans leur immense majorité, les agriculteurs sont les complices de ces assassins.

  6. C’est révoltant !!
    Allez voir le film “Tous Cobayes !” de Jean Paul Jaud qui vient de sortir. Il traite aussi des OGM et notamment de l’étude menée par un scientifique français à Caen menée en cachette pour ne pas subir la pression des lobbying !! Edifiant !

  7. j’ose espere que l’europe n’acceptera jamais ces ogm malheureusement ,apres un reportage que j’ai vu au sujet de monsento ,que cette entreprise avait des moyens de pression pas tres “catholique”et qu’il oblige ceux qui acceptent a acheter tous les engrais et insecticide chez eux cela me desole de voir combien l’argent cangrene le monde

  8. Nous qui sommes au courant de ces magouilles, nous devons prendre nos responsabilités. Il y a actuellement sur le site de AVAAZ une pétition mondiale contre la mainmise de Monsanto sur nos légumes du quotidien. Il y a déjà 2 million de signatures. Il devrait y en avoir 20 million au moins.
    Mobilisons-nous.
    Mieke

  9. c’est scandaleux je vous invite tous à les contrer sur AVAAZ.org
    soyez le plus grand nombre pour une justice au naturel le plus claire possible

  10. Que dire de plus, sinon mon ecoeurement. Il va être temps que le peuple réagisse avant que la Nature ne soit plus que l ombre d elle même…
    Comment ces demeurés d américains ne peuvent ils pas comprendre que si leurs politiques sont finances par les lobbies et des firmes privées, tout est faussé ? Expliquez moi !

  11. Désespérée que la cupidité des hommes politiques et de certains fermiers qui produisent des produits qu’ils ne consomment pas eux-memes (ils ont leur petite production saine à coté) mais sont d’accord pour sacrifier la vie des autres et de la biodiversité en entrant dans un engrenage dont ils deviennent prisonnier. L’argent rend t-il si idiot ? l’autre n’a t-il donc aucune importance ? A quoi servent les politiques si nos représentants se laissent acheter par toutes ces multinationales qui s’octroient tous les droits. A qui donc appartient la planète terre à ses habitants (humains, faune et flore)ou à ces multinationales ?

  12. Ce qui est très étonnant c’est le montant extrêmement bas des backschich alloués par Monsanto aux élus américains pour qu’ils ferment leurs g……

    • En effet, merci de le souligner, c’est exactement la question que je me suis posé. Peut être est ce seulement ce qu’ils ont perçus en argent et qu’on ne connait pas les bakchichs en nature !!!!!
      De toute façon, il est désolant de constater que ces multinationales s’en sortent toujours très bien au dépends de la population. Les lobbys sont partout. Un jour nous aussi en France nous en subiront les effets. ( On les subit déjà) De toute manière et à moins de surveiller les étiquettes de ce que l’on mange et rester une heure de plus à faire les courses,il y a de plus en plus d’OGM. Alors que faire ?????

    • À ALTOBERT: On te l’a déjà donné la solution… arrête d’aller acheter tes denrées alimentaires chez migros, denner, coop car ils sont loin de réellement se préoccuper de la nature et de notre santé! Achètes de saison, local directement chez un paysan, au marche, ou dans les petites boutiques bio et la voilà ta solution… elle est pas belle la vie si on fait l’effort de changer nos habitudes! Pour évoluer encore plus vers le respect de la vie (donc de soi meme) c’est de devenir vegan et de cultiver soit même ses légumes, même en pot si on a pas de jardin (ce que je vais)… et la tu seras déjà plus autonome avec ton alimentation et tu seras exactement de quoi tu nourrir ton cher et tendre corp! 😉 Courage, n’ayez pas peur du changement, il faut l’accepter pour évoluer, sinon on stagne! CHANGER OU MOURIR…. Vive la vie !

  13. On peut aussi souscrire aux combats menés par http://www.avaaz.org

  14. Inadmissible ,non seulement au niveau écologique mais je croyais l’économie libérale basée sur la concurrence. hors disons le, monsanto plus personne pour le concurrencé en plus qu’il corrompt les élus.Que faire; modestement le consommateur, acheter local et lire les étiquettes

  15. A notre petit niveau que faire ? :
    Acheter local (le petit paysan du coin), de saison, et si possible bio !

    • Mais avec ces lois, le bio va forcement disparaître, d’une part à cause de la législation européenne qui définit le bio et impose sa définition aux organismes certificateurs comme par exemple Ecocert, et d’autre part à cause de la présence d’OGM qui auront essaimé et ne permettront plus l’appellation bio.
      De plus ces produits bio pollués par les OGM pourront être attaqués par Monsanto puisqu’utilisant leurs OGM sans licence … donc en les volant !!!!

      Tout est prévu …..

    • J’ai omis de préciser que le libre échange prévu par l’Europe avec les américains va forcément répercuter leurs lois chez nous …

  16. A notre petit niveau que faire ? acheter local et de sq

  17. En France, nous ne sommes guère mieux lotis : Nous avons des champs D’ogm, les agriculteurs dépendent de plus en plus des semenciers et producteurs de produits phyto-sanitaires…Ils sont les larbins de ces firmes. Il est bien difficile pour eux, d’avoir une agriculture saine…Je tire mon chapeau à ceux qui se lancent dans le bio.

Moi aussi je donne mon avis