Les tanneries toxiques d’Hazaribagh : reportage photo de Pascal Mannaerts

Ce diaporama nous emmène au coeur d’un des lieux les plus pollués du monde : le quartier d’Hazaribagh, dans la banlieue de Dakha au Bangladesh. On y retrouve les plus grandes tanneries du pays qui produisent des cuirs pour l’exportation. Là-bas, l’environnement et les droits humains y sont complètement ignorés.

Rédigé par Pauline Petit, le 13 Feb 2016, à 9 h 00 min

Tanneries d’Hazaribagh : pollution du fleuve

Tanneries

©Pascal Mannaerts

Des adolescents tentent de récupérer leur ballon de foot tombé dans un canal drainant les eaux usées et toxiques depuis les usines vers le fleuve Buriganga.

Ici, la plupart des tanneries utilisent des méthodes de traitement obsolètes et déversent chaque jour 22.000 litres cubes de déchets toxiques dans le principal fleuve de Dhaka. Les habitants font face à des taux élevés de maladies cutanées et respiratoires, ainsi que des brûlures à l’acide, des éruptions cutanées, vertiges et nausées.

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



J'ai travaillé dans différents organismes, tous liés de près ou de loin aux questions qui me passionnent : la consommation durable et l'alimentation. J'ai...

Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis