Participez à la table ronde Optymo-Macif sur la nouvelle mobilité

Rédigé par Alan, le 27 Jan 2014, à 17 h 26 min

Réduire le coût des transports publics et proposer des services mieux adaptés, c’est possible ! Afin de réfléchir aux solutions pour faire plus en dépensant moins, OPTYMO et MACIF vous invitent à une table ronde le jeudi 13 février 2014 à Paris.

optymo-table-ronde-03Les transports publics peuvent être moins chers et mieux adaptés aux besoins des usagers. C’est l’idée que défend Christian Proust, président d’Optymo-SMTC90. Optymo est le système de transports publics du territoire de Belfort. Une offre vient d’être lancée en ce début d’année 2014 : Triple Play.

Triple Play combine bus, auto et vélos à l’opposé de ce qui se fait dans les grandes agglomérations :

  • Pour les déplacements quotidiens, un réseau de bus assure un très haut niveau de service.
  • Pour les déplacements aux alentours, des vélos sont en libre-service.
  • La vraie innovation concerne des voitures, qui permettent non seulement les déplacements autour de la ville mais également des déplacements longs hors de l’agglomération, à l’extérieur du département et même du pays.

Une nouvelle approche des transports publics

En incluant l’automobile dans une offre de transport en commun, le but est que les foyers abandonnent la propriété d’une voiture personnelle au profit des véhicules partagés, ce qui leur fait économiser 3000€ par an sans les gêner dans leurs déplacements occasionnels plus lointains.

Ce système, assez souple, permet aux villes moyennes d’atteindre le même niveau d’utilisation des transports en communs et vélos partagés que les grandes villes. Pour les ménages, cela inclut des économies. Pour les villes, cela signifie une transformation du centre-ville non négligeable pour le rendre plus attractif.

Les solutions comme celles testées sur le Territoire de Belfort peuvent être adaptées dans d’autres endroits, en France ou même ailleurs en Europe. Des réseaux et des villes ont déjà fait le optymo-table-ronde-02déplacement à Belfort afin de voir le système en fonctionnement. C’est pourquoi Optymo organise une table-ronde prochainement afin de discuter de ces solutions concrètes. Sociétés, élus, techniciens territoriaux, bureaux d’études sont invités à débattre avec les experts invités sur les aspects pratiques et économiques de l’offre Optymo.

Table ronde OPTYMO-MACIF : programme de l’après-midi

La table ronde se tiendra le jeudi 13 février de 14h à 18h à Paris. Elle est soutenue par la MACIF, assureur n°1 du secteur automobile et partenaire d’Optymo, qui met à disposition ses locaux parisiens, voyant dans le système Optymo des valeurs communes à son projet mutualiste.

  • 13h30 : café de bienvenue
  • 14h00 : accueil par la journaliste Capucine Graby, présentation des participants

Les tables rondes

14h05 : l’expert en mobilité Ludovic Bu vous présentera un diagnostic des enjeux et des problématiques transport et mobilité en France

optymo-table-ronde14h15 : table-ronde “Optymo pour les villes moyennes, l’offre triple-play (bus + vélos + autos)

avecLudovic Bu (expert mobilité)qui présentera un diagnostic des enjeux et des problématiques transport et mobilité en France,Clément Dietrich (directeur commercial Optymo-SMTC90), Bruno Marzloff (sociologue des mobilités, groupe Chronos), Arnaud Rabier (secrétaire général d’AGIR), Jean Sivardière (président de la Fédération Nationale des Associations d’Usagers des Transports  – FNAUT),

les participants discuteront de la manière dont on peut réussir à modifier durablement les comportements des usagers, afin de développer durablement l’usage des transports en commun, aussi bien les bus, les vélos, les auto partagées. Il sera également question des économies réalisées sans voiture. La discussion sera suivie d’un débat avec la salle.

15h45 : table-ronde “L’économie du système de transports Optymo, le meilleur moyen de joindre les deux bouts

avec Christian Pierret (président de la Fédération des Villes Moyennes), Christian Proust (président d’Optymo-SMTC90), Marc Rovigo (directeur général d’Optymo-SMTC90), Bruno Gazeau (délégué général de l’Union des Transports Publics et ferroviaires  – UTP -), Marc Desforges (sociologue de l’innovation, cabinet de stratégie CMI).

Les participants discuteront de l’intégration des autos en libre-service dans le réseau Optymo pour aider à réduire les coûts engendrés par le Grenelle de l’Environnement. Il s’interrogeront sur les attentes des collectivités locales, les gains envisageables et les outils nécessaires. La discussion sera suivie d’un débat avec la salle.

17h15 : conclusion par Christian Pierret, maire de Saint-Dié-des-Vosges, président de la Fédération des Villes Moyennes, ancien ministre.

Venez assister à la table ronde !

-> le jeudi 13 février de 14h à 18 h

-> Amphithéâtre MACIF, 17-21 place Pernet – 75015 Paris

Inscrivez-vous gratuitement auprès de : valerie.negro@smtc90.fr

Plus d’informations sur Optymo : http://www.optymo.fr/

article écrit en partenariat avec Optymo

*

Je réagis

Encyclo : l’autopartage

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Ayant parmi ses passions la musique, la photographie, et les différentes cultures du monde, Alan est journaliste, webmestre et photographe, principalement...

4 commentaires Donnez votre avis
  1. Bonjour,
    habitante d’une petite commune seulement desservie par le bus scolaire, il m’est impossible de sortir du village si je ne suis pas motorisée, es-ce normal ?

  2. Découvrir le NIL magnifique et généreux ! la seule chose qui me gêne vraiment ,c’est le sponsor REDBULL: une boisson très dangereuse (= taurine) mais si habile qu’on ne peut pas donner les vraies informations sur elle !!

  3. Magnifique et généreux ! la seule chose qui me gêne vraiment ,c’est le sponsor: une boisson très dangereuse (= taurine) mais si habile qu’on ne peut pas donner les vraies informations sur elle !!

  4. bonjour
    Excellente initiative! les transports publics et ou en commun sont une piste pour réduire la dépense des ménages dans une période de vaches maigres ou tout augmente sauf les salaires….Le développement durable ne sera accepté et pérennisé seulement s’il est économique pour le plus grand nombre.Belfort contre toute attente a également une flotte de bus au GPL, propriétaire de son installation il peut mieux négocier ses approvisionnements.. et diminue les émissions polluantes. Demain il pourra s’orienter vers des solutions GN, l’avenir de la filière carburant passe par le développement du gaz naturel.

Moi aussi je donne mon avis