Santé : attention aux crèmes solaires pour enfants !

Cinq crèmes solaires sur dix-sept testées par l’association de consommateurs UFC-Que Choisir ne protégent pas assez les enfants des rayons ultra-violets de type UVA.

Rédigé par Valérie Dewerte, le 6 Jul 2016, à 13 h 59 min

« NE PAS ACHETER » : voici la mention, peu flatteuse, que le laboratoire indépendant sollicité par l’association UFC-Que Choisir a attribué à deux crèmes solaires pour enfants. Il s’agit de « Photoderm Kid », de Bioderma, et du « Lait spécial solaire enfant », de Clarins.

Des crèmes solaires qui n’arrêtent pas les UVA

D’après les tests réalisés, ces crèmes, ainsi que trois autres testées parmi dix-sept produits destinés à la protection des enfants, n’arrêtent pas correctement les UVA.

Le problème, c’est que seuls les UVB font réagir la peau, en bronzant ou provoquant des rougeurs. Une crème solaire qui empêche les coups de soleil semble donc faire son travail. Mais si le produit ne bloque pas les UVA qui, eux, ne provoquent pas de coups de soleil mais abîment l’ADN des cellules et augmentent les risques de tumeurs, la protection est alors loin d’être optimale !

Cette histoire de crèmes qui ne protègent pas suffisamment les enfants des rayons ultra-violets fait scandale, car l’UFC-Que Choisir a décidé de porter plainte contre les marques pointées du doigt dans son étude (en l’occurence, Clarins, Bioderma, Biosolis, Alga Maris, et Lovea), pour pratique commerciale trompeuse et tromperie. L’UFC déplore que les indications sur les emballages de ces produits, nonobstant leurs performances médiocres, trompent les consommateurs, car se voulant « faussement rassurantes ». En retour, plusieurs des marques citées dans l’étude, et donc menacées d’une action en justice, ont annoncé qu’elles portaient plainte pour diffamation. C’est le cas notamment de Lovea.

Les enfants ne doivent pas rester longtemps au soleil

L’UFC-Que Choisir recommande aux parents de ne pas acheter, et bien sûr, de ne pas utiliser ces crèmes, citées dans son étude. Mais elle rappelle surtout aux parents que les enfants ne doivent pas être laissés au soleil trop longtemps, surtout à la mi-journée, quand le soleil est le plus virulent, et qu’ils doivent toujours porter un chapeau et un t-shirt couvrant.
Les problèmes de peau, avec au premier rang les tumeurs cancéreuses provoquées par le soleil, ont fait un bond ces dernières années, notamment parce que l’exposition au soleil a été banalisée, à tout âge, sans réelle prise de conscience de ses réels dangers…

Photo de bannière : Attention aux crèmes solaires pour enfants ! © TravnikovStudio – Shutterstock
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis