Saisie record de coraux, peaux et os d’animaux protégés

Les douaniers néerlandais ont eu une drôle de surprise dernièrement en inspectant un navire dans le port de Rotterdam : ils ont trouvé plus de 345 kilos de coraux dans des cartons… Mais L’histoire ne s’arrête pas là.

Rédigé par Valérie Dewerte, le 31 Aug 2016, à 14 h 05 min

En remontant la filière, à savoir, l’adresse à laquelle les cartons devaient être livrés, les douaniers néerlandais sont tombés sur des trésors, littéralement : un coffre-fort contenant un demi-million d’euros en pièces d’or et en billets.

Des carapaces de tortues, des crânes de singes

Mais ce n’était rien à côté de ce qu’ils ont trouvé dans d’autres entrepôts utilisés par ceux qui avaient tenté d’importer illégalement les coraux en Europe, coraux qui, rappelons le, sont protégés par la convention de Washington.

Pêle-mêle, ils sont tombés sur d’autres coraux dont un corail de plus de 40 centimètres de long, une prise incroyable quand on sait que le corail pousse à la vitesse de un à deux centimètre par décennie. De même, ils ont découvert des crânes de singes, des carapaces de tortues, des peaux de crocodiles ou encore… des squelettes de chauve-souris.

saisie-corail-pays-bas

Une saisie d’une valeur inestimable

Dans le lot, une large partie est protégée, et donc interdite à la vente par la convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d’extinction. Les douaniers ont mis plusieurs jours pour référencer et transporter les objets issus du vivant saisis. Quant aux contrebandiers, pour l’instant, ils courent toujours…

Les douaniers néerlandais ont sans doute attendu d’avoir épuisé toutes les pistes, avant de rendre publique cette saisie record dans un communiqué de presse, mardi 30 août.

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis