Le Rwanda lance le plus grand projet d’énergie solaire subsaharien

Le projet de construction d’une gigantesque centrale solaire, démarré en février 2014 et achevé en juillet dernier, place le Rwanda parmi les leaders africains en matière d’énergies renouvelables.

Rédigé par Hugo Quinton, le 10 Dec 2015, à 10 h 30 min

D’une capacité de 8,5 mégawatts, la centrale est située sur un terrain de 17 hectares. En plein milieu des collines donnant sur le Lac Mugesera, le cadre y est exceptionnel et l’alignement de plus de 28.000 panneaux solaires offre un spectacle pour le moins grandiose.

Le Rwanda, « pionnier vert » de l’Afrique

Cette centrale électrique solaire a été construite sur le terrain du Agahozo-Shalom-Village, dans l’Est de la province de Rwamagana. Ce village a la particularité d’abriter plus de 500 jeunes orphelins du génocide, perpétré contre les Tutsi en 1994. Il doit sa construction, il y a six ans, aux dons de l’avocate américaine, Anne Heyman. L’arrivée de ce projet sur le site du village est bénéfique, car il est source de revenu et permettra à certains jeunes de pouvoir effectuer des stages sur le site même de la centrale.

La construction de la centrale a permis la création de 350 emplois au niveau local et a permis d’augmenter la capacité de production du Rwanda de 6 %, alimentant pus de 15.000 habitation. Ce projet a pour objectif de fournir l’électricité à la moitié de la population d’ici 2017.

« Le gouvernement rwandais est désespérément en manque d’énergie. Ils voulaient de l’énergie solaire pour accroître leurs capacités », confie Twaha Twagirimana, un des cinq travailleurs temps-plei du site, au quotidien The Guardian.

Du matin au soir, les panneaux photovoltaïques, contrôlés par ordinateur, vont littéralement suivre le soleil d’Est en Ouest, ce qui va améliorer l’efficacité de 20 % par rapport aux panneaux fixes. Les panneaux sont en provenance de Chine, tandis que les onduleurs et transformateurs sont d’origine allemande.

Alors que le Rwanda vient d’accepter officiellement l’Amendement de Doha au Protocole de Kyoto, le pays des Mille Collines est considéré aujourd’hui comme le « pionnier vert » de l’Afrique.

Le Rwanda, un catalyseur pour l’énergie solaire en Afrique

C’est Gigawatt Global, une entreprise multinationale du secteur des énergies renouvelables, spécialisée dans le développement et la gestion de projets d’énergie solaire sur les marchés émergents, qui s’est chargée de l’étude et de la réalisation de ce projet.

Chain Motzen, co-fondateur de Gigawatt Global a déclaré, lors de la cérémonie d’inauguration : « Cela donne un très bon sentiment de savoir que nous avons mis quelque chose de concret sur le terrain. Ce n’est pas une théorie, c’est quelque chose de très concret et pratique qui a un impact significatif sur ce pays, où le soleil ne coûte rien et est abondant ».

rwanda © Gigawatt Global

© Gigawatt Global

Le financement de ce projet d’énergie solaire a nécessité 23,7 millions de dollars et a bénéficié du soutien de différents fonds d’Investissements, notamment des Pays-Bas, de la Norvège et de la Grande-Bretagne, ainsi que de l’apport de subventions américaines et finlandaises.

Pour beaucoup d’habitants, améliorer l’accès à l’électricité est le meilleur moyen pour un pays de se développer économiquement. Selon Power Africa, en Afrique subsaharienne, environ 70 % de la population, c’est à dire 600 millions de personnes, n’ont pas accès à l’électricité.

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Je suis passionné par le web et tout ce qui entoure, de près ou de loin, les réseaux sociaux. A ce titre, j'ai contribué à plusieurs media en ligne, en...

1 commentaire Donnez votre avis
  1. Bonjour j’ai un projet de création d’une Fondation mini-pour la fabrication de petits morceaux de l’énergie solaire pour l’installation d’appareils électroniques en utilisant l’électricité plutôt que de faire l’annonce et affiché sur le téléphone toutes les usines

Moi aussi je donne mon avis