Révolutionner l’énergie avec les Colibris

Rédigé par Jean-Marie, le 22 May 2014, à 8 h 48 min

Les Colibris, vous les connaissez maintenant depuis 2007. C’est un mouvement militant qui veut promouvoir une société de consommation frugale et qui a aidé à démocratiser les notions de permaculture et de sobriété heureuse. Les Colibris engage le 5ème volet de leur campagne en proposant 5 actions pour une plus grande sobriété énergétique

 Révolutionner l’énergie en 5 éco-gestes

Les Colibris mobilisent pour la sobriété énergétique et appellent à un rassemblement le 24 mai dans le cadre d’une grande journée de mobilisation nationale. Dans plus d’une vingtaine de villes on fêtera la sobriété heureuse, l’efficacité énergétique et les énergies renouvelables. Le but est de montrer qu’il est possible de vivre aussi bien en consommant moins !

Changer de fournisseur d’énergie

Choisir un fournisseur indépendant d’énergie 100 % renouvelable, sans énergie fossile ni nucléaire. Depuis l’ouverture en France du marché de l’électricité à la concurrence en 2004, EDF n’a plus le monopole de la fourniture d’électricité, autant en profiter.

Colbris nous suggère Enercoop dont la quasi totalité des bénéfices est réinvestie dans de nouveaux moyens de production. Il y a actuellement 55 producteurs, répartis entre l’hydraulique, l’éolien, le photovoltaïque, et le biogaz. Si les tarifs d’EDF sont sensiblement moins élevés (0,13€/kWh contre 0,16€/kWh chez Enercoop), c’est parce que l’opérateur historique est subventionné par une taxe, la CSPE (Contribution au Service Public de l’Electricité). Mais cette différence de prix devrait s’estomper dans les années à venir, et s’harmoniser sur le marché européen (entre 0,16€ et 0,17€).

Éco-habiter.

Choisir un habitat collectif, groupé, ou partagé, c’est adopter un mode de vie plus sobre et… plus convivial !

Habicoop partage la passion de l'habitat coopératif

Réduire sa consommation de viande.

L’élevage animal représente un gouffre énergétique. Comme le montre des rapports effrayants sur la viande. Manger moins de viande est un acte politique qui est bon pour l’environnement et qui, bien conseillé par une diététicienne, ne nuit pas à la santé.

Investir dans les énergies vertes

Vous pouvez investir votre épargne en faveur du développement des énergies renouvelables, afin de favoriser la multiplication des productions locales ! Et ainsi participer à l’élaboration d’un plan de descente énergétique sur son territoire. Première étape pour placer son épargne dans la transition énergétique : initier un collectif de citoyens pour agir ensemble !

énergie-partagéeÉnergie Partagée a été créée dans l’objectif de financer des unités locales de production d’énergies renouvelables. Elle se compose d’une association loi 1901, pour les orientations stratégiques, et d’une société financière pour gérer les souscriptions citoyennes. Le rendement devrait être de 4 % en moyenne.

*

Cette  campagne (R)évolutionner l’Énergie est le cinquième et dernier volet de la (R)évolution des colibris

Le mouvement Colibris

Colibris est un mouvement citoyen créé en 2007 sous l’impulsion de Pierre Rabhi. Aujourd’hui plus de 75.000 personnes ont rejoint le mouvement et oeuvrent chaque jour à construire une société plus écologique et plus humaine. Économie, Agriculture, Éducation, Démocratie… Colibris aide tous ceux qui le souhaitent à découvrir des modèles d’avenir, à se regrouper et à agir.

*

Je veux témoigner

 

La 3ème révolution industrielle de Jeremy Rifkin, graal ou chimère?

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Jean-Marie Boucher est le fondateur de consoGlobe en 2005 avec le service de troc entre particuliers digitroc. Rapidement, il convertit ses proches et sa...

1 commentaire Donnez votre avis
  1. Je suis très étonnée de voir le thon dans les suggestions de menus végétariens car je pensais qu’il faisait parti des animaux, enfin !!, les poissons ne sont peut-être pas considérés pour vous comme des animaux, il faut parler plutôt de “pescétarisme”. Je doute fort que pierre Rhabbi cautionne tout ce qui est dit dans cet article, il me semble qu’il fait appel au bon sens et à la proximité.

Moi aussi je donne mon avis