Project Milestone : un quartier de maisons imprimées aux Pays-Bas

Aux Pays-Bas, cinq maisons imprimées en 3D vont pouvoir accueillir leurs premiers habitants en 2019. Les constructions du Project Milestone, de formes diverses, ont plusieurs avantages, dont celui de réduire les émissions de CO2 en utilisant une moindre quantité de ciment.

Rédigé par MEWJ79, le 13 Jun 2018, à 10 h 10 min

Les Pays-Bas vont devenir, en 2019, le premier pays au monde à louer des logements fabriqués grâce à l’impression en 3D et à l’Université d’Eindhoven.

Les Pays-Bas accueillent les premières maisons 3D du Project Milestone

Après avoir réussi l’impression d’un pont en 3D en octobre dernier, les Pays-Bas sont le premier pays du monde à accueillir des maisons viables imprimées en 3D. La première de 95 m2 avec deux chambres est en cours de construction à Eindhoven. Quatre autres seront également érigées courant 2019. Une vingtaine de familles ont déjà déposé un dossier pour louer la maison de deux chambres, équipée d’un balcon, une semaine seulement après la publication d’images.

Cette invention pourrait bien révolutionner le monde de la construction. Décrites comme « d’imprévisibles blocks entourés de verdure », ces maisons arrondies, de toutes tailles, montrent que l’impression 3D permet une large liberté dans la forme, là où les constructions traditionnelles sont beaucoup plus rigides. Elles permettront également, selon le constructeur, de réduire la facture environnementale grâce à l’utilisation de ciment en moins grande quantité.

Réduire les émissions de CO2 en utilisant juste la quantité de ciment nécessaire

L’impression 3D présente plusieurs avantages, dont celui de réduire le gaspillage en adaptant la quantité de béton nécessaire. « On n’a pas besoin des moules utilisés aujourd’hui pour créer les maisons, alors on utilise uniquement la quantité de ciment nécessaire », explique Rudy van Gurp, manager de l’entreprise Van Wijnen. Et d’ajouter : « Comme le ciment est l’une des premières sources d’émissions de CO2 dans le monde, ça va permettre de les réduire ». Cette technique permet également de diminuer le coût financier des matières premières et de répondre à la pénurie de maçons qui sévit dans le pays.

projekt Milestone

Le robot imprimeur du Project Milestone © Houben/Van Mierlo architects / TU Eindhoven

Enfin, on peut ajouter des détails impossibles à réaliser avec la construction traditionnelle. Il sera même possible de choisir un béton de couleur, ajouter un isolant acoustique ou thermique à l’intérieur même du mur ou y intégrer des capteurs pour rendre la maison « intelligente » (contrôle de la lumière, du chauffage, de la sécurité…). D’autres projets voient le jour dans le monde. Ainsi, à Nantes, une maison imprimée en 3D est sortie de terre en mars 2018 pour servir d’habitat social. Un autre projet est à l’étude à Lille avec cette fois une impression en béton.

Illustration bannière : Les maisons imprimées en 3D du Project Milestone à Eindhoven – © Houben/Van Mierlo architects / TU Eindhoven
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Journaliste, je fais le grand écart entre football et littérature jeunesse.

Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis