Produire des biocarburants est-il une menace écologique ?

Rédigé par Annabelle Kiéma, le 18 Jan 2013, à 16 h 16 min

Produire des biocarburants : un cul-de-sac ?

Sans remettre en doute le fait que les biocarburants ont pour immense avantage de réduire la quantité de CO2 rejeté dans l’atmosphère, les chercheurs tiennent tout de même à attirer l’attention sur l’effet néfaste de leur exploitation sur la qualité de l’air.

« La production à grande échelle de biocarburants en Europe pourrait avoir de moindres mais toute de même significatifs effets sur la mortalité et sur le rendement des cultures » déclarait à Reuters Nick Hewitt, membre de l’équipe à l’origine de l’étude. « D’après nous, personne ne s’est penché sur les conséquences de la culture de biocarburants sur la qualité de l’air ».

Si l’étude ne compare pas les effets néfastes de l’exploitation des énergies fossiles à celle des biocarburants, elle pointe quand même qu’à l’origine, la démarche des biocarburants est bonne. L’OMS considère que le réchauffement climatique est directement responsable de 140 000 décès par an dans le monde depuis les années 1970.

Cependant, le recours aux biocarburants n’est pas neutre. D’ailleurs, les biocarburants sont souvent décriés : utilisation de ressources alimentaires pendant que 900 millions d’individus souffrent de la faim dans le monde, répercussion sur le prix des denrées alimentaires, bilan carbone médiocre.

L’avenir des biocarburants est aujourd’hui incertain. Reste à voir comment se débrouilleront les carburants de 3ème génération…

Source : The Guardian Biofuel production threatens air quality and crop yields, study finds

*

Je réagis

Sur les biocarburants :

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Je fais partie de ce qu’on appelle désormais les « slasheurs » : je suis rédactrice / sophrologue / et j’enseigne le français comme langue...

6 commentaires Donnez votre avis
  1. 140 000 décès par an dans le monde depuis les années 1970.

  2. qu’est que c’est que ces études bidons, c’est financé par les producteurs de pétrole ou quoi ??!!!!
    tous ces experts toujours plus nombreux sont plein de bonnes idées pour tout améliorer et ça n’empêche pas l’humanité de souffrir de toujours plus de déséquilibres: plus de plus riches, plus de plus pauvres, des peuples qui engraissent et gaspillent contre d’autres qui meurent de faim !
    marre des experts à 2 balles …..
    laissons plus de pouvoir au peuple pragmatique.

    quant à la pollution lié aux carburants quels qu’ils soient, la solution est simple : des voitures de 500 kg avec des moteurs de cylindrée deux fois moindre: le résultat serait étonnant avec des conso qui seraient inférieures à 3 litres au 100 !

    mais ça n’intéresse ni les lobbys pétroliers ni les états qui comptent sur les taxes pour financer leurs dépenses inconsidérées et souvent inutiles.

  3. Pour des biocarburants – il faut priver certaines ethnies de leurs terres – il y a pourtant mieux et depuis longtemps – cherchez ……….

    Quant au réchauffement climatique – voyez notre climatologue Marcel Leroux –

  4. Arrêtons de psychoter : 1400 morts pour 450 millions d’Européens, par les aerosols toxique ?? Et combien de morts sur la route par les biocarburants dans des véhicules qui roulent ?
    140 000 morts par le réchauffement en 43 ans, c’est env 3 500 par an !!! Autant que les morts sur la route en France par an.
    Et les 900 millions d’affamés n’auront pas moins faim si on leur déverse des sacs de maïs dans la bouche.

    • Ah que si Jean…car ils auront la bouche pleine !-))

  5. et les biocarburants de 3ème génération, c’est quoi et c’est pour quand ?

Moi aussi je donne mon avis