Pourquoi les centrales à charbon tournent à fond en Europe

Rédigé par Jean-Marie, le 7 Jun 2013, à 12 h 27 min

Ce n’est pas le moindre des paradoxes, depuis que les grandes nations européennes se sont engagées dans des politiques énergétiques moins intense en carbone, le charbon connaît un regain de succès. Dans un contexte où l’Europe risque de devenir le seul continent à dépendre de l’énergie importée, le charbon est redevenu compétitif et les centrales à charbon tournent à plein !

Le gaz de schiste américain booste le charbon européen

gaz-gaziniereComment expliquer ce phénomène que soulignait il y a quelques jours Gérard Mestrallet, le patron de GDF-Suez, le géant français de l’énergie ?

Il faut considérer le marché mondial de l’énergie pour distinguer le profond basculement qui s’y produit depuis plusieurs mois.  L’explosion de la production de gaz de schiste permet aux producteurs américains d’exporter massivement une énergie à prix cassé : celle du charbon dont ils n’ont plus besoin du fait d’un gaz encore moins cher !

effet de serreCes exportations américaines risquent bien de mettre en échec l’objectif de l’Union européenne de réduire de 20 % ses émissions de gaz à effet de serre.

Moins grave pour l’environnement mais plus dangereux pour le portefeuille européen, cette énergie américaine bon marché n’incite pas l’Europe à s’autonomiser du point de vue énergétique. Or elle paie déjà chaque jour “une facture d’un milliard d’euros pour ses importations de pétrole” comme l’explique régulièrement la Commissaire européen chargée de l’énergie, Connie Hedegaard ” ! “En 2035, notre dépendance  sera supérieure à 80 %” s’alarme-t-elle.

charbon-gazC’est pourquoi, le président du conseil européen Herman Van Rompuy fait un sombre pronostic : “L’Europe risque de devenir le seul continent à dépendre de l’énergie des autres“. Pendant que l’Amérique du Nord se complaît dans les délices faciles des gaz de schiste, du pétrole et des sables bitumineux, l’Europe est quasiment immobile sur le sujet. Seuls les Polonais veulent exploiter leur potentiel. La France ne veut pas savoir ce qu’elle a sous les pieds ni tester les techniques d’exploitation alternatives au controversé fracking hydraulique (comme le fracking électrique par exemple). L’Allemagne laisse de la place au charbon, de fait, suite à l’arrêt de sa filière nucléaire. Et l’Europe globalement reste encore bien loin de 20 % de son mix énergétique apportés par les énergies renouvelables.

En attendant les centrales à gaz européennes sont actuellement arrêtées 3 jours sur 4 à cause du gaz importé bon marché des USA et les centrales à charbon, avec un prix tiré vers le bas, tournent à plein régime. Certains y voient un argument fort en faveur d’un geste de l’Europe vers les gaz de schiste : en ne faisant, ne serait-ce que montrer une intention d’évaluer et d’un jour exploiter son potentiel de gaz de schiste, elle aurait un levier de négociation sur ses fournisseurs de pétrole, de gaz, …

gaz-schiste-debat508 copie

Encore faudrait-il que les différents pays européens arrivent à se coordonner un tant soit peu car avec des marchés aux structures très différentes, les pays européens gaspillent leurs investissements et paient très cher un nationalisme énergétique étroit … qui paraît bien dérisoire sur le plan mondial.

*

Cela me donne une idée

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Jean-Marie Boucher est le fondateur de consoGlobe en 2005 avec le service de troc entre particuliers digitroc. Rapidement, il convertit ses proches et sa...

6 commentaires Donnez votre avis
  1. Tant que l’on aura des des écolo bornés, la France n’avancera pas, on laisse les autres pays faire les recherches et on achètera les brevets à coup de millions euros pour les exploiter, ceci valable pour le gaz de schiste comme les recherche sur les OGM et bien d’autres, ce qui ne veut pas dire que tout est bon, mais au moins faisons des recherches et que nos écolos ne les détruisent pas au nom de je sait quoi.

  2. Avec du chanvre on peut faire, du carburant, du plastique, du tissus, des médicaments, des isolants….

    Le cannabis sauvera le monde !

  3. C’est comme les histoires de sable et de terre pour en faire du béton, il y avait un reportage sur Arte il y a quelques jours… Un jour une ou plusieurs compagnies vont s’emparer du gigantesque stock de sable du Sahara(stock soi-disant actuellement inutilisable ou peu rentable car grains ronds au lieu d’angulaires).

  4. L’Europe doit importer toute son énergie ???
    Formidable chance pour l’Europe, si les politiciens ne mettent pas de bâtons dans les roues, pour développer à 100 % les nouvelles énergies propres, et en prenant de l’avance sur les autres qui se contentent de brûler les anciennes énergies.

  5. Bonjour,

    Hé voila, la pensée collective disparaît au profit d’une énergie fossiles.
    Et l’environnement dans tout cela ??
    Messieurs les politiques (que nous avons mis au pouvoir) la terre est petite.
    Faire du profit, oui, mais avec des énergies alternatives, c’est encore mieux.
    Notre pauvre planète en prend plein la “tête” !!!
    Vous lecteurs, réagissez, c’est encore le peuple qui décide !!!
    Mare de cette polution…

  6. i y déjà plus de 40 ans, au lycée le prof nous disais que les USA avaient des réserves importantes de charbon et pétrole; et qu’ils importaient à l’époque pour économiser leurs matières premières.
    On m’avait aussi expliqué que gouverner c’est prévoir: qu’on fait les dirigeants des pays européens? et VON Ronouy et HEDEGAARD écoutaient ils leurs prof?
    Nous voilà bien mal engagés avec cette bande d’ignare ou amnésiques!

Moi aussi je donne mon avis