Une PME du Limousin invente le photovoltaïque 3ème génération

Rédigé par Alan, le 10 Feb 2013, à 16 h 05 min

Elle s’appelle DisaSolar et elle n’est ni en Californie ni à La Défense. Cela n’empêche pas cette PME du Limousin de vouloir devenir le leader des panneaux solaires organiques souples fabriqués par impression jet d’encre, autrement dit des panneaux photovoltaïques de 3ème génération. Rien de moins !

Vers des panneaux solaires de 3ème génération

photovoltaiqueLa plupart des panneaux solaires, environ 80 % du marché actuel, sont conçus à partir de silicium utilisé sous sa forme cristalline. C’est ce qu’on appelle la 1ère génération de panneaux solaires. Une 2ème génération a travaillé sur la finesse des panneaux, d’où l’apparition de « thin films« , ces « couches minces » plus flexibles permettant d’être posées même lorsque la surface est courbe. Il est donc possible de les poser sur des bus ou des objets de la vie courante, d’où l’apparition de chargeurs solaires plus efficaces par exemple. Dans cette 2ème génération on distingue déjà plusieurs sortes de panneaux, selon les matériaux qui les constituent (du Tellurure de Cadmium par exemple).

Une 3ème génération de panneaux émerge

La 3ème génération est déjà en route. Il s’agit de cellules solaires organiques dérivées de carbone. Elles sont imprimées sur un support plastique souple. Les avantages sont nombreux, spécifiquement par la fabrication simplifiée. C’est sur cette 3ème génération de panneaux solaires que travaille l’entreprise DisaSolar.

DisaSolar, entreprise à deux casquettes

Stphane2Le fondateur et Président de DisaSolar aime les défis, un goût qui lui vient de la pratique de la voile à haut niveau. Stéphane Poughon est diplômé de l’école HEC et a d’abord expérimenté plusieurs grands groupes industriels avant de se mettre à son compte. L’homme est d’abord resté dans le domaine des bateaux, en fabriquant des yachts en Chine, avant de fonder DisaSolar en 2008.

Une notoriété grandissante

DisaSolar est une PME dont le siège social est à Limoges. Le coeur de l’activité de l’entreprise est de distribuer les panneaux photovoltaïques existants. Petit à petit la PME s’est mise à customiser l’existant, et équiper des véhicules militaires ou des transports en commun (bus, trains). Les panneaux solaires peuvent ainsi éviter l’émission de gaz à effet de serre tout en permettant le fonctionnement de la climatisation dans les véhicules.

> Suite  : DisaSolar : des panneaux classiques à la 3ème génération

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Ayant parmi ses passions la musique, la photographie, et les différentes cultures du monde, Alan est journaliste, webmestre et photographe, principalement...

22 commentaires Donnez votre avis
  1. TOULOUSE LE 28.01.2015.
    Mon besoin :

    Film photovoltaique
    6 mètres + 2 mètres ouest
    8 mètres nord
    x 1 mètre de haut

    + transformateur 12 VC / 220 V Alt.
    + batterie 12 VC 125 Ah
    + Fils

    COUT tout compris = ?

    Bien a vous 0561487603 MICHEL
    AUTO ENTREPRENEUR

  2. Messieurs,
    A moins que ce ne soit un secret-défense, pouvez-vous dire si votre découverte fait appel aux nanotechnologies?
    Par ailleurs, quelle est votre structure financière et avez-vous besoin de faire appel à de nouveaux capitaux, fussent-ils modestes?
    Approximativement, quand pensez-vous pouvoir commencer à faire installer le produit de votre innovation?
    Pardon pour trois question en guise de commentaires. Bien cordialement. Jacques Brillot 78380 BOUGIVAL

    • Alan

      Bonjour Jacques,
      je crains que vous ne posiez vos questions au mauvais endroit. En effet, cette page fait partie d’un média, consoGlobe, et nous n’avons aucun lien avec l’entreprise DisaSolar. Nous avons simplement relayé leurs travaux puisqu’ils nous paraissaient intéressants. Vous pouvez cependant les contacter directement. Leurs coordonnées sont accessibles sur leur site : disasolar.fr/page/33-contact/.
      Bien cordialement,
      Delphine

  3. C’est la mode maintenant : 3è génération, puis ce sera la 4è, avant de s’apercevoir que tout compte fait, ce n’était pas du tout ce que l’on croyait !

    • a quoi pensez vous quand vous dites 4 ème génération?

    • haaa le Cynisme….

    • Graphène , pérovskite , les candidats ne manque pas , la 4e génération seras celles qui dépasseras le stade industriel pour prendre une grande place sur le marché.

  4. La révolution serait plutôt un panneau recyclable à 100 % non ? je n’appelle pas ça de l’energie propre désolé… Poudre aux yeux que tout cela, tous les bobos de la terre vont pouvoir jeter leurs anciens panneaux ultra polluants pour des plus souples tout aussi polluants youpi on va pouvoir detruire notre planete encore plus vite que prévu !!

    • les photovoltaïques actuels sont à base de silicium et de terre rare, c’est peu toxique et c’est un déchet à forte valeur.

  5. restez en france s v p…

  6. Au labo, on a travaillé sur des molécules pour solaire organique depuis pas mal d’années, ça finit par déboucher (problème de rendement et aussi de durabilité à assurer).
    « elle a intérêt à protéger ses recherches par des brevets » OUI mais il vous faut ensuite de gros moyens pour montrer qu’un Chinois a copié votre brevet ET REUSSIR à demander réparation (il y a des civilisations où copier est naturel). Vous pouvez utiliser un brevet dans votre garage, mais pas vendre le résultat sans licence. Une personne avait déposé un brevet pour les timbres auto collants. Quand c’est sorti à La Poste, elle a trouvé ça ridicule et ne vend plus que des timbres autocollant sans payer rien du tout à ce pauvre particulier. Les procès coûtent CHER et sont longs. La copie demande du temps, donc si on produit, on a de l’avance en proposant les produits finis disponibles.

    • Le système de brevet est très mal fouttue , ca protège les très grosses entreprises surtout.

  7. A espérer par contre que nos tout puissant amis les chinois les leaders dans la copie ne passent pas par là.

    • Bravo, bravo, c’est une invention super géniale qui va créer une révolution dans le domaine des nouvelles énergies, bravo à la P.M.E du limousin DisaSolar, et bon courage pour la suite. Verrouillez l’invention par de puissant brevet, pour que la France ne se fasse pas encore doubler par les copiste internationaux.

  8. je constate que l’ont vas avoirpeut-être la chance de savoir quoi faire de ces paneaux, que l’ont vous force présque à posser cher vous.
    LE PROBLEME EST QUE PERSONE NE SAIS COMMANT LES RECILER ?

    • Dans un four à 1400°C , le vrai problème est d’avoir un flux suffisant pour qu’une usine soit viable , alors pour l’instant on les stocks ce qui n’est pas grâve , si vous chercher des sources de pollution il y a tellement plus inquiétant.
      Tiens je vous donne une piste : TAFTA

  9. J’en ai entendu parler il y a quatre ans à peu près ça m’intéresse, je suis prête à faire le cobaye!

  10. Bravo pour cette société qui innove, mais elle a intérêt à protéger ses recherches par des brevets, car les Chinois ou autres vont bien trouver le moyen de lui  »piquer » la technologie et de les faire fabriquer par des ouvriers payés à 30€ par mois.

    • justement non avec ce genre de technologie (tout est industrialisable ou presque, le cout humain et moindre et donc l’activité de l’entreprise se repose dans l’innovation

  11. On a tout de suite envie de s’enthousiasmer. De la recherche, des trouvailles, c’est ça qui peut faire avancer l’Humanité et plus particulièrement la lutte pour trouver de nouvelles énergies et la manière de les utiliser.
    Bien que le Limousin ne soit pas mon coin de planète préféré (et pourtant il m’a vu naître et grandir….) je me sens fière de trouver là des gens opiniâtres et confiants dans l’avenir.
    Bravo, pourvu que votre entreprise tienne le coup et soit toujours soutenue par une politique de l’Etat favorisant les gens comme vous, ceux qui bougent

  12. BONjour,

    Ce poste me fait penser à Flexcell (cf. photo d’ailleurs!), société qui avait son siège à Yverdon en Suisse et commercialisait cette technologie depuis de nombreuses années. Cette société a malheureusement fait faillite.
    DinaSolar aurait-elle racheté le brevet à la masse en faillite? Ou serait-ce un autre procédé?

  13. Bravo Bravo
    pour ce projet en tant que Architecte j’ai fait poser des panneaux photo voltaïques, quelle galère. dimensions, implantation et mais surtout les problémes Administratifs.
    Alors Bravo pour vous et réussite certaine si produit arrive à terme.

Moi aussi je donne mon avis