Les piles rechargeables sont-elles rentables ?

Rédigé par Alan, le 7 Dec 2012, à 15 h 05 min

Même en faisant un effort pour nous entourer d’appareils “durables”, nous avons régulièrement besoin de piles. Pendules, télécommandes, lampes : beaucoup d’objets utilisent des piles. Sans même évoquer le recyclage, les piles apparaissent comme coûteuses pour une durée de vie courte. Se pose alors la question des “piles rechargeables” : plus chères à l’achat, sont-elles pour autant rentables à l’usage ?

Les piles rechargeables

pilesCe qu’on appelle communément “pile rechargeable” est en fait un accumulateur : il se charge à l’envi et se décharge ensuite. Notez d”ailleurs que même non utilisé dans un appareil, l’accumulateur va se décharger en partie, comme toute autre batterie. On distingue actuellement deux sortes de piles rechargeables.

Les piles  nickel-métal hydrure (NiMH)

chargeur de pilesPlus chères à l’achat, elles n’ont pas d’effet mémoire. Le cadmium est remplacé par de l’hydrure (hydrogène). Leur durée de vie est plus longue que les piles rechargeables NiCd. La puissance énergétique est plus importante (de 20 à 30 % de plus que les NiCd).

Les piles Li-Ion, ou Lithium ou encore Lithium-ions

Ces piles restent encore peu courantes sous forme de piles rechargeables. Aucun effet mémoire n’est à déplorer et elles se déchargent moins facilement en cas d’inutilisation. Sur le plan environnemental, elles seraient un peu moins nocives que les autres.

Quelle rentabilité pour les piles rechargeables ?

piles rechargeablesPlusieurs études ont eu lieu sur la rentabilité exacte des piles rechargeables. Les critères à analyser sont les suivants :

  • la durée de vie : au bout d’un certain nombre de cycles, quel pourcentage de la capacité initiale de la pile est encore valable.
  • la capacité réelle : vérifier s’il y a une différence entre la capacité déclarée sur l’emballage (en mAh) et la capacité réelle, après quatre charges et décharges.
  • la perte au stockage : après une année de stockage, la charge résiduelle devrait être de 20 à 30 % pour les piles prêtes à l’emploi et de 30 % environ, après trois mois, pour les autres.
  • la qualité de fabrication : comparer plusieurs exemplaires de chaque marque afin de vérifier la présence éventuelle de variations.
  • charge à l’achat : uniquement pour les modèles dit “prêts à l’emploi”. Il s’agit de déterminer l’état de la charge initiale. Une pile de ce type doit être fonctionnelle sans être chargée une première fois.

A première vue, le prix des accumulateurs est beaucoup plus élevé. A l’unité, une pile alcaline coûte entre 0,84 et 1,61 euros en moyenne. Une “pile rechargeable” coûte en moyenne entre 2,48 et 4,44 euros pièce. Le chargeur, lui, coûte entre 12 et 76 euros.

> Suite : économie et usages

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Ayant parmi ses passions la musique, la photographie, et les différentes cultures du monde, Alan est journaliste, webmestre et photographe, principalement...

7 commentaires Donnez votre avis
  1. Merci pour ses infos pour optimiser ses piles rechargeables

  2. Je m’étonne beaucoup que dans l’analyse faite plus haut, on n’aborde pas le côté fiabilité des piles NiMH ! L’article parle de 100 recharges… par expérience on utilise ces accus par 2 ou par quatre de même capacité dans la majorité des cas… et bien sur, il y a toujours une qui rend l’âme après 10, 20 ou 30 recharges. Ce qui fait que vous jetez les deux ou les quatre pour repartir sur un ensemble homogène. Donc dans la réalité, ce n’est certainement pas 100 recharges, mais 30 à 50 maximum ! On pourrait même parler de scandale par rapport à la publicité des capacités de recharge (1000 fois). Vous connaissez l’obsolescence programmée ?
    Et personne n’en parle !!!

  3. Pour information, les accumulateurs au Cadmium sont interdits depuis plusieurs années (à part pour certaines applications très spécifiques), il n’est donc pas très pertinent d’en parler puisqu’il n’est pas possible d’en trouver.
    En ce qui concerne, la comparaison de l’impact environnemental d’une pile et d’un accumulateur, les métaux présents dans une pile “classique”(Zinc, Manganèse etc…) ont une extraction minière bien moins impactante que celle des accumulateurs (Nickel, Cobalt, Lithium etc…). La meilleur technologie à choisir dépend donc de l’utilisation. Il devient intéressant environnementalement (et économiquement) d’utiliser des accumulateurs seulement pour des applications très énergivores et fréquentes (appareil photo, manette de jeux vidéo etc…).

    • Alan

      Bonjour,
      merci de l’information, je modifie l’article.

  4. pour moi personnellement j’ai des piles rechargeables pour mon appareil photo et qui est bien pratique car ils on besoin de plus d’énergie pour cette fonction ,premièrement a cause des piles r6 que la plus part des appareils utilise ( pas les (AAA !)très bon marché et seulement des 2800 ma chez Pearl et pour tout autre piles que j’achète a gauche et a droite je les recharge toute avec le chargeur sédao que l’on trouve sur le sit du même nom ,j’en avais un de QVC en Allemagne depuis plusieurs années et j’en ai racheté un chez eux car c’est bizarre c’est plus de 10 euros moins chère !,c’est donc un appareil de recharge pour toute sorte de piles comme les fameuse 9 volt très chères et je les recharge toutes !!! plus de 10 fois ,ça fais une économie annuelle dans l’année qu’on me le crois ou non de plus de 1500 euros !!!! bizarre qu’on parle jamais de ces rechargeurs de plies “universelles” !!! en moyenne le prix est de 40 euros !!!

  5. bonjour,
    j’ai l’impression que mes piles rechargeable sont déjà morte après 10 ou 15 recharges. Peut-on gratter les poles d’une piles avec du papier de verre? j’ai un chargeur de pile avec la fonction test. Si il n y a pas de lumière après 10 minutes de charges, la pile est_elle definitivement morte?
    merci pour votre reponse

  6. Personnellement, je possède un chargeur universel depuis au moins 25 ans, compatible avec toutes piles et aussi des piles en fonction qui ont la même période d’achat….
    Je trouve cela très économique et moins polluant que les piles non rechargeables….

Moi aussi je donne mon avis