Le petit électroménager pèse aussi sur l’environnement

Des travaux publiés par des chercheurs anglais viennent rappeler que même nos petits appareils qui ne payent pas de mine – bouilloires, micro-ondes, etc. – ont un impact non négligeable sur l’environnement de par leur fabrication et leur fonctionnement. Une bonne raison d’y faire un peu plus attention !

Rédigé par Guide TopTen, le 29 Jan 2018, à 7 h 31 min

Lorsqu’on parle consommation d’énergie à la maison, le premier réflexe est de penser aux gros appareils dans nos cuisines et salles de bain : frigos, lave-linge, sèche-linge, etc. En effet, ces mastodontes concentrent le gros de notre consommation d’électricité domestique et ce sont surtout eux qui sont visés par les réglementations comme l’étiquette énergie en magasin. Intéressons-nous au petit électroménager, si pratique dans la maison !

Les petits impacts finissent par faire de grandes empreintes

Pourtant, nous accumulons également toutes sortes de petits appareils annexes, qui mis bout à bout représentent une empreinte écologique loin d’être négligeable. Ce petit électroménager est moins étudié et moins connu, mais il mérite également qu’on s’y penche.

Chaque année en France, il se vend ainsi près de 3 millions de fers à repasser, 4 millions de sèche-cheveux, 5 millions de machines à café, 2 millions de bouilloires, etc. Pour nombre de ces appareils, on ne disposait pas d’analyses écologiques très poussées par manque d’intérêt des experts et des décideurs.

Des chercheurs de l’Université de Manchester en Grande-Bretagne ont voulu combler ce vide en s’intéressant notamment aux bouilloires et aux fours à micro-ondes. Dans deux articles publiés récemment, ils ont réalisé des analyses précises sur leurs cycles de vie, qui révèlent des informations intéressantes.

Petit électroménager : les micro-ondes polluent autant que des millions de voitures

L’empreinte écologique totale des micro-ondes au niveau européen est loin d’être négligeable. Ils sont responsables d’émissions de CO2 équivalentes à celles de 8 millions de voitures ! Les principaux impacts sont dus à l’utilisation d’électricité et à la fabrication des appareils.

petit electromenager, micro-onde

© Andrey_Popov

Selon les chercheurs, les réglementations européennes sur les consommations en veille et sur les déchets électroniques devraient aider à réduire ces impacts, mais seulement de l’ordre de 10 %. Ils appellent donc à la fixation de règles d’éco-conception plus étoffées pour ces produits (telles que des niveaux d’efficacité énergétique à atteindre, des obligations de recyclabilité et de réparabilité, etc.)(1).

Les utilisateurs peuvent aussi agir au quotidien pour réduire la consommation d’énergie des appareils qui cnostituent le petit électroménager. Par exemple en suivant mieux les instructions de chauffage des aliments, plutôt que de sélectionner toujours la puissance maximale et laisser le micro-ondes tourner « au pif » (c’est-à-dire souvent trop longtemps).

Prolonger la durée de vie de ces appareils le plus possible se révèle également bénéfique pour réduire leur empreinte sur l’environnement. Les chercheurs citent une enquête dans un point de collecte qui a montré que sur 100 fours mis au rebut, 50 étaient pourtant encore en état de marche…

L’intérêt des bouilloires programmables

Les bouilloires, quant à elles, concentrent 80 % de leur impact environnemental lors de l’utilisation(2). Car chauffer l’eau requiert beaucoup d’électricité.

petit électroménager, bouilloire

© OBprod

Or, là aussi, les chercheurs montrent que nous avons des progrès à faire dans la manière d’utiliser ces appareils. On a tendance à chauffer trop d’eau et trop fort pour l’usage que l’on en fait.

Les modèles de bouilloires les plus écologiques, qui permettent de programmer la température de l’eau au plus juste, peuvent faire économiser jusqu’à 30 % sur la consommation d’énergie ! Voilà donc une astuce importante au moment de l’achat : plutôt qu’une bouilloire standard, optez pour un modèle programmable. Et n’oubliez pas qu’il est inutile de chauffer 1 litre d’eau si c’est pour se servir une seule tasse.

Pour connaitre les appareils les plus performants du marché, consultez le site Guide Topten qui informe sur les modèles les moins consommateurs d’énergie. Vous y trouverez des sélections de petits appareils électroménagers comme les machines à café et les aspirateurs.

Illustration bannière : Homme repassant une chemise – © wavebreakmedia
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Sur le site www.guidetopten.fr identifiez en un clic les meilleurs appareils, faites des économies et protégez la planète (avec le soutien de l’ADEME et...

2 commentaires Donnez votre avis
  1. C’est dingue, il faut de l’énergie pour cuisiner, faire du café, du thé !
    C’est de l’énergie électrique, bizarre, c’est tellement mieux la cuisinière au bois de ma grand-mère !
    Encore un article superficiel et non documenté, de la daube d’amateur journaliste !

    • Cher Monsieur, inutile d’être insultant et caricatural si vous n’êtes pas d’accord avec le contenu. Cet article n’a pas été rédigé par un « journaliste amateur » mais un expert des sujets évoqués. Toutes les informations et chiffres donnés sont extraits de sources fiables. Si vous souhaitez en connaître les détails nous pouvons vous fournir les références sur demande.
      Enfin, notre article ne promeut à aucun moment de « revenir à la cuisinière à bois », seulement de prendre conscience de l’impact de nos activités quotidiennes et de mieux comprendre ce que les pouvoirs publics et utilisateurs peuvent faire.

Moi aussi je donne mon avis