Paris ou la protection de l’environnement

Rédigé par Elwina, le 4 Mar 2009, à 16 h 55 min

Ce mercredi 4 mars la mairie de Paris a pris l’initiative de lancer une nouvelle campagne de sensibilisation à la propreté afin de mobiliser les Parisiens, les Franciliens sans oublier les touristes !

Paris et le recyclage des déchets

Des affiches avec le slogan “Paris est notre environnement, protégeons-le” seront placées sur bon nombre de murs de la capitale ainsi que sur les camions bennes jusqu’au 17 mars puis du 25 mars au 7 avril 2009.

Paris passe à l’action

Pour sensibiliser les Parisiens et les usagers au respect de notre planète, des animations de proximité à l’initiative des mairies d’arrondissement sont mises en place.

Ces animations devraient ainsi se baser sur l’ensemble des acteurs locaux : régies de quartier, écoles, associations locales, conseils de quartier et bailleurs sociaux…

Un kit de communication sera disponible pour les élus d’arrondissements,  et leur permettra de réaliser des expositions, des stands sur la voie publique, des actions de sensibilisation dans les écoles ou encore des opérations avec les bailleurs sociaux…

Les inspecteurs de salubrité du Centre d’action pour la propreté de Paris ont renforcé leurs opérations ciblées de surveillance et de prévention des infractions : jets et dépôts de déchets, déjections canines, épanchements d’urine et autres.

Stop au mégots et aux crottes de chien !

La verbalisation suite à un épanchement d’urine a progressé de 47 % environ passant de 1.273 procès-verbaux en 2007 à 1 869 en 2008. La ville de Paris veut aussi sanctionner les dépôts de sacs et autres objets sur la voie publique.

  • 10 218 procès-verbaux ont été dressés l’année dernière contre 8 822 en 2007.

En revanche, les procès-verbaux dressés pour des déjections canines non ramassées sont en baisse : 1 858 procès-verbaux en 2008 contre 2 210 en 2007.

La pollution canine représente une des sources majeures de mécontentement des piétons parisiens : 70 % d’entre eux la considèrent comme la première cause de malpropreté. À Paris, 150 000 chiens environ produisent seize tonnes de déjections par jour…

De plus, la ville de Paris va également remplacer les 400 sanisettes actuelles. Les nouvelles seront modernes, accessibles aux handicapés, gratuites et écologiques. Elles seront mises en services le 10 mars 2009 dans le 15e arrondissement.

Par ailleurs, chaque année, plus de 130 000 m² de murs souillés par les graffitis sont traités par les services qui interviennent systématiquement sur les bâtiments municipaux et sur les immeubles privés.
> Innovation. Quand les crottes de chien se transforment en énergie
> Urbanisme, les drapeaux anti Crottes de chien

La plaie des graffitis et des tags

Malheureusement les produits de graffitage agressent les matériaux et plus la pierre est poreuse, plus elle est vulnérable. Les produits nécessaires à leur enlèvement abîment, eux aussi, la pierre.

Différentes techniques sont utilisées selon la nature des murs  : eau chaude sous pression, produits chimiques, recouvrement… Pour cette raison, la Ville encourage les mesures préventives telles que la couverture par un revêtement de protection.

L’affichage est interdit sur les arbres, le mobilier urbain et sur les immeubles privés sans autorisation écrite du propriétaire. Grâce à l’intervention active de la Mairie de Paris, la loi autorise désormais l’enlèvement immédiat des affiches sauvages sans mise en demeure préalable du responsable : c’est l’enlèvement d’office.

Le recouvrement des frais supportés par la municipalité au cours des opérations de nettoyage peut être aujourd’hui effectué auprès des bénéficiaires de cette publicité.

Le dépôt sauvage de certains objets encombrants sur l’espace public représente aussi une des causes de malpropreté. Pourtant le service municipal gratuit d’enlèvement de ces objets encombrants à la demande fonctionne très bien.

Ce service aura permis de collecter 84 600 tonnes en 2007 et près de 86 000 tonnes l’année passée.

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Elle est une des rédactrices historiques de consoGlobe et en connait un vaste rayon sur le développement durable

1 commentaire Donnez votre avis
  1. Bonjour
    Mon idée pour protéger l’environnement c’est de couvrir toutes les routes.
    Je m’explique il suffit de construire des tunnels prêt fabrique est installé des gros extracteur qui filtre l’air

Moi aussi je donne mon avis