Les ours bruns s’adaptent pour échapper aux chasseurs

Selon une étude suédoise, les ours bruns scandinaves semblent comprendre les lois humaines. Ainsi, dans ce pays où les chasseurs ont interdiction d’ouvrir le feu sur les ours se déplaçant en famille, les femelles ont su s’adapter pour rester en vie plus longtemps.

Rédigé par MEWJ79, le 1 Apr 2018, à 10 h 40 min

La loi suédoise interdit aux chasseurs de tirer sur les ours bruns accompagnés de leurs petits. Ces animaux rusés l’ont compris et ont mis au point un stratagème pour assurer leur sécurité.

En Suède, la loi protège les ours bruns qui se déplacent en famille, alors ils en profitent !

Une étude scandinave parue dans le journal Nature Communications, révèle que les femelles ours bruns ont trouvé un moyen de se protéger elles-mêmes ainsi que leurs petits des balles des chasseurs, simplement en restant groupés(1). Pour parvenir à ces conclusions, une équipe de chercheurs internationaux a étudié le comportement des ourses avec leur progéniture pendant 22 ans. « L’homme est maintenant une force d’évolution dans la vie des ours », a déclaré le professeur Jon Swenson de l’Université norvégienne des sciences de la vie (NMBU).

Une maman ourse et ses petits dans la forêt © Erik Mandre

L’ours brun scandinave – Ursus arctos – est fortement chassé en Suède où n’importe qui peut pratiquer cette activité sans permis, rapporte The Guardian (2). Ainsi, selon le journal britannique, entre 2010 et 2014, plus de 300 spécimens ont été tués. Mais la loi protège les familles d’ours bruns qui se déplacent en groupe. « Une femelle seule à quatre fois plus de chances d’être tuée qu’une femelle accompagnée de son petit », a expliqué le professeur. Et d’ajouter : « Tant qu’une femelle a des petits, elle est en sécurité ».

Les femelles gardent aussi leurs petits plus longtemps près d’elles

Les chercheurs se sont ainsi aperçus que les femelles ont prolongé la « période de soins » accordée aux petits afin d’augmenter leur propre espérance de vie. Cette période est passée de 18 mois à 2 ans et demi. L’étude note que ce phénomène ne s’était jamais produit avant 1995.

Entre 2005 et 2015, le nombre de femelles gardant leurs petits auprès d’elles plus longtemps est passé de 7 % à 36 %.

La prolongation de la période de soins a des conséquences sur le cycle de vie des ours bruns. La femelle ne se reproduisant pas tant que le sevrage du petit n’est pas achevé, il y a moins d’ours bruns. Cependant, ils vivent plus longtemps.

Des oursons jouant dans la forêt © Erik Mandre

Bientôt la réintroduction de deux ourses en France ?

En Europe occidentale, on rencontre une sous-espèce d’ours, l’ours brun d’Europe. Cette sous-espèce fait face à de diverses pressions telles que les conflits avec l’élevage (notamment celui de moutons), l’exploitation forestière, la chasse en battue, ou la perte d’habitat par la construction d’infrastructures humaines…

Je ne veux pas être le ministre qui assiste à la disparition de cette lignée
Nicolas Hulot

En France, mais aussi en Autriche, en Italie, ou en Suisse, les populations d’ours brun sont inférieures à 200 et de ce fait très fragiles. 

Nicolas Hulot, ministre de la Transition écologique et solidaire, a annoncé la réintroduction de deux ourses dans le Béarn pour l’automne 2018, dans un secteur où il ne plus que deux ours mâles, Néré, 21 ans, et son fils Cannellito, 14 ans. La décision de Nicolas Hulot est dictée notamment par le fait que Cannellito est le fils de Cannelle, la dernière ourse de souche pyrénéenne, tuée en 2004 par un chasseur. « Je ne veux pas être le ministre qui assiste à la disparition de cette lignée », a-t-il déclaré au Parisien.

Illustration bannière : Une maman ourse et ses petits en Alaska – © Richard Seeley
Références :
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Journaliste, je fais le grand écart entre football et littérature jeunesse.

2 commentaires Donnez votre avis
  1. C’est révoltant de voir tous ces animaux disparaitre !
    Les survivants du génocide s’adaptent… Un autre exemple est le nombre grandissant des éléphants qui naissent SANS défenses.
    Les dégâts causés par l’homme sont catastrophiques…enfin certains hommes, juste pour le profit !
    Ne doutons pas qu’une grande part de l’humanité sera aussi la prochaine destruction massive…

  2. Respect aux ours et à tous les animaux

Moi aussi je donne mon avis