L’inquiétante progression du moustique-tigre en France

Alors que la pleine saison du moustique-tigre a commencé, il est important de se prémunir pour éviter que la dengue et d’autres maladies virales – qu’il transmet – ne gagnent du terrain en France.

Rédigé par Paul Malo, le 26 May 2021, à 13 h 00 min
L’inquiétante progression du moustique-tigre en France
Précédent
Suivant

Depuis son arrivée en France à l’orée des années 2000, le moustique tigre (Aedes albopictus) a déjà conquis 64 départements français. Et ça n’est sûrement pas fini ! Cette espèce invasive pose plusieurs problèmes, dont la capacité à transmettre plusieurs maladies comme la dengue, le chikungunya ou la maladie à virus Zika.

Le moustique tigre a conquis presque toute la France

Fin 2020, le Ministère de la Santé a mis à jour sa carte de la propagation du moustique tigre en France : l’espèce est désormais présente dans 64 départements (contre 51 en 2019) sur 101.

Moustique-tigre – Tout le Sud et l’Île-de-France en vigilance rouge

Où trouve-t-on le moustique tigre ? La question serait plutôt : où ne le trouve-t-on pas encore en France, désormais ?

En effet, alors que l’insecte était présent dans une vingtaine de départements en 2016, on le trouvait dans 42 d’entre eux en 2018. Le moustique tigre se trouve désormais  dans 64 départements, si l’on en croit la carte de France de sa propagation, mise à jour le 18 janvier 2021 sur le site du ministère de la Santé(2).

Désormais, tout le Sud de la France mais aussi le Centre, l’Alsace et l’Île-de-France sont placés en vigilance rouge, ce qui signifie que le moustique tigre y est considéré comme implanté et actif.
Avec comme corollaire, les dangers que porte en lui cet insecte vecteur de plusieurs virus, dont le tristement célèbre chikungunya, transmissible du moustique aux humains et des humains au moustique, ainsi que plusieurs formes de dengue ou le zika.

Supprimer les réservoirs d’eau stagnante

Selon le site d’information Vigilance-moustiques, la progression de l’Aedes albopictus est toujous spectaculaire (67 % du territoire colonisé), et plus aucun département n’est désormais considéré comme étant en simple veille sanitaire(4).
Pourtant, cela ne fait que quinze ans que le moustique tigre est arrivé sur le sol métropolitain. La colonisation de l’ensemble du territoire français est-elle inévitable ? C’est à craindre, même si des réflexes simples sont à prendre, comme dans les départements et territoires d’Outre-mer.

Ainsi, en sus d’alerter  l’Autorité régionale de santé pour les supprimer, il faut également, partout en France, veiller à supprimer les réservoirs d’eau stagnante, afin de limiter un tant soit peu la reproduction des moustiques tigres.

Moustique-tigre : maladie risquée ?

Il serait peut-être temps de se prémunir de son meilleur répulsif moustique-tigre. Les maladies liées au moustique-tigre pourraient bien arriver en France métropolitaine plus vite que prévu. C’est en tout cas l’avis émis par le Bulletin épidémiologique hebdomadaire (BEH) diffusé par le département Veille et sécurité sanitaire de l’ARS PACA(1) début juillet 2019.

moustique tigre

Plus petite qu’une pièce d’un centime d’euro et ne dépassant pas 1 cm d’envergure, le moustique tigre est très facile à identifier grâce à ses rayures noires et blanches présentes sur le corps et sur les pattes qui lui donnent un aspect très contrasté © 7th Son Studio

Santé publique France qui coordonne la surveillance épidémiologique renforcée saisonnière dans les départements métropolitains a recensé 834 cas importés de dengue (dont 64 % avaient séjourné en Martinique et 23 % en Guadeloupe) entre le 1er mai et le 27 novembre 2020 – Le moustique-tigre voit sa pleine saison entre début mai et fin novembre.
L’agence a en outre compté 6 cas importés de chikungunya et 1 cas importés de zika. Des chiffres heureusement en baisse pour ces deux maladies !

En ce qui concerne les cas autochtones (contractés sans voyage), sur la même période, Santé Publique France a identifié 6 foyers et 13 contaminations

Alerte moustique-tigre : une surveillance renforcée

À l’heure actuelle, l’agence Santé Publique France souligne que « L’analyse de ces émergences et des mesures prises pour en limiter l’extension a montré l’efficacité du dispositif de surveillance mis en place ainsi que des investigations réalisées car elles ont permis d’identifier rapidement les foyers et de les circonscrire ».

Il n’est donc pas question de céder à la panique mais de rester vigilants face à la progression du moustique-tigre en France. Rappelons également que les maladies concernées font l’objet d’une déclaration obligatoire.

En cas de suspicion, rapprochez-vous de la plateforme régionale de veille et d’urgences sanitaires de l’ARS de votre région.

 

géranium odorant pélargonium contre les moustiques

Article republié

Illustration bannière : Alerte moustique-tigre maladie, piqûre en pleine action – © RealityImages
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis