Eolien français : cyclones et tarifs de rachat

Rédigé par Alan, le 6 Apr 2013, à 16 h 19 min

Le ministère de l’Énergie a annoncé mettre en place un tarif avantageux de rachat de l’électricité éolienne pour les zones cycloniques françaises.

Photovoltaïque : favoriser les zones cycloniques

© CC, Tach_RedGold&Green

© CC, Tach_RedGold&Green

Un nouvel arrêté du ministère de l’Écologie a été publié début avril au Journal officiel afin de définir de nouveaux tarifs d’achats de l’électricité éolienne. Le ministère avait déjà remanié les tarifs en début d’année 2013 :

> Électricité photovoltaïque, le tarif de rachat en hausse

Une nouvelle proposition a été examinée, notamment par la Commission de régulation de l’énergie. Celle-ci a donné un avis favorable après des révisions concernant les lieux et le tarif appliqué. Il s’agira donc de favoriser les départements et territoires d’Outre-mer situés dans les zones où les cyclones frappent. Le texte concerne les nouvelles installations photovoltaïques situées “dans les zones non interconnectées au réseau métropolitain continental autres que la Corse, la Guyane et Saint-Pierre-et-Miquelon“.

Installer des éoliennes outre-mer, pas si évident

© CC, Fabrice Rose

© CC, Fabrice Rose

Malgré le vent parfois très présent, installer des éoliennes outre-mer n’est pas aisé. La loi Littoral de 1986, bien que remaniée plus récemment, encadre de manière stricte l’aménagement des côtes, de manière à garder le plus possible les littoraux sauvages.

Les îles françaises (La Réunion, Martinique, Guadeloupe, …) et la Guyane doivent cependant produire toute leur électricité puisqu’elles ne sont pas connectée au réseau national. L’électricité est donc produite chèrement et de plus en plus à l’aide de centrales thermiques. Afin de permettre la production d’une énergie plus verte, la loi Brottes doit venir assouplir la situation engendrée par la loi Littoral. Les tarifs de rachat concerneront donc les nouvelles installations implantées dans ces endroits ET “pouvant être arrimées au sol en cas de cyclone“.

Zones cycloniques et tarifs privilégiés

© CC, Marie Astier

© CC, Marie Astier

EDF rachèterait alors l’électricité produite par les éoliennes en zone cyclonique à 230 euros du mégawattheure (MWh), un tarif garanti dix ans. Jusqu’ici, le tarif ne dépassait pas 110 euros par MWh en métropole 82 euros du MWh.

Bien entendu, pour bénéficier du tarif de rachat nouvellement fixé, les éoliennes ne devront pas avoir bénéficié au préalable d’ “aucune mise en oeuvre de réduction d’impôt au titre de certains investissements réalisés outre-mer“.

*
Je réagis

illustration : © CC, Jerry Bowley

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Ayant parmi ses passions la musique, la photographie, et les différentes cultures du monde, Alan est journaliste, webmestre et photographe, principalement...

Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis