Orientation : les métiers de l’environnement qui vont recruter

Rédigé par Elodie, le 26 Aug 2015, à 13 h 53 min

En France, les métiers de l’environnement emploient 136.000 personnes afin de protéger celui-ci et de le valoriser, auxquels s’ajoutent 4 millions d’emplois « verdissants »(1), c’est-à-dire d’autres secteurs économiques (bâtiments, santé…), mais qui font appel à des compétences environnementales.

Loi de transition énergétique, politique européenne de l’environnement, lutte contre le réchauffement climatique : le secteur devrait continuer à s’enrichir dans les prochaines années et ainsi créer de l’emploi. Point sur les perspectives, particulièrement utile à ceux réfléchissant à leur orientation.

Métiers de l’environnement : chef de projet biodiversité

orientation-metier-chantier-environnement-biodiversite

La biodiversité diminue et sa préservation est devenue un enjeu primordial. Le chef de projet biodiversité va faire un diagnostic du lieu susceptible d’être aménagé en réalisant des études sur les espèces végétales ou animales présentes sur le terrain et ainsi identifier les actions à mener afin de préserver la faune et la flore.

Il va aussi proposer des solutions pour réduire le coût environnemental du chantier. Le chef de projet biodiversité doit donc connaître le domaine de l’écologie mais aussi avoir des compétences dans le droit, l’économie et la géographie. Pour exercer ce métier, un diplôme d’ingénieur avec une spécialisation en environnement sera demandé. Il existe aussi de nombreux masters dans le domaine de l’environnement et de la biodiversité.

Un chef de projet biodiversité peut gagner entre 1.660 et 2.500 euros brut par mois(2).

Lire page suivante : Juriste de l’environnement

Références :
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Optimiste (un peu trop parfois), je suis une éternelle rêveuse qui collectionne les Petit Prince dans toutes les langues étrangères. A part la lecture, je...

2 commentaires Donnez votre avis
  1. la navigation sur votre site est devenue vraiment pénible, de part le nombre de pubs et l’éclatement de vos articles sur des dizaines de pages pour obliger l’internaute à cliquer et attendre, c’est lassant.

  2. Je constate que les salaires sont honteusement très peu élevés.

Moi aussi je donne mon avis