Marathons : finies les bouteilles en plastique, les coureurs boiront de l’eau en capsule

Au Royaume-Uni, les organisateurs de marathons ne veulent plus que soient distribuées des bouteilles en plastique. À la place, les coureurs se verront remettre des capsules d’eau comestibles.

Rédigé par Anton Kunin, le 13 Sep 2018, à 11 h 00 min

L’esprit « zéro déchet » gagne les marathons. Pour la première fois, une course à pied se passera sans les traditionnelles bouteilles d’eau.

Des capsules biodégradables et comestibles, la nouvelle façon de boire de l’eau

En Angleterre, c’est la saison des traditionnels marathons de rentrée. Mais cette édition 2018 ne sera pas comme les précédentes. Si le sport et la bonne humeur demeurent inchangés, l’esprit écolo s’invite pour la première fois dans la course. Et pour cause : les organisateurs ne souhaitent plus que leur événement rime avec déchets, au premier rang desquels les centaines de bouteilles en plastique jetées sur la voie publique au cours de chaque compétition de ce type.

Cette année, en lieu et place des traditionnelles bouteilles en plastique, le semi-marathon de Harrow et les marathons de Tough Mudder et de Richmond adopteront donc « Ooho ». De quoi s’agit-il ? Ce sont des capsules d’eau transparentes et biodégradables. Fabriquées à partir de plantes et d’algues, elles ont une composition 100 % naturelle qui leur permet de se décomposer en 4 à 6 semaines, comme un fruit. Le recyclage n’est donc pas nécessaire.

Les capsules d’eau sans plastiques © Ooho

Une capsule Ooho est moins chère à produire qu’une bouteille en plastique

Selon Skipping Rocks Lab, la société qui conçoit ces capsules, leur fabrication revient même moins cher que celle de bouteilles en plastique. Et pour cause : le processus nécessite 9 fois moins d’énergie que la production des traditionnelles bouteilles en plastique PET et émet 5 fois moins de CO2. Cerise sur le gâteau, ces capsules peuvent être aromatisées et colorées à l’envie.

Des solutions alternatives aux bouteilles en plastique ont déjà été testées à Londres par le passé. Lors du Marathon de Londres de 2018, par exemple, l’eau était proposée aux coureurs dans des gobelets compostables. 90.000 gobelets de ce type avaient été mis à la disposition des sportifs dans les trois « stations eau » implantées le long du parcours de 42 kilomètres. Et même dans la vie quotidienne, la capitale britannique essaie de ne pas rater le coche : pour preuve, 20 nouvelles fontaines à eau y seront installées avant fin 2018, permettant aux Londoniens de remplir leur gobelet réutilisable au lieu de racheter une nouvelle bouteille d’eau.

Photo de bannière © Patrick Poendl – Shutterstock

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Journaliste de formation, Anton écrit des articles sur le changement climatique, la pollution, les énergies, les transports, ainsi que sur les animaux et la...

1 commentaire Donnez votre avis
  1. n’importe quoi!!!!!!!!!!!!!!!!

Moi aussi je donne mon avis