Maison solaire, le reportage (2)

Rédigé par Consoglobe, le 23 May 2008, à 11 h 38 min

Suite du reportage sur la maison solaire et la démarche “tout solaire” de M. Wetzel dans le Nord de la France. Explications pratiques de l’approche progressive d’un eco-citoyen engagé dans du concret.

maison solaire

Une nouvelle centrale solaire

Monsieur Wetzel s’intéresse maintenant au poste « eau ». Il s’attaque au chauffe-eau. Il aimerait devenir autonome sur ce point important de sa dépense énergétique pour lequel il reste lié à EDF.

De nouvelles générations de centrale solaire sont sur le marché. Il fait poser un CESI (chauffe-eau solaire individuel) dernier cri, avec des capteurs à l’argon, sur le toit de son garage. Ils sont deux fois plus efficaces que ceux qu’il a déjà sur son toit du 1er étage. La centrale est directement reliée au ballon d’eau de 300L tout neuf, lui aussi de la toute dernière génération et installé dans le garage. Il a un double échangeur qui permet de passer de l’énergie solaire à l’électricité classique.

Sur ce ballon, monsieur Wetzel a branché la machine à laver le linge : « elle est ancienne, mais j’attends qu’elle ne fonctionne plus pour la changer avec une machine de classe A de toute dernière génération qui a surtout deux robinets d’eau, afin de pouvoir la brancher sur le récupérateur d’eau de pluie ». Le récupérateur d’eau de pluie est en effet installé juste à côté et sert, pour l’instant encore seulement, à remplir les chasses d’eau des toilettes.

Il manquait un centre pilote d’eau douce, qui a été installé encore à côté, « afin de ne pas avoir de calcaire dans le ballon d’eau chaude ». Et pour en finir avec le poste eau, tous les robinets de la maison ont été équipés d’économiseur.

L’isolation de la maison va constituer l’autre gros chantier de l’année. Dans les combles, un isolant mince de 17 épaisseurs x 2 («celui qui est employé sur la navette spatiale ») vient renforcer l’isolation actuelle. Les murs périphériques de l’étage sont doublés de plaque de plâtre.

La VMC simple flux est remplacée par une VMC double flux, « moins bruyante, et surtout tellement plus efficace ! ». Fin 2007, la facture énergétique continue à baisser et passe à 586 €. Le gain est de 68,2 % !

recuperateur eau de pluie

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




6 commentaires Donnez votre avis
  1. Les isolants minces ont leur intérêt mais ne sont pas adaptés partout.

    Ils fonctionnent très bien derrière un radiateur par exemple quand ils ont une couche réfléchissante.
    Mais, ici, la démonstration thermographique de la pose d’un 4 mm avec couche réfléchissante et qui démontre ses limltes:
    thethermograpiclibrary.org/index.php?title=Thermographie_de_la_pose_d%27un_isolant_mince_r%C3%A9fl%C3%A9chissant

  2. bravo a mr Wetzel pour nous prouver que c’est genial ce systeme solaire qui s’avere tres tres écologique !

  3. On savait que les Nordistes étaient géniaux, mais là, on est soufflé . Nous habitons prés de Lourdes et voir que dans le Nord on arrive à dompter le soleil ! ! Bravo .

    PS : Nous avons Nathalie à notre table ce Week end !
    Bonne continuation et . . .bonne retraite

  4. Un grand bravo à ce Mr que les gens devaient trouver “original” et qui en fait avait tout compris avant tout le monde en France!!!
    Je reve de pouvoir en faire autant (j’habite egalement dans le nord).
    J’ai commencé par l’isolation de la toiture et depuis hier la voiture hybride essence/electrique.
    J’espere pouvoir continuer sur cette voie.

  5. Une petite précision… ne pas confondre les panneaux solaires thermiques CESI qui chauffent le ballon d’eau chaude et les panneaux photovoltaïques (sur le toit du premier etage) qui produisent de l’électricité qui est injectée dans le réseau EDF. Les deux panneaux ne font donc pas la même chose contrairement à ce qui est montré sur votre shéma… les deux produits sont complementaires mais ne se substituent pas l’un à l’autre… a bon entendeur…

    • Tout a fait d’accord
      et en plus les panneaux CESI sont très mal placés, pas terrible, l’installateur ne sait sans doute pas que cela marchee avec le soleil en vision directe

Moi aussi je donne mon avis