Le Prince Charles ou la passion de l’écologie « so british »

Rédigé par Aurore, le 21 Jul 2011, à 17 h 51 min

Premier dans l’ordre de succession au trône royal, le Prince Charles voit sa notoriété en baisse auprès des sujets britanniques et cela alors que celle de son fils aîné est grandissante, mariage oblige.

Plutôt discret, le Prince travaille depuis longtemps à la préservation de l’environnement et est un grand partisan de la nourriture bio.

Un Prince « so green » qui multiplie les combats.

Le Prince Charles et la défense de l’environnement

Il y a quelques mois dans le quotidien français Le Figaro, le Prince Charles déclarait « vouloir consacrer le reste de ma vie à défendre la nature« .

Une déclaration en adéquation totale avec les valeurs que l’homme défend depuis toujours, celles du respect de la terre, du produit et de l’environnement.

L’homme qui s’est récemment fait voler la vedette par son fils William, marié depuis peu, a souvent vécu dans l’ombre de sa mère et de son ex-femme et icône des Britanniques : la princesse Diana. Toutes ces années, le Prince n’a pour autant pas chômé, multipliant les créations d’associations et de fondations en faveur de l’environnement.

Sur les traces de son père… Ou presque

L’engagement en faveur de l’environnement du Prince Charles n’est peut-être pas un hasard lorsque l’on sait que son père, le Prince Philip, a été l’un des premiers présidents du célèbre Fonds mondial pour la nature WWF.

Un passé que le Prince Charles n’évoque que très peu alors que nombreux sont les détracteurs du Prince Philip et d’un autre président de WWF, le Prince Bernhard des Pays-Bas, tous deux soupçonnés de s’être retrouvés dans le WWF en raison de leur sympathie commune pour le régime d’Hitler. En 2006, le Prince Philip a d’ailleurs brisé le tabou concernant les liens entre sa famille et le régime nazi lors de la publication du livre de Jonathan Petropoulos, Royals and the Reich.

Aujourd’hui, le Prince Charles a trouvé sa propre voie et compte bien sensibiliser les Britanniques et les citoyens du monde à la nécessité de mieux consommer.

 

*

La suite p.2> La promotion de l’agriculture bio au coeur des préoccupations du Prince

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Entre magazines, romans et presse générale, je suis une passionnée de l'information, qu'elle soit sérieuse ou décalée ! Consommer durable n'est pas qu'un...

4 commentaires Donnez votre avis
  1. Ses actions et prises de position écolo sont à nuancer quand on connaît sa passion notable pour la chasse …

  2. Le prince Charles, écolo?

    Et les centrales nucléaires inutiles, il en pense quoi?

  3. Pour une « passionnée de l’information » Aurore fait preuve d’une étonnante désinvolture à l’égard de faits avérés et de réalités historiques. D’abord, appeler le Prince Philip, Duke of Edinburgh « Prince Philip d’Edimbourg » est un non-sens. Il est un prince du Royaume Uni (depuis 1957) et non d’Edimbourg. Il est duc d’Edimbourg depuis 1947. Bien plus grave est l’aberration calomnieuse d’écrire qu’il est « soupçonné de s’être retrouvé dans le WWF en raison de sa sympathie pour le régime d’Hitler. » Il serait lui-même le plus étonné d’apprendre qu’il était un sympathisant des nazis. Il s’est inscrit dans la marine britannique à l’âge de 18 ans. Pendant toute la durée de la Seconde Guerre mondiale, il a combattu à bord de divers bâtiments, notamment les cuirassés HMS Ramillies et HMS Valiant dans les eaux britanniques, en Méditerranée, en Asie du Sud-Est et dans le Pacifique. Il reçoit une citation à l’ordre de la Royal Navy le 3 février 1942 ainsi que la Croix de Guerre française 1939-45 avec palme.

    Croyez-vous un instant que le roi George VI et son gouvernement aurait permis au Lieutenant Philip Mountbatten d’épouser l’héritière du trône britannique sans avoir fait une enquête approfondie sur ses mœurs et de ses convictions ?

    En prétendant que le Prince Philip est soupçonné de sympathie pour le régime d’Hitler, la moindre des choses serait de citer vos sources, pour prouver qu’il ne s’agit pas d’une erreur de votre part ou de votre propre invention. Personne, à ma connaissance n’a jamais accusé le Prince Philip d’avoir été favorable aux nazis. Ses propres sœurs, qui avaient épousé des princes allemands, n’ont pas été invitées à son mariage

    La gravité de votre calomnie est suffisante pour exiger une rétractation publique. On peut penser que je donne une importance qu’elle ne mérite pas à une pure bêtise, mais vous devriez mesurer les dégâts que peuvent faire de telles accusations parfaitement infondées.

    • Aurore

      David,

      Vous avez raison, il s’agissait d’une erreur de ma part que d’oublier de citer une de mes sources.

      Les liens entre la famille du Prince Philip et le régime nazi ont été exposés dans l’ouvrage de Jonathan Petropoulos, Royals and the Reich, publié en mai 2006 au Royaume-Uni.

      A l’occasion de la publication de cet ouvrage, le Prince Philip a décidé de se livrer à une franche interview dans laquelle il expose ses idées. Il admet ainsi que, plus jeune, il a éprouvé une certaine « attraction » pour la manière dont Hitler tentait de restaurer une Allemagne puissante et prestigieuse. Trois des quatre sœurs du Prince ont d’ailleurs adhéré au parti Nazi tandis qu’une photo du Prince Philip entouré de SS à l’enterrement de sa sœurs Cécile a notamment été révélée dans la presse.

      Le Prince Philip explique par ailleurs comprendre que ces révélations puissent compromettre son image et ne pas être comprises de tous, mais il tient juste à préciser qu’il a toujours respecté et protégé sa nation, notamment à travers son engagement militaire.

      Le Prince Bernhard a notamment été accusé de « sympathie envers le régime nazi », et les détracteurs des deux hommes soupçonnent ainsi leur présence à la présidence du WWF dans les premières années de vie de l’organisation, comme n’étant pas un pur hasard.

      Aujourd’hui, l’organisation WWF effectue un travail formidable, faisant fi des accusations qui ont pu peser sur son passé au préalable, et le Prince Philip a affirmé à nouveau son patriotisme en étant complètement transparent quant à son passé et cela notamment vis à vis du peuple britannique.

      J’espère que cette réponse vous conviendra.

      Aurore

Moi aussi je donne mon avis