L’arbre aux 40 fruits : prouesse environnementale ou étrange création ?

Rédigé par Eva Souto, le 26 Aug 2014, à 12 h 46 min

C’est un arbre « magique », pur produit de la science qui ne cesse d’évoluer. Un arbre capable de produire simultanément 40 fruits différents. Très poétique et à la fois presque irréel, cet arbre hybride futuriste pourrait bien être salutaire dans le futur. Zoom sur cet arbre pas comme les autres.

L’arbre aux 40 fruits : une idée originale de Sam Van Aken

Sam Van AkenSam Van Aken est professeur d’art à l’Université de Syracuse aux Etats-Unis. Ayant grandi dans une ferme familiale, il a souhaité combiner sa connaissance de l’art et de l’agriculture afin de créer un arbre spécial.

L’idée lui est venue en 2008, lorsque ce dernier prend connaissance de la fermeture d’un verger de la station expérimentale agricole de l’Etat de New-York, faute de financement.

picto-etoile-paragraphe L'arbre aux 40 fruits : prouesse environnementale ou étrange création ?Soucieux de conserver les espèces rares et anciennes, Sam rachète donc le verger. Grâce aux quelques 250 variétés de fruits à noyau, dont certaines relativement anciennes (entre 150 et 200 ans), il décide de créer un arbre unique.

L’arbre aux 40 fruits : un travail sur chaque variété de fruits

Arbre aux 40 fruitsSam Van Aken a travaillé sur des greffes de parties d’arbres afin d’être en mesure de produire 40 variétés de fruits à noyau.

Pour cela, il a réalisé un calendrier de chacune des 250 variétés disponibles dans le verger.

Ceci, afin que ces dernières puissent s’épanouir à tour de rôle après la greffe sur l’arbre de travail.

Lorsque l’arbre de travail a atteint 2 ans, le professeur a rajouté d’autres variétés aux branches de l’arbre. A noter que c’est seulement après 5 ans de labeur et de multiples greffes que l’arbre à 40 fruits est né.

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Eva est passionnée d’écriture. Elle est sensible aux sujets de société, et en particulier, à ceux qui touchent au développement durable, au commerce...

11 commentaires Donnez votre avis
  1. J’ai mangé, gamine, des pommes (énormes et peu colorées) au goût de banane (pas trop prononcé). C’était en Savoie, au cours de “maraudes” sur des arbres fruitiers laissés à l’abandon. Je me suis toujours demandé comment cela avait pu se produire. Et puis j’ai eu droit à un clin d’oeuil de la nature : une taupe a fait remonter un noyau de pêche, enfoui depuis au moins 10 ans, qui a germé. Je l’ai soigné en me demandant ce qu’il allait devenir. Et 4 ans plus tard, il s’est transformé en abricotier !!! Lorsque je le raconte,les gens sont, comme vous qui me lisez : plutôt septiques … Tant pis.

    • Impressionnant !! une histoire des plus folichonnes !!

  2. C vraiment beau de voir des trucs pareils, moi je suis un greffeur amateur et se qui a fai cet artist est tout à fai naturel, toute ces variétés de fruit appartiennent à la meme famille, les prunus, les prunes, les peches, les abricots et il y a des astuces pour greffer les amandes et les cerises, c’est pas un miracle, le grand travail qu’il a fait,c’est de reunir 250 variétés de cultivar pour réaliser ces greffes.

  3. ce que je trouve épuisant avec vos commentaires… c’est qu’on a l’impression de retomber au moyen-âge quand tout progrès était diabolique !!! c’est beau l’optimisme, quand même, non ? pas mieux de dire “chouette, c’est sympa” que dire “attention, ça va porter malheur” ? la décadence d’un peuple commence par son refus d’avancer, sa stagnation dans le connu, le “normal” l’habituel !!! attention,ne pas évoluer et ne pas rêver, surtout !!! heureusement qu’il y a des gens qui ne s’occupent pas du qu’en dira-t-on et qui cherchent à faire avancer les choses…

  4. Depuis plus de 20 ans je récolte des cerises jaunes et rouges sur le même porte greffe, avantages : production plus longue et saveurs différentes….

  5. Y’a intérêt à avoir un bon porte greffe et de s’y connaître en taille ! Quelle idée de tout mettre sur le même arbre ? Manque de place ?

    Et l’arbre dit : “À bas les cadences infernales !”

  6. N’importe quoi, ces commentaires! On pratique les greffes fruitières et les croisements depuis des millénaires – comment croyez-vous que vos variétés préférées sont apparues???
    Décidément, pour certains,tout fait bois au feu de la superstition!

  7. Ne pas jouer aux apprentis sorciers ! Le greffage d’autres espèces sur un arbre n’est pas naturel ! Si on greffe un organe sur un humain, le corps ne cherche-t-il pas à le rejeter ? Les OGM font de mêmes ! Attention aux conséquences futures ?

  8. On ne triche pas avec la nature !! Le greffage de diverses espèces sur l’arbre n’est pas naturel! Les OGM font de mêmes ! L’homme si on lui greffre un organe venant de l’extérieur ne se défend-t-il pas contre ? Ne pas jouer aux apprentis sorciers !! Tout cela se paye un jour !!

  9. oui bien, je me méfie toujours de tout ce qui peut être modifié, cet arbre a produit un fruit inconnu au goût de banane en forme de pomme, rigolo, mais il aurait tout aussi bien pu produire un fruit toxique.

  10. Alors, une petite salade de fruits ?

Moi aussi je donne mon avis