En Gironde, un car va rouler au marc de raisin

La Gironde est réputée pour son vin, dont le processus de vinification génère des résidus. Valorisés, ces derniers permettent de fabriquer un biocarburant pouvant faire rouler des poids lourds.

Rédigé par Perrine de Robien, le 28 Apr 2017, à 10 h 45 min

Afin de réduire la pollution liée à la circulation, plusieurs solutions sont envisagées. Outre l’électricité, une autre alternative est proposée : l’Ed95. Ce biocarburant se substituant au diesel est notamment produit en Gironde, à partir de marc de raisin. L’expérimentation avec un car est prévue en juin 2017.

Du marc de raisin pour fabriquer de l’ED95, une solution alternative au diesel

C’est ce vendredi 28 avril 2017 que Jean-Luc Gleyze, président du Conseil départemental de la Gironde, va visiter, accompagné d’Anne-Laure Fabre-Nadler, vice-présidente chargée des mobilités, Michelle Lacoste et Alain Marois, conseillers départementaux, le site de production de Raisinor, à Coutras. Cette société valorise les résidus issus du processus de vinification. Ce recyclage permet d’obtenir un carburant vert : l’ED95.

marc de raisin

Marc de raisin © Stefano Buttafoco

Ce biocarburant, qui est très peu polluant, a été homologué en France récemment : en janvier 2016. Pourtant, il est déjà connu depuis près d’une vingtaine d’années dans les pays du Nord, où il sert à faire rouler des poids lourds, des bus et des cars. Il permet ainsi d’offrir une solution alternative au diesel. Dans un article de janvier 2017, le journal les Échos nous apprenait qu’un “millier de véhicules roulent actuellement à l’ED95 dans le monde, dont 600 en Suède“.

Une réduction de 85 % des émissions de gaz à effet de serre et de 50 % d’oxyde d’azote

C’est cet exemple suédois que le département de la Gironde souhaite suivre, puisqu’il s’est engagé dans « une démarche volontariste pour réduire l’émission de CO2 (covoiturage, vélo, développement des transports collectifs) ». Ainsi, toujours avec pour objectif de « réduire l’impact environnemental de la circulation des cars », le département va expérimenter un car conçu par Scania, le constructeur suédois de poids lourds et d’autocars qui propose des véhicules adaptés à l’ED95.

Découvrez les chiffres de la consommation de biocarburants en France sur le Planetoscope

Le car roulera grâce à un biocarburant fabriqué à partir de marc de raisin et composé de 95 % de bioéthanol et de 5 % d’additifs non pétrolier. Selon des analyses qui ont été effectuées, les émissions de gaz à effet de serre seront réduites de 85 % et celles d’oxyde de carbone de 50 %. Il circulera sur la ligne régulière TransGironde reliant Bordeaux et Blaye.

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




1 commentaire Donnez votre avis
  1. Il s’agit la d’un cul-de-sac de l’évolution, malheuresement sur terre l’homme possede des milliards de véhicules qui demande à rouler tous les jours. De plus à mon sens, l’électrique va largement faire l’affaire d’autant plus qu’il y a aussi l’hydrogène. Rappelons aussi que les composer doivent s’ils ne son pas, de l’éthanol ou d’autre alcools, ce qui produira la même quantité de CO2, et comme c’est aussi une pyrolyse des oxydes nitreux. En plus il y a mieux à faire du périderme et des graines de raisin qui son très riche en acide ascorbique, tocophérol, rèsvératrol, malvidine, épicatéchine….

Moi aussi je donne mon avis