Les géants du pétrole dépensent chaque année 200 millions de dollars en lobbying

Depuis l’Accord de Paris, les géants de l’industrie pétrolière ont dépensé plus d’un milliard d’euros en lobbying contre les mesures de défense du climat.

Rédigé par Paul Malo, le 29 May 2019, à 11 h 01 min

Vous avez dit défense du climat ? Les compagnies pétrolières dépensent en fait chaque année 200 millions d’euros en lobbying.

Près d’un milliard d’euros en lobbying depuis 2015

L’Accord de Paris aura au moins fait des heureux : les spécialistes du lobbying. En effet, depuis la signature de cet accord en 2015, les grands noms de l’industrie pétrolière ont dépensé près d’un milliard de dollars en lobbying(1). Le but : bloquer les mesures prises pour lutter contre le réchauffement climatique.

Depuis l’Accord de Paris, les compagnies pétrolières se sont mobilisées contre le climat. ©QiuJu Song

Selon les études de l’organisation InfluenceMap, les compagnies pétrolières ont donc dépensé chaque année pas moins de 200 millions de dollars en lobbying contre le climat. InfluenceMap a compilé, pour calculer ce chiffre, l’ensemble des données issues des registres des lobbys, les rapports annuels et autres communiqués, documents internes ou campagnes sur les réseaux sociaux.

Insister sur l’impact négatif des mesures

InfluenceMap a également établi une notation de chaque compagnie pétrolière en fonction du degré d’opposition aux mesures favorables au climat. Sur une échelle allant de A à F (de très favorable à très opposé), Chevron, BP et Exxon Mobil sont les plus agressives. Shell et Total ont légèrement atténué leur opposition et décrochent un D, Total figurant par ailleurs dans le trio de tête des entreprises dépensant le plus pour verdir leur image.

Notation des compagnies pétrolières en fonction de leur degré d’opposition aux mesures climatiques sur une échelle de A à F. F indique le degré d’opposition le plus élevé. ©InfluenceMap

Après avoir tenté de faire douter de la réalité du réchauffement climatique, les lobbyistes travaillant pour les compagnies pétrolières cherchent maintenant plus subtilement à insister sur l’impact négatif que pourrait avoir le vote de mesures favorables au climat. Elles mettent ainsi notamment en avant les éventuelles suppressions d’emplois.

Illustration bannière : Plateforme pétrolière – © Xmentoys
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis