Vers la fin du plastique ?

Rédigé par Elwina, le 20 Aug 2009, à 19 h 42 min

On vit dans le plastique. Littéralement ! Immense progrès de l’après-guerre, la diffusion du plastique finit, de nos jours par inquiéter.

Le plastique fantastique et pratique

De par ses qualités intrinsèques : légèreté, solidité… le plastique devient de plus en plus présent dans nos vies quotidiennes, jusqu’à remplacer le verre

  • Il existe environ 20 plastiques différents. Tous ces plastiques sont des polymères, c’est-à-dire de très longues chaînes de molécules carbonées élémentaires.Les molécules de plastique sont donc de longues chaînes carbonées qui ont une grande inertie chimique, autrement dit une grande stabilité. C’est pourquoi on les considère généralement comme non toxiques.

Les principaux plastiques

Les principaux plastiques sont le PET, polyéthylène, le polypropylène, le chlorure de polyvinyle ou PVC, et le polystyrène.

Parmi cette grande quantité de plastique utilisée, seulement trois sont recyclés :
– Le PET (bouteilles d’eau et de soda)
– Le PeHD (emballages opaques)
– Le PVC

Le règne du plastique

En 2007, 260 millions de tonnes de plastiques ont été produites dans le monde et 52 millions de tonnes de plastiques ont été produites dans l’UE et ont été employées à :

–    L’emballage, 37 %
–    Le BTP, 21 %
–    L’automobile, 8 %
–    L’électronique 6 %
–    Autres, 28 % (nombreuses applications du jouet au matériel médical

    Au cours de la dernière décennie, on aura fabriqué autant de plastique qu’au cours de tout le 20ème siècle !

Les sacs plastiques des supermarchés ne sont à eux pas recyclés, leur recyclage étant trop difficile et trop coûteux. De même, les plastiques contenant des matières huileuses ne sont pas recyclés.

plastiqueSérie de photos sur la consommation de Denis Darzacq

Le recyclage du plastique

En 2003 près de 5 milliards de bouteilles ont été recyclées en France. Cela représente 4 bouteilles sur 10.

    Consommation moyenne de plastique par habitant
    = 19,4 Kg/an soit plus de 600 bouteilles

Une étude américaine de 2004 a montré que :

–    50 % du plastique produit finissent en décharge
–    20 % du plastique sont transformés en biens à longue durée de vie
–    5 % du plastique sont recyclés
–    Où passent le quart manquant soit 12,5 millions de tonnes ? Dans l’océan

En Inde ou en Chine, où on produit autant de plastique qu’aux USA, soit 50 millions de tonnes, il n’existe quasiment pas d’infrastructure de recyclage.

*

La suite > le plastique, plaie mortelle pour l’environnement

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Elle est une des rédactrices historiques de consoGlobe et en connait un vaste rayon sur le développement durable

9 commentaires Donnez votre avis
  1. bonjour
    s’il vous plait je veut connaitre le numero de votre commerciale a sfax pour communiquez avec eux
    notre contact 98744714

  2. Selon cet article, il y aurait 0,6 g de plastique dans l’estomac d’un fulmar. Pour un homme adulte, ce serait l’équivalent de 600 g.

    Le rapport entre le poids d’un homme et le poids d’un fulmar serait donc de 1000.

    Or, un fulmar boréal pèse jusqu’à 1 kg selon Wikipédia. Multiplié par 1000, on obtient 1000 kg pour un homme, ce qui est insensé.

    Donc, je crois que la moyenne indiquée de 0,6 g est inexacte. Une mesure de 6 g serait quant à elle réaliste. Cela équivaut à 600 g de plastique dans un homme de 100 kg.

    D’ailleurs, à en juger par les objets visibles sur la photo (flacon de pilules, bouchons), il y a vraisemblablement au moins plusieurs grammes de matière plastique dans l’oiseau.

    • mais tg impeut non ?

    • vous remettez en cause tout l article avec un argument provenant de wikipedia. pas de quoi faire le malin il me semble

  3. Je m’excuse de passer pour anonyme…je poussais trop vite sur le bouton

  4. Je m’excuse de passer pour anonyme…j’ai poussé le bouton trop vite.

  5. Le verre ce recycle à l’infini, pourquoi les bouteilles en verre disparaissent elles ?

    C’est aux consommateurs de refuser d’acheter du plastique. Si plus personne n’achetait de produits dérivés du plastique, les fabricant n’auraient d’autres choix que de changer leur packaging s’ils souhaitent écouler leur marchandise.

    • Éliminer le PETE ou le PEHD au profit du verre ne fait pas de sens. La fabrication du verre demande une quantité considérable d’énergie. Aucune bouteille est utilisée plus que 8 fois avant de casser. Recyclage du verre cassé est généralement rare, et quand c’est fait le besoin énergétique est presque le même que pour du verre neuf. Il y a d’énormes gains énergétiques dans la légèreté des bouteilles en plastique PETE ou PEHD versus le verre dans le transport…ces deux matériaux se recyclent d’ailleurs facilement. Le plus grand problème est la consommation inutile d’eau potable en bouteille et les emballages individuels de produits alimentaires. Personnellement, et j’ai 69 ans, j’en ai jamais acheté et je le ferais jamais.

  6. article pertinent

Moi aussi je donne mon avis