États-Unis : les Sioux manifestent contre la construction d’un oléoduc géant

En Dakota du Nord, les 200 membres de tribus amérindiennes se sont rassemblés pour lutter contre le projet d’oléoduc Dakota Access. Celui-ci menace leur approvisionnement en eau, ainsi que les terres de leurs ancêtres.

Rédigé par Valérie Dewerte - De Bisschop, le 13 Sep 2016, à 14 h 00 min

Si la bataille qui se déroule à l’heure actuelle a pour point de départ l’eau de la rivière du Missouri, les enjeux sont en réalité bien plus grands. En effet, le conflit a commencé le 1er avril. Pour empêcher le passage de l’oléoduc, les tribus ont créé un camp de fortune rejoint par la suite par plusieurs milliers de personnes.

Un projet redouté par les tribus

La construction de cet oléoduc de 1.900 km inquiète les habitants de Standing Rock, qui craignent les inévitables fuites de ce tuyau de près de 76 cm de diamètre, qui devrait transporter entre 470.000 et 570.000 barils de pétrole par jour. Après le refus du projet Keystone XL fin 2015 par Obama, TransCanada espère avoir trouvé une issue avec ce nouveau projet.

Le gouvernement demande un gel du chantier

Le 9 septembre dernier, le gouvernement américain a demandé le gel du chantier dans un souci d’apaisement. Cette demande va à l’encontre de la décision de justice prise le jour même, autorisant la poursuite des travaux.

Le Dakota Access Pipeline doit traverser quatre États, afin d’acheminer le pétrole extrait dans le Dakota du Nord jusque dans l’Illinois plus au sud, en passant par la frontière canadienne. Selon les promoteurs, ce projet permettrait de réduire et mieux concurrencer le pétrole canadien qui est moins cher. Ce sera finalement à la Justice de trancher en dernier ressort. Un premier rendez-vous procédural est prévu le 16 septembre.

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis