La télé fait trop l’impasse sur le changement climatique !

Selon l’Académie britannique des arts cinématographiques et télévisuels (Bafta), les émissions télévisées ne font pas assez référence au changement climatique, mais devraient le faire car la télévision peut aider à changer l’attitude des gens à l’égard de la planète.

Rédigé par Séverine Bascot, le 17 May 2019, à 8 h 20 min

Mercredi 15 mai dernier, la Bafta (British Academy of Film and Television Arts) a appelé les professionnels de l’audiovisuel à faire davantage de place au changement climatique à la télévision. En effet, le terme « changement climatique » apparaît moins souvent à la télévision britannique que « chats »,  « pique-nique » ou encore « Shakespeare », et tout juste aussi (peu) souvent que des sujets aussi essentiels pour l’avenir de l’humanité que « urine », « zombie » ou « rhubarbe » !

On ne parle pas assez du changement climatique à la télé

Pour monter son rapport intitulé « Des sous-titres pour sauver le monde »(1), l’académie audiovisuelle britannique a analysé les sous-titres de 40 chaînes de télévision durant 1 an : au total 128.719 programmes non liés à l’actualité de la BBC, d’ITV, de Channel 4 et de Sky entre septembre 2017 et septembre 2018. Ce qui lui a permis de constater que les occurrences du terme « changement climatique » sont bien moindres par rapport à celles de « bière » ou de « sexe » par exemple.

À quel point entend on parler du changement climatique à la télé ? © Bafta

Au total, ce sont 25 mots liés à l’environnement tels que « déchets alimentaires », « impact environnemental », « émissions de carbone », « voiture électrique » et « énergie verte » qui ont été scrutés… Le rapport révèle avoir repérer 3.125 citations sur le thème des « changements climatiques », loin derrière les expressions « bière » (21.648), « chien » (105.245), « thé » (60.060) et « sexe » (56.307), et plus ou moins aussi souvent que « zombie » (2.488), « bikini » (2.382) ou « urine » (2.000).

Lire aussi : Our Planet- Découvrez Notre Planète l’incroyable série animalière de Netflix

Des mots tels que « végétalien » (3.550) et « végan » (2.907) ont été utilisés plus souvent que des mots tels que « énergie verte » (213) et « voitures hybrides » (22).

Télévision : il est temps d’écrire des scénarios différents

Le rapport a également révélé que les solutions possibles pour réduire l’empreinte carbone des individus qui sont les plus mentionnées dans les programmes, n’étaient pas celles qui avaient le plus grand impact. Pourtant, la télévision est largement considérée comme un média puissant pouvant changer l’opinion du public, notamment sur les problèmes de santé et les problèmes sociaux.

Lire aussi : Sélection film / livre – On a 20 ans pour changer le monde, le documentaire à ne pas manquer

Pour Pippa Harris, présidente du Bafta, il est évident qu’il faut appeler l’industrie de la télévision à lutter contre le changement. Elle exhorte le secteur : « Il est temps d’écrire un scénario différent [en utilisant] des récits humains puissants pour connecter le public avec le monde qui l’entoure ».

Aujourd’hui vendredi 17 mai à 10h,  le collectif « On Est Prêt » et Cyril Dion (réalisateur des films « Demain » et « Après demain » organisent une conférence de presse depuis le Festival de Cannes , pour appeler le monde du cinéma à se saisir de l’enjeu climatique. Elle sera retransmise via la page Facebook de On Est Prêt.

Illustration bannière : Programmes TV – © metamorworks
Références :
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Voyageuse insatiable, j'ai parcouru le monde autant pour des raisons personnelles que professionnelles : rien de mieux pour prendre la mesure de l'état de la...

Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis