Le chiemgauer, monnaie locale et solidaire

Rédigé par Annabelle Kiéma, le 26 Mar 2014, à 17 h 47 min
Le chiemgauer, monnaie locale et solidaire
Précédent
Suivant

Inventée il y a plus de 10 ans par des étudiantes et leur professeur d’économie, le Chiemgauer est une monnaie locale alternative complémentaire à l’euro utilisée chaque jour par des milliers de Bavarois. Le but est de soutenir l’économie locale en incitant les habitants du coin à privilégier les achats près de chez eux. Avec 600 commerces et entreprises qui l’acceptent, le Chiemgauer est sans doute la monnaie locale la plus importante en Europe.

Une monnaie pour soutenir l’économie régionale

Une monnaie alternative n’a en aucun cas pour vocation de remplacer l’euro. Le but est d’offrir un système complémentaire permettant de soutenir l’économie au niveau régional.

En effet, en utilisant une monnaie alternative, on soutient les PME qui les acceptent et qui sont elles-mêmes créatrices d’emplois.

Celles-ci réinjectent l’argent perçu dans l’économie locale car elles sont incitées à régler leurs propres fournisseurs avec cette monnaie. Si elles décident d’échanger leurs bons contre des euros, elles doivent s’acquitter d’une taxe.

La monnaie locale est aussi un moyen de soutenir les associations qui dynamisent la région : le système propose à chaque utilisateur de choisir une association qui recevra 3 % à chaque achat de bons Chiemgauer.

1€ = 1 Chiemgauer

La conversion du Chiemgauer se fait en parité avec l´euro, c’est-à-dire que 100 € = 100 Chiemgauer. Sur ces 100 €, 3 sont directement reversés à l’association choisie par le consommateur.

En revanche, pour inciter les consommateurs à conserver leurs Chiemgauers, la conversion inverse est moins avantageuse et est soumise à une commission de 5 %. Ainsi, pour 1 Chiemgauer, on obtient seulement 0,95€.

Le Chiemgauer a un petit côté ludique avec ses billets qui ressemblent à des billets de Monopoly ! C’est pourtant un système très sérieux et solide qui existe depuis 2003. La monnaie est structurée par une association reconnue d´intérêt général, le Chiemgauer e.V. et géré au niveau opérationnel par le Regios, centre de paiement accrédité par l´Institut de Microfinance Allemande

Le Chiemgauer existe sous forme de billets de 1, 5, 10 et 20. Ceux-ci portent pas moins de 11 marques de sécurité. Il existe aussi sous forme de monnaie électronique impliquant l’utilisation d’une carte de débit, la Regiocard. Cette carte permet de retirer des bons Chiemgauers dans les bureaux de change ou de régler directement auprès des commerces qui acceptent la monnaie.

En 2011, 580 000 Chiemgauers étaient en circulation. Ils ont servi à payer l’équivalent de 4 millions d’euros d’achats.

Le Chiemgauer s’avère être un véritable outil de communication pour les commerçants qui les acceptent. Ceux-ci doivent afficher une pancarte sur leur vitrine ce qui draine une nouvelle clientèle, soucieuse de participer activement à l’économie locale. Cela fidélise également les clients existant.

*

> suite : une monnaie qui circule

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Je fais partie de ce qu’on appelle désormais les « slasheurs » : je suis rédactrice / sophrologue / et j’enseigne le français comme langue...

Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis