Les champignons sont l’avenir de la lessive

Et si la lessive cessait d’être un produit 100 % chimique et devenait un peu plus naturelle ? Grâce aux champignons par exemple.

Rédigé par Anton Kunin, le 24 Jan 2018, à 12 h 20 min

La société danoise Novozymes extrait déjà des enzymes à partir de champignons, des enzymes qu’elle vend dans des pays en voie de développement, où ils entrent dans la composition de lessives liquides.

Lessive : vers un retour à la nature ?

Pour améliorer les propriétés des lessives et réduire leur impact sur l’environnement, la société danoise Novozymes a recours à une solution peu explorée par les industriels : y intégrer des champignons. Ou plutôt les enzymes de champignons. Les enzymes, ce sont des composants macromoléculaires qui jouent le rôle de catalyseurs de réactions chimiques et sont présentes dans tout tissu naturel.

Une fois obtenues et ajoutées dans la composition d’une lessive, les enzymes la rendent plus efficace. Une lessive enrichie en enzymes nettoie aussi bien qu’une lessive conventionnelle, tout en nécessitant moins d’eau et en restant efficace à une température peu élevée, d’où un double impact positif sur l’environnement. Et le meilleur dans tout cela : les enzymes utilisées dans les lessives sont produites à partir d’Aspergillus oryzae, le même champignon qui est utilisé dans la fabrication de la sauce soja.

Grâce aux enzymes, il est possible de laver à l’eau froide et sans polluer

Aujourd’hui, selon l’Ademe, les ménages français continuent à laver leur linge en moyenne à 44° degrés. Et pourtant, ajouter à la dose normale de lessive un dixième d’une cuillère à café d’enzymes réduit de moitié la quantité nécessaire d’éléments absorbants issus de l’industrie pétrochimique et couplés à de l’huile de palme.

lessive

Illustration bannière : Lessive à la main © MissRuby / Shutterstock

 

Le choix de laver ses vêtements à l’eau froide induit quant à lui des économies d’énergie très importantes, puisque sur un lavage à l’eau chaude, 75 à 90 % de l’énergie nécessaire au fonctionnement de la machine à laver servent à chauffer l’eau.

Pour le moment, ces enzymes sont fournies uniquement aux fabricants de lessives au Moyen-Orient et en Asie. Dans ces régions du monde, en dehors des grandes villes, le lavage se passe toujours à l’ancienne, dans un cours d’eau et à la main. Leur fournir des lessives à base d’enzymes paraît prioritaire, afin de réduire l’introduction dans l’environnement de matières synthétiques.

Illustration bannière : Aspergillus – © CA-SSIS
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Journaliste de formation, Anton écrit des articles sur le changement climatique, la pollution, les énergies, les transports, ainsi que sur les animaux et la...

1 commentaire Donnez votre avis
  1. bon courage et mes amitiéS de la Turquie!

Moi aussi je donne mon avis