Du Biocarburant et des voitures hybrides

Rédigé par Consoglobe, le 31 May 2007, à 17 h 37 min

Les propriétaires de moteur à diesel peuvent ajouter 10 % d’huile de salade dans leur réservoir : cela fonctionne avec les moteurs modernes (Hdi entres autres) et coûte moins de 70cents par litre… Selon votre moteur, on peut mélanger jusqu’à 30 % sans modifications techniques. Reste juste à trouver une pompe…

Vous avez dit Flex-Fuel ?
Les véhicules “flex-fuel” fonctionnent à la fois à l’essence et à l’éthanol. Ford commercialise des voitures flex-fuel en France par exemple.

GPL
Le gaz de pétrole liquéfié est un mélange d’hydrocarbures légers qui sont à l’état liquide. Le mélange est issu du process de raffinage du pétrole et du traitement du gaz naturel. Le GPL pollue moins que le pétrole.
Seul hic : ces réserves sont assez limitées elles aussi. L’achat d’un véhicule GPL permet de bénéficier d’un crédit d’impôt de 2000€, à la condition que la voiture émette moins de 200gr de CO2 au km. Le crédit d’impôt est de 3000 € si l’achat permet de mettre un véhicule de plus de 7 ans à la casse.

Super Bio-éthanol E85 : un carburant composé à 85 % d’éthanol et 15 % d’essence sans plomb.

Les voitures Hybrides
La Toyota Prius a été la voiture qui a popularisé ce mode de propulsion, qui utilise à la fois l’électricité produite par un ou des moteurs d’appoints et l’énergie produite par l’essence dans le moteur à explosion. Aujourd’hui, de nombreux constructeurs se penchent sérieusement sur l’hybride et lancent des modèles.

L’avancement de l’hybride
Toyota a vendu 250 000 Prius. Le cabinet Booz Hamilton estime que 20 % des voitures vendues en 2015 seront hybrides aux USA.

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




1 commentaire Donnez votre avis
  1. Attention aux voitures hybrides – moins de pollution et de dépense énergétique pendant la phase d’utilisation du particulier, mais il existe en amont et en aval de cette phase une pollution et un coût énergétique de production supplémentaire par rapport aux autres véhicules du fait de la fabrication des batteries puis du recyclage de ces dernières. Favoriser le véhicule hybride nécessite au préalable d’évaluer l’impact réelle de ces opérations, et seul le bilan global est comparable à un véhicule traditionnel.

Moi aussi je donne mon avis