Au Japon, des scientifiques cherchent à sauver les coraux

Avec la hausse de la température des océans et l’augmentation du C02, les coraux disparaissent des fonds marins. Une équipe de scientifiques travaille au large du Japon pour mieux comprendre l’évolution des coraux dans les années qui viennent.

Rédigé par Maylis Choné, le 19 Apr 2017, à 11 h 15 min

Il n’est pas toujours évident de se projeter dans l’avenir et d’envisager l’évolution d’une espèce sous-marine. Pour mieux comprendre les impacts du réchauffement climatique sur les coraux, des recherches scientifiques se déroulent au Japon .

Les coraux menacés de disparition

Quand on parle de réchauffement climatique on pense facilement aux gaz à effet de serre rejetés dans l’atmosphère, mais on oublie souvent les conséquences qu’il a sur les océans. Les coraux font partie des victimes du réchauffement des eaux. Ce n’est pas tout : à cause du C02 l’eau s’acidifie, elle devient moins alcaline et empêche le développement des coraux.

Récif corallien mort © Rich Carey

Ces animaux sous-marins de la famille des cnidaires, sont pourtant essentiels dans l’écosystème marin. « Cela fait 20 ans que j’étudie les coraux et ce que je vois c’est un déclin à grande échelle. Il y a une baisse du recouvrement corallien de 50 à 80 %, que ce soit dans les Caraïbes ou dans le Pacifique. Ce constat est très très inquiétant », explique Maggy Nugues, maître de conférences à l’École pratique des hautes études (EPHE) rattachée au Centre de recherches insulaires (CRIOBE) de Perpignan (France).

Des recherches scientifiques dans les îles du Japon

Un équipe de chercheurs a choisi d’observer l’île de Shikine, à 160 km au sud de Tokyo. À cet endroit, les failles volcaniques rejettent beaucoup de C02  : d’ici 2100, nos océans seront comparables à cet endroit  si nous maintenons le niveau d’émission de CO2. Dans cette crique, on ne trouve que 12 espèces de coraux contre une centaine dans les criques voisines.

Petit balade dans les fonds marins de Shikinejima

Les chercheurs espèrent que les coraux migreront peu à peu dans les latitudes où l’eau est moins chaude pour survivre. Leur perte serait dramatique. En effet, les coraux constituent les récifs et ces derniers abritent 30 % des espèces animales et végétales marines, les protègent des prédateurs et leur servent de garde-manger.

Illustration bannière : Récif corallien – © Ethan Daniels
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




1 commentaire Donnez votre avis
  1. Le PH des océans ne décendras pas en-dessous de 7,7, mais à ce moment la il faut savoir que c’est une très grande batterie qui se mètra à débourer toute sa chaleur dans l’atmosphère.

Moi aussi je donne mon avis