Antarctique : derrière la réserve naturelle, la bataille du pétrole

Rédigé par Alan, le 4 Nov 2014, à 11 h 53 min

L’Antarctique, les ressources naturelles sous la glace

Bien entendu, ce n’est pas la science qui intéresse le plus les différents pays. Ce qui attire la convoitise se situe dans le sol, sous la glace. La façade Est est déjà intéressante, avec des gisements d’uranium, de manganèse, de molybdène, de fer ou de titane.

A l’ouest, trois gisements très importants de cuivre, de l’or, de l’argent, du nickel, du chrome et du cobalt, sans compter des gisements de pétrole et de gaz. En descendant, dans la mer de Ross justement, du zinc, du plomb et… 500 milliards de tonnes de charbon potentielles. Sans compter le pétrole : on estime à 203 milliards de barils équivalent pétrole le gaz et le pétrole de la zone.

antarctique-glace-exploration-hommes

…sinon se balader dans la glace de l’Antarctique, c’est joli, mais hé ça ne rapporte pas un radis.

C’est là qu’intervient le protocole de Madrid : depuis 1998 il est interdit à tout pays ayant ratifié le Traité de l’Antarctique de procéder à de l’exploitation minière ou pétrolière dans la zone.

L’Antarctique, zone de convoitise

Les précautions prises par la Chine sont donc potentielles : l’Antarctique pourrAIT ne plus être une zone interdite d’exploitation. Les pays se souhaitent pas se désengager du protocole de Madrid mais attendent son éclatement, et ils y croient fortement au vu des ressources des fonds marins.

antarctique-glace-icebergs-06

Le Traité de l’Antarctique laissait aussi un flou artistique sur les questions de souveraineté territoriale, des questions laissées en suspens en 1959 qui pourraient bien être renégociées.

Autres acteurs : les pays n’ayant pas ratifié le Traité de l’Antarctique. C’est là qu’interviennent des pays comme l’Iran, la Corée du Sud ou la Russie. Si les pays ne ratifient pas le Traité, en théorie ils sont libres de forer : ce n’est alors plus qu’une question de moyens techniques.

La réserve naturelle, la solution idéale ?

Le territoire est donc très fragile, alors que les écosystèmes, eux, sont exceptionnels. Des zones néanmoins vues par beaucoup comme de nouveaux foyers pour la pêche professionnelle.

Une situation que d’autres souhaitent éviter en créant la plus grande réserve marine du monde, plaçant le territoire en mer de Ross sous juridiction néo-zélandaise. Côté Océan Indien, l’Australie, la France et l’Allemagne souhaiteraient voir créer 7 Aires Marines Protégées.

antarctique-glace-icebergs

La Russie, pragmatique, argue que finalement, l’écosystème de l’Antarctique est peu étudié par ceux qui déclarent vouloir le protéger. Selon les experts russes, il s’agirait donc de mettre en place une base juridique pour une exploitation industrielle exclusive à l’avenir, sans que d’autres pays puissent y avoir accès. La remarque n’est pas complètement insensée, mais elle bloque toujours la protection…

Pour créer les zones maritimes protégées, il faudra un solide cadre juridique, ne serait-ce que parce que la région protégée inclut des zones de haute mer, jamais interdites. Il faudra également s’assurer que les zones ne soient pas créées dans un but économique exclusif.

*

Je réagis

Lisez aussi sur l’Antarctique :

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Ayant parmi ses passions la musique, la photographie, et les différentes cultures du monde, Alan est journaliste, webmestre et photographe, principalement...

9 commentaires Donnez votre avis
  1. je suis d’accord avec le précédent commentair

  2. Bonjour,
    Il n’y a aucun avenir dans le pétrole et le gaz, ça se sait depuis l’invention de la première voiture électrique en 1899, la « Jamais Contente ».

  3. C’est dur d’être impuissant. Tout en connaissant l’issue si rien n’est fait. Ils sont pourtant déjà si riches…

    • Complétement d accord avec vous……

    • Complétement d accord avec vous……

    • Et pourquoi pas le faire en artic,cela serai aussi pour les ours polaire et autres espèces……

  4. Les Ricains comme les Soviet’s & les Chintoc’s parlent d’argents & de richesses,Mais ils ne pensent pas à leurs progénitures future,Demain c’est Aujourd’hui car cette réserve d’eau pure que DAME nature nous a OFFERT ces cons sont tout simplement assis sur la branche qu’ils coupent,ils faudrait que les scientifiques leurs mettent la tête dans le caca pour qu’ils comprenet que boire du pétrole est impossible & manger des pierres précieuses n’on plus,Alors qu’ils arrêtent de voler ce qui appartient aux pauvres comme aux riches, NOTRE NATURE, CAR ELLE EST NOTRE FUTURE

  5. Alors ce réchauffement climatique, il est certain qu’il est voulu par certains pays, afin de récupérer ce qu’ils appellent l’or noir et pour cela, rien ne les empêchera de le faire, quitte à faire de cette planète une boule puante, mais puisqu’ils auront satisfaits leur soif d’argent et de Pouvoir, les deux fléaux de l’humanité, peu importe le résultat…

  6. Il est évident que s’il y a du pétrole et des gisements divers dans ces belles contrées, tôt ou tard certains voudront se l’accaparer… Ils se moquent éperdument de l’environnement. Tout est question de profit et de richesse. Ce n’est qu’une question de temps, mais l’Arctique et l’Antarctique seront tout autant saccagés que le reste du monde… Pauvre planète, pourquoi as tu créé l’Homme !!??

Moi aussi je donne mon avis