Ampoules à incandescence vs Ampoules fluocompactes

Rédigé par Consoglobe, le 27 Oct 2008, à 11 h 22 min

Voici un duel dont on connaît déjà le futur vainqueur puisque les ampoules à incandescence sont progressivement amenées à disparaître. Mais, aujourd’hui, elles sont encore les plus vendues, loin devant les ampoules basse conso. Pour quelles raisons ? Faut-il encore hésiter à investir dans ces ampoules nouvelle génération ?

Ampoules à incandescence

Les pour  : qualité de la lumière, coût faible à l’achat.
Les contre :
très énergivores, rendement et durée de vie faibles, production de déchets important , risque de brûlure.

 

En France, l’éclairage représente 9 % de la facture d’électricité des ménages. Selon l’Agence pour le développement et la maîtrise de l’énergie (Ademe), chaque ménage français possède en moyenne 22 lampes, en achète trois par an et consomme environ 350 kWh pour s’éclairer.Or les ampoules à incandescence (à filament) très énergivores sont encore utilisées par 8 Européens sur 10. En effet ces ampoules ont un coût à l’achat relativement faible à l’inverse des ampoules basse consommation mais consomment énormément d’énergie :

  • 95 % de l’énergie utilisée par une ampoule à incandescence disparaît en chaleur, 5 % seulement étant transformé en lumière.
  • Leur efficacité est ainsi de seulement 14 à 25 lumens par watt.
  • Leur durée de vie moyenne est de seulement 1000 heures. Celle-ci est donc de un an pour un éclairage de 4 heures par jour.

En raison de leur faible rendement énergétique, 23 industriels et distributeurs, l’ADEME, les recycleurs et EDF ont ainsi signé, un an après le Grenelle de l’environnement,  une convention qui conduira à la disparition de ces ampoules.

Concrètement, au 30 juin 2009, toutes ces ampoules classiques d’une puissance supérieure ou égale à 100 W devront être retirées du marché. Au 31 décembre 2009, ce sera le tour des ampoules de plus de 75 W ; celles de 60 W disparaîtront le 30 juin 2010 et ainsi de suite, jusqu’aux 25 W le 31 décembre 2012.


 

Ampoules fluocompactes

Les pour : très faible consommation énergétique, rentables dès la 1ère année, longue durée de vie, aucun risque de brûlure, recyclables à 93 %

Les contre : prix d’achat élevé, contiennent du mercure à faible dose, qualité de lumière dépendante de la poudre fluorescente utilisée.

Une ampoule basse conso fluocompacte (ou LBC) est un tube fluorescent émettant de la lumière, dont le tube est miniaturisé, plié en deux, trois ou quatre, ou encore enroulé, doté d’un culot contenant un ballast électronique.

Ces ampoules à économie d’énergie sont destinées à remplacer nos ampoules classiques en raison de leurs nombreux avantages aux niveaux énergétique et écologique :

  • Les ampoules basse conso ont une efficacité de l’ordre de 60 à 70 lumens par watt : ainsi une lampe fluocompacte de 11 W produira le même éclairage qu’une lampe à incandescence de 40 à 60 W. En conséquence, les ampoules fluocompactes de 9W, 11W et 20 W peuvent remplacer approximativement les ampoules conventionnelles de 45 W, 60 W et 100 W.
  • La durée de vie moyenne de ces ampoules écolo est de 8000 à 10 000 heures environ, soit une durée de vie de 6 ans pour un éclairage de 4 heures par jour.
  • Les flucompactes assurent une meilleure sécurité car dégagent très peu de chaleur.
  • Elles sont à 93 % recyclables… à condition d’être collectées dans les bacs disponibles chez les revendeurs.Une taxe de recyclage de 0,25 € est d’ailleurs incluse dans le prix.

Cependant ces ampoules basse conso ne représentent aujourd’hui que 15 % des ventes d’ampoules. Les raisons ? Elles sont quatre à huit fois plus chères à l’achat que les ampoules classiques. La majorité des ampoules basse conso est fabriquée en Chine et taxée aux frontières européennes à 66 %. Trop peu de consommateurs savent que les ampoules basse consommation sont pourtant rentables dès la première année en raison de leur très faible consommation énergétique…

Outre son prix élevé à l’achat, une ampoule fluocompacte a l’inconvénient de contenir du mercure (de 3 à 25 milligrammes selon les modèles) et est donc considérée comme un déchet dangereux. Il est donc impératif qu’elles soient ramenées chez un revendeur, à l’instar des piles, pour leur recyclage.

 

 

Le verdict consoGlobe

Ampoules à incandescence : 4 / 10

Ampoules fluocompactes : 7 / 10

L’avenir appartient aux ampoules fluocompactes

Selon l’Agence internationale de l’énergie (AIE), l’éclairage engendre chaque année dans le monde 1900 millions de tonnes de CO2, soit près de 4 fois les émissions annuelles de gaz à effet de serre de la France, et absorbe 19 % de la production d’électricité de la planète.

Toujours selon l’AIE, la lampe basse conso peut aider à combattre l’effet de serre :  le passage mondial à l’utilisation de la lampe à économie d’énergie pourrait éviter l’émission de 470 millions de tonnes de CO2 en 2010, soit près de la moitié des objectifs de réduction fixés par le Protocole de Kyoto.

En effet une ampoule fluocompacte consomme 5 fois moins d’énergie qu’une ampoule classique à filaments et a une durée de vie 5 à 8 fois supérieures. Malgré un prix au moins quatre fois plus élevé à l’achat, une ampoule basse conso permettrait d’économiser entre 50 et 80 euros sur leur durée de vie : la présence d’au moins trois de ces ampoules économiques dans un foyer permettrait de diviser par 2 la facture de son éclairage domestique ! !

Exemple concret  : une ampoule classique coûte 1 € et dure 1 000 heures. Une flucompacte coûte 8 € et dure 8 000 heures. Pour 15 000 heures d’éclairage, vous devez acheter quinze ampoules à filaments contre seulement deux ampoules fluocompactes. Bilan final : la “basse conso” vous coûte,
en moyenne, 85 € de moins…

Les professionnels se sont d’ailleurs engager à retirer progressivement de la vente les ampoules classiques et à conduire des actions promotionnelles afin de réduite le prix d’achat des ampoules basse consommation.  Toutefois l’utilisation des ampoules basse consommation exige certaines précautions  :

  • Les allumages répétés des ampoules basse conso restreignent leur durée de vie.
    Il faut éviter de les placer sur minuterie et ne jamais les brancher sur un variateur de lumière.
  • Le Centre de recherche et d’information indépendante sur les rayonnements électromagnétiques (Criirem) conseille d’éviter de placer une ampoule basse conso de forte puissance dans une lampe de bureau si on passe des heures tout à côté. Il aurait en effet mis en évidence une pollution électromagnétique émanant des ampoules fluocompactes à une distance inférieure à 20 cm. Certains fabricants ont d’ores et déjà placé un filtre antiradiations et des expérimentations seront réalisées, prochainement par l’Agence française de sécurité sanitaire de
    l’environnement.
  • Il est indispensable de ramener ces ampoules basse conso chez un revendeur : l’utilisation de mercure, très polluant, dans leur fabrication implique un processus d’élimination rigoureux. L’Agence de protection environnementale des États-Unis, estime que 800 millions de lampes fluocompactes sont jetées chaque année, provoquant ainsi la contamination au mercure de 81 000 km2 d’eau ! En France, les distributeurs sont obligés de collecter les ampoules basse conso usagées, dont le recyclage est réalisé par l’organisme Recyclum.

Recyclage des ampoules basse conso : c’est parti

 

 

La filière de récupération des ampoules fluocompactessans filaments a été inaugurée en novembre 2006 pour les professionnels et vient de démarrer pour les particuliers.

 

Alors que les ampoules à incandescence classiques vont à la poubelle, les nouvelles ampoules basse consommation fluocompactes 1000 points de collecte sont à la disposition du public seront installés dans la grande distribution en plus des 6000 qui
existaient déjà. (malampe.org)

Les LED, les autres ampoules vertes

Les diodes électroluminescentes (LED) ont une durée de vie « imbattable », allant de 50 000 à 100 000 heures, une  consommation électrique dérisoire et un allumage instantané, sont une autre alternative aux ampoules classiques, avec un retour sur investissement très rapide.

Point faible : leur coût à l’achat peut en rebuter beaucoup :  près de 40 euros pour l’équivalent d’une 60 Watts ; de plus, les LED sont encore difficiles à trouver (notre boutique en propose).

*

Sur les ampoules

 

 

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




90 commentaires Donnez votre avis
  1. Vous oubliez contre les fluocompactes les risques liés à l’émission d’ondes éléctromagnétiques et les dangers établis par les dermatologues compte tenu des micro fissures laissant échapper des UV…..

  2. Etant un pro de l’ampoule je trouve que votre site internet est très juste

    • et qu’il informe tres bien les jeunes

  3. Sidérant de voir que les lampes sont elles aussi conformées a la patriarchie matrimoniale de la socièté misandriste moderne, le soulèvement ne saurait tarder, lever vous camarades; Le jour de lumière est arrivé

  4. Viva 1ère S3.
    Best classe évereuh!!!

  5. Moi je suis pour la lampes fluocompacte car la durée de vie dur longtemps,ont peut pas se brûler et en plus c’est recyclable.
    Qu’est ce que vous en pensez? Aller besous ;p

  6. 12345679*MA BITE ouai même si chuis une meuff

  7. Je m’appelle Xmen

    • Bonjour Xmen,

      Je repond a votre commentaires insolent:

      En remplaçant une ampoule classique 45W par une fluo 9W, on économise 530kW/h au bout de 15000 heures d’utilisation. Pour 14,4 cts d’€ le kW/h tarif bleu EDF, l’économie est de 76,32€. Je ne sais pas si c’est ce que l’exemple tentait (mal) de démontrer, c’est ce que j’ai trouvé de plus proche. Et bon, à 4 heures d’éclairage quotidien en moyenne, l’économie se fait sur plus de dix ans…
      Conclusion : une lampe fluo = une séance ciné par année de service ?

  8. nike ta mere

  9. les lampes dite fluo et led sont bien plus dangereuse pour la santé des yeux etc …. donc plus cher a long terme car cout sur la santé plus cher !

  10. Je signal un ss en botlane , je répète , je signale un ss de la botlane , le jungle serais en chemin vers la midlane et préparerais un gank, je répète , le jungler adverse décale

    Attention cher invocateur
    Ps : Le jungler adverse est rengar

  11. <<<<<v<vL’exemple du prix est mauvais, si une ampoule normale coute 1 euros pour 1000 heures et qu’une ampoule fluoromachin 8 euros pour 8000, il n’y a ni perte ni gain d’argent. A la rigueur un gain de temps.

    Pour 16 000 heures d’éclairage:

    Ampoule 1, 16 x 1 euros (16 x 1 000 heures) = 16 euros
    Ampoule 2, 2 x 8 euros (2 x 8 000 heures) = 16 euros

    Bisous bisous

    • Nan mais chut ;c

    • En remplaçant une ampoule classique 45W par une fluo 9W, on économise 530kW/h au bout de 15000 heures d’utilisation. Pour 14,4 cts d’€ le kW/h tarif bleu EDF, l’économie est de 76,32€. Je ne sais pas si c’est ce que l’exemple tentait (mal) de démontrer, c’est ce que j’ai trouvé de plus proche. Et bon, à 4 heures d’éclairage quotidien en moyenne, l’économie se fait sur plus de dix ans…

      Conclusion : une lampe fluo = une séance ciné par année de service ?

  12. Coucou la chaude

  13. 😉

  14. je suis ss et je vais vous tuez

  15. Je suis mohamed et je vais vous tuer

  16. qui nest chaud pour le 69

  17. mange tes oss lol

  18. j aime les queus 😉

Moi aussi je donne mon avis