62 milliardaires aussi riches que la moitié de la population mondiale

Le dernier rapport d’Oxfam montre que les 62 milliardaires les plus riches possèdent autant de richesses que la moitié la plus pauvre de la planète.

Rédigé par Stephen Boucher, le 18 Jan 2016, à 14 h 43 min

Le dernier rapport d’Oxfam montre que 62 individus à eux seuls, multi-milliardaires, se partagent autant de richesses que la moitié la plus pauvre de la planète.

Sorti en même temps que la réunion annuelle du Forum Economique Mondial de Davos, le rapport Une économie au service des 1 % appelle à une action urgente pour corriger une tendance s’accentuant chaque année. Désormais les 1 % les plus riches concentrent plus de richesses que 99 % de la population mondiale.

milliardaires oxfam

La fortune des 62 personnes les plus riches continue de croitre,
tandis que les richesses de la moitié la plus pauvre de l’humanité stagnent © Oxfam

En effet, la richesse des 50 % les plus pauvres a diminué de 41 % selon Oxfam entre 2010 et 2015, malgré une augmentation de la population mondiale de 400 millions sur la même période, tandis que la fortune des 62 personnes les plus riches de la planète augmentait de 500 milliards de dollars (460 milliards d’euros) pour atteindre un total de 1.760 milliards de dollars (1.615 milliards d’euros).

388 milliardaires en 2010, 80 en 2014, 62 aujourdhui

Oxfam rappelle qu’en 2010, la « fortune » des 50 % les moins riches de la planète était équivalente à celle des 388 personnes les plus fortunées. Ce chiffre était descendu à 80 en 2014 avant donc d’atteindre 62 l’an passé, dont 53 hommes et seulement 9 femmes. Combien seront-ils dans 10 ans, une poignée ?

Toujours selon les calculs d’Oxfam, le revenu annuel moyen des 10 % les plus pauvres dans le monde a augmenté de moins de 3 dollars en près d’un quart de siècle. Autrement dit, leur revenu journalier a augmenté de moins d’un cent par an.

Ces chiffres confirment une tendance observée par Oxfam : depuis le début du XXIème siècle, la moitié la plus pauvre de l’humanité a bénéficié de moins d’1 % de l’augmentation totale des richesses mondiales, alors que les 1 % les plus riches se sont partagés la moitié de cette hausse. La France n’échapperait pas à cette tendance puisque les 10 % les plus riches ont accaparé 54 % de l’augmentation des richesses entre 2000 et 2015.

Spécificités par secteur : le rôle des consommateurs

La lecture du rapport complet est révélatrice sur l’impact de nos modes de consommation. Ainsi, le secteur vestimentaire chinois alimente cette concentration de la richesse.

Le rapport conclue en effet : « Entre 2001 et 2011, les salaires des ouvriers de l’industrie textile dans les 15 plus grands pays exportateurs de vêtements au monde ont diminué en valeur absolue. Il est admis que le fait de verser aux femmes des salaires inférieurs contribue à optimiser la rentabilité. Le monde s’est focalisé sur le sort des ouvriers dans les usines de vêtements au Bangladesh en avril 2013, lorsque l’effondrement de l’usine Rana Plaza a fait 1.134 victimes. Des personnes meurent tandis que les entreprises cherchent sans cesse à optimiser leurs profits au détriment de la sécurité. Malgré l’émoi et les beaux discours, les intérêts financiers à court terme des acheteurs priment toujours dans ce secteur, où incendies et problèmes de sécurité restent monnaie courante. » De l’utilité d’acheter français ou européen

milliardaires chine oxfam

Dans le secteur de l’habillement en Chine, les salaires réels stagnent
alors que le nombre d’emplois et la productivité augmentent © Oxfam

Comme le souligne Oxfam en introduction de son rapport : « La lutte contre la pauvreté est vaine si la crise des inégalités n’est pas résolue. »

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Actuellement Directeur général de consoGlobe et plus spécifiquement Directeur de la rédaction, Stephen Boucher est anciennement directeur de programme à...

3 commentaires Donnez votre avis
  1. si on touchait seulement10 c d’euro par spots en fin d’années cela ferait un bas de laine au lieu de cela c’est le consommateur qui offrent gratuitement tous l’équipement a c’est entreprise . je crois que la junte aime être dominer de toutes façon depuis le moyen âge il y à qui ce sont revendiquer rois soi-disant de sang noble en fait c’était des meneurs de secte qui savaient embrouiller le peuple et puis delà sa a continuer on sais depuis toujours que se sont une partie de ces ces descendants qui règnent encore sur la misère du monde car cette c’est cette misère qui les enrichies

  2. Réduire sa consommation n’est pas si difficile : mon ordinateur a 6 ans et il tourne impeccable sous Linux, mon telephone a 6 ans, ma voiture -française- 10 ans, mon vélo 7 ans, mes fringues en moyenne 3 ans. Je me passe très bien de la télé.
    Acheter local, au minimum Français ou Européen, c’est certes un peu plus cher, mais de meilleure qualité.
    Je mange bio et local à 95%
    etc.
    La lutte contre les inégalités passe par nos modes de consommation. Les politiques sont impuissants, c’est à nous de le faire.

    • Je n’aurais pas dit mieux, car c’est ce que je fais également !
      J’ajoute juste que c’est véritablement un acte de résistance qui doit impérativement se propager pour inverser tous les signes d’aliénation de notre espèce (sur le plan économique, social, écologique et environnemental, politique, physique, psychique, etc.).

Moi aussi je donne mon avis