Le trou de la couche d’ozone s’amplifie

Réagissez :
Donnez votre avis
Partagez :
Envoyer cet article par e-mail

Les nouvelles concernant  le trou dans la couche d’ozone, présent au dessus de l’Antartique, ne sont pas des meilleures puisqu’il s’est agrandi par rapport à l’année dernière. Toutefois, l’Organisation météorologique mondiale a reconnu à l’occasion de la journée mondiale de l’ozone : « Malgré tout, d’après les conditions météorologiques enregistrées, il (le trou dans la couche d’ozone)est moins étendu que celui de 2006« .

Le trou de la couche d’ozone s’agrandit

La superficie du trou dans la couche d’ozone au-dessus de l’Antartique était de 27 millions de km2 le 13 septembre contre 25 millions en 2007 et 29 millions en 2006. Ce trou, apparu dans les années 1980, se forme généralement mi-août puis se résorbe mi-décembre.

L’OMM appelle à la poursuite de programmes d’observations sur la couche d’ozone et de mesures jugés cruciaux. Après des décennies d’attaques chimiques, il faudra au moins 50 ans de plus pour réparer le trou d’ozone, a précisé le secrétaire général de l’ONU Ban Ki-moon à l’occasion de la journée internationale pour la préservation de la couche d’ozone, célébrée le 16 septembre.

La couche d'ozone s'étend

Le Protocole de Montréal, signé le 16 septembre 1987, a permis de pratiquement éliminer des substances appauvrissant la couche d’ozone comme les CFC (chlorofluorocarbones), à l’origine du trou dans la couche d’ozone.

Un deuxième accord datant de 2007 prévoit la fin progressive de l’utilisation de substances moins nocives pour la couche d’ozone, les HCFC (hydrochlorofluorocarbones).

Le secrétaire général a exprimé l’espoir que les progrès constatés grâce au suivi scientifique encourageront les Etats Membres à prendre des mesures contre de nombreux autres défis environnementaux, et pas seulement en période de croissance.

Notons qu’en 1985, outre une réduction globale de la couche d’ozone autour de la planète, avait été découvert ce »trou  » dans cette couche dans l’hémisphère Sud, au-dessus de l’Antarctique, à partir de mesures prises depuis les années 50.

Durant cette même année a été signée par 22 pays la Convention de Vienne, puis deux ans plus tard le Protocole de Montréal pour prendre des mesures telles que l’élimination des chlorofluorocarbones (CFC) utilisés dans les aérosols et les réfrigérateurs et à présent les hydrochlorofluorocarbones (HCFC).

Couche d’ozone ; les scientifiques vraiment inquiets

Effet de serreLes scientifiques sont de plus en plus conscients des relations possibles entre l’appauvrissement de la couche d’ozone et le changement climatique, souligne l’agence de l’ONU.

En effet, l’augmentation de concentration des gaz à effet de serre dans l’atmosphère entraîne une hausse des températures dans la troposphère et à la surface du globe.

En même temps, il se produit un effet de refroidissement dans la stratosphère, aux altitudes où se trouve la couche d’ozone. Ces dernières décennies, on a effectivement observé un refroidissement de la stratosphère en hiver, en Arctique comme en Antarctique. Cette baisse des températures facilite les réactions chimiques qui détruisent la couche d’ozone.

*

La suite >> Quels sont les dangers du trou de la couche d’ozone

Réagissez :
Donnez votre avis
Envoyer cet article par e-mail

16 commentaires Donnez votre avis
  1. je sais pas quoi dire

    salut huhhhu

  2. 123456789

    AK-47 kikou

  3. donner infos pour expos
    please
    merci
     »
    o

  4. ddddddddangeeeeeeeeeeeeeeeeer

  5. Moi je trouve que il faut que on protège de plus en plus notre planète, et je suis d accord avec « Jiihane »il faut le diffuser dans les écoles ! pour que les enfants prennes conscience de ce qu’il se passe dans leur planète !

  6. Grâce au Protocole de Montréal, les pays industrialisés ont rapidement diminué leur consommation de CFC
    (CFC 11, 12, 113, 114, 115) et de halons (halons 1211, 1301 et 2402). Les objectifs fixés initialement ont été
    atteints plus tôt que prévu et de nouveaux objectifs, plus stricts, ont été adoptés.
    De nombreux pays ont ramené leur consommation à zéro dès 1994 dans le cas des halons et dès la fin 1995
    dans celui des CFC, des HBFC, du tétrachlorure de carbone et du méthylchloroforme. A partir de 1996, les
    pays industrialisés ont cessé de produire et de consommer ces substances, sauf pour certains usages
    essentiels. Mais les émissions dans l’atmosphère se poursuivent en raison des activités antérieures de
    production/consommation dans les pays industrialisés ou des activités de production/consommation dans les
    pays qui ont bénéficié d’un calendrier de mise en oeuvre différée.
    La consommation et les concentrations dans l’atmosphère de HCFC continue d’augmenter. Le potentiel
    d’appauvrissement de l’ozone de ces substances ne dépasse pas 2 à 12 % de celui des CFC, mais leur
    potentiel de réchauffement climatique est important. Aux termes des accords internationaux en vigueur, ils ne
    seront pas éliminés complètement avant 2030 dans les pays industrialisés et persisteront dans la
    stratosphère longtemps au-delà de cette date

  7. this site is very nice
    bat in french la couche dozone es en danger
    good bay

  8. et en attend la suite , utiliser un peu votre imagination, moi je le sait bien je suis pas un scientifique mais je suis arrivé a cela par la philosofie , mais qlq’un qui a une vrais pensé scientifique pourra avancé dans la réalité des chifre qui augmente et de la relativité des élément: clémat+couche atmospherique +couche terrestre +… , ya une relation et méme en peu dir une théorie qui reste trés trés proche de la réalité utilisé votre imagination en reponson a toute l’histoire de la térre et de l’humanité basé un peu vitre imagination sur la disparition des dénosrs,je suis prés a donné cette théoré au premier scientifique qui va se présenté et me dire je veut preuver cette théoré dont je parle en au non de dieu que je fait cela , cela peu vous faire rire mais c’est plus serrieux que se trou de la couche d’ozone ….

  9. Hello,
    I like your site

  10. qui de nous n’a pas une voiture ou ne rêve pas d’avoir une voiture, au mieux qui de nous n’a jamais prit un taxi pour s’épargner un peu de fatigue, qui de nous refuse d’allumer le chauffage pendant l’hiver pour économiser un peu d’énergie et ainsi minimiser ne serai ce qu’un peu le rejet de CO2 dans l’atmosphère. vous allez me dire réveil toi on est plus aux moyen age, et je vous répondrai que la différence entre aujourd’hui et le moyen age c’est le lux de la vie moderne qui a commencer au XVIIe siècle par l’extraction du charbon et la révolution industrielle: le prologue d’une longue histoire jalonnée de catastrophes naturelles et de crises humanitaire. pour qu’enfin on arrive habiter des maisons solides en béton, à avoir l’eau chaude en robinet chez soi, à conduire au mieux des voitures soi disant moins polluantes amis qui polluent quand même….. et la liste est longue. je n’ose pas dire aux autres réveillez vous parce que même moi j’adore dormir. bonne nuit. :-)

  11. tous c’est problèmes, le monde ne les donne pas une importance: la pollution de l’air,la pollution de l’eau, lèpuissement de la couche d’ozone,pollution du sol.
    j’èspère que nous pensons un peu.

  12. je pense ke lé gens ne se rend pa conte de la situation ki nou mé tous en dangé !!!!!!!!!!! c la fote de lome si la couche dozone é détrui !!!!! réveille a zot marmaille si na pu la couche dozone ben na pu la vie !!! pense a dé personne ke zot i aime

    • oui oui cé de notre respensabilité si notre planète aura le grandddddddddd danger

    • C’est sûr qu’avec des gens qui ne savent pas écrire comme il le faudrait on ira pas bien loin.

  13. il faut diffuser cette dans les ecoles pour qu’on soit au courant de ce qu’il se passe dans notre planete.
    merci pour vos etudes

Moi aussi je donne mon avis