Réchauffement : halte aux Cassandre !

Ce n’est pas à consoGlobe que l’on va contester la réalité du réchauffement climatique ni son importance. Pourtant, on ne partage pas le mode “Panique” et le ton catastrophiste de certains de nos confrères.

le réchauffement, entre simplification et mauvais calcul

Le réchauffement est un sujet complexe que beaucoup communiquent avec des images ou des chiffres chocs qui ne font pas dans la nuance. Parfois, pas sans erreur qui plus est. 

  • Une dépêche de l’AFP reprise par le Monde du 9 mars sous un titre alarmiste : “La fonte des calottes polaires s’emballe sous l’effet du réchauffement “

Mauvaise nouvelle des pôles“. Une étude parue dans la dernière édition de la revue Geophysical Research Letters (GRL) confirme la fonte accélérée des calottes glaciaires du Groënland et de l’Antarctique.(1)”

rechauffement climatique

Des chiffres abracadabrantesques

« En 2006 le Groenland et l’Antarctique ont perdu ensemble 475 milliards de tonnes de glace en moyenne. … faire grimper le niveau des océans de 1,3 millimètre en moyenne par an … 15 centimètres d’ici à 2050 … “

>> Nous ne sommes pas sortis de l’X mais, refaites le calcul :
– d’un coté, on augmente de 1,3 mm x 39 ans = 50,7 mm = un peu plus de 5 cm et non 15 cm !

 Par ailleurs :

“… la fonte des glaciers et des calottes glaciaires des montagnes ajouteraient 8 centimètres, sans oublier un accroissement de 9 centimètres résultant de la dilatation thermique des eaux. Finalement, les océans pourraient donc voir leur niveau monter de 32 centimètres d’ici à 2050, selon ces chercheurs.”

>> Lors de notre dernier contrôle, 8 + 9 centimètres = 17 centimètres

>> et 17 cm + 5 cm = 21 cm et non 32 !

En résumé, selon l’article on a 1.3mm/an qui font 15cm en 40 ans … et en même temps,  32cm en 50 ans

Vous nous répondrez que de toutes manières, tout ceci est bien abstrait et qu’entre 21 et 32 cm, l’élévation des océans ne fait guère de différence. Le problème est que le calcul de base s’appuie sur le chiffre de 1,3 mm alors que le Giec ne retient pour l’instant que 0.7 mm/an comme hypothèse de travail …

*

Je réagis 

(1) Le Monde fait allusion à des travaux dirigés par Eric Rignot et Isabella Velicogna (université de Californie à Irvine et Jet Propulsion Laboratory de la NASA) qui étayent l’hypothèse de la fonte accélérée des calottes glaciaires du Groënland et de l’Antarctique , étayée par 2 méthodes d’évaluation indépendantes.

*

 

A lire sur le réchauffement climatique