La pollution atmosphérique, 430 000 morts en Europe

La pollution atmosphérique, 430 000 morts en Europe
Vous aimez ? Partagez :

Une nouvelle étude publiée le 14 décembre porte un nouvel éclairage sur un phénomène inquiétant : la pollution atmosphérique qui est de plus en plus perçue comme le risque sanitaire et environnemental numéro 1 en Europe.

Quelles sont les maladies mortelles en Europe ?

Une étude globale, réalisée par 450 experts, qui montre quelles sont les dix causes principales de risques pour la santé. Parmi tous les risques sanitaires, la pollution atmosphérique est classée : (1)

  • 11 ème pour les pays d’Europe de l’ouest,
  • 14 ème pour les pays d’Europe centrale,
  • 15 ème pour les pays d’Europe de l’est. (2)

Developpement durable article“ L’exposition quotidienne à une pollution de l’air extérieur en Europe est maintenant considéré comme l’un des tous premiers facteurs qui affectent notre santé » explique Anne Stauffer, directrice du Health and Environment Alliance (HEAL). “Pour la première fois,  l’évaluation globale des risques de maladies a placé l’environnement dans la liste des causes les plus souvent évoquées par les risques liés au style de vie, tout comme le tabac ou l’alcool. »

The Health Effects Institute est un institut de recherche indépendant basé aux Etats-Unis. Sa mission est de nous alerter et nous préparer à gérer la pollution atmosphérique.

Son président, Dan Greenbaum déclare que : “la pollution atmosphérique est maintenant parmi les causes majeures de risque sur la santé alors que les évaluations précédentes montraient des chiffres moins alarmants.  » Ces nouveaux chiffres sont dus à une meilleure modélisation de l’exposition de la population à la pollution de l’air et une meilleure compréhension des relations entre les niveaux de pollution à l’extérieur et leur effet sur la mortalité.(3)

Dans les pays d’Europe de l’ouest, l’analyse montre que l’exposition « à des particules de matières polluantes ambiantes (Composés Organiques Volatiles) » est en 11ème position des causes de risques de maladies. Cela est moins grave que pour le tabac, l’alcool ou l’activité physique mais plus grave que d’autres facteurs comme « l’abus des régimes avec trop de viande », « un régime pauvre en légumes » ou même « l’utilisation de drogues ». (4)

L’air pollué pèse sur la santé

L’étude décompte 430 000 morts prématurées et plus de 7 millions de personnes qui ne sont plus en bonne santé du fait d’une exposition aux particules fines (PM 2.5) en Europe, soit , 166,000 décès prématurés en Europe de l’ouest, 95,000 en Europe centrale, et 169,000 en Europe de l’este, dont la Russie. (3)

L’impact de la pollution atmosphérique sur l’environnement est lui aussi considérable. Face à l’ampleur de la pollution atmosphérique, l’Europe a mis en place une directive européenne contraignant les Etats membres à limiter l’exposition de la population aux particules PM10.

L’étude sur les risques de santé court jusqu’en 2020 et a débuté en 2007 : elle prend en compte les maladies, les accidents et les autres facteurs de risque pour les années 199,  2005, et 2010 pour 21 régions du monde, avec 235 causes possibles de mortalité, 67 facteurs de risques.

Le classement des facteurs de risques sur la santé

Voici le palmarès des risques tels que recensés par l’étude mondiale :

  1. Le tabac, actif comme passif
  2. Une trop forte pression artérielle
  3. Un indice de masse corporel trop fort
  4. La consommation d’alcool
  5. Le manque d’activité physique
  6. Une trop forte glycémie
  7. Régime alimentaire pauvre en fruits
  8. Un taux de cholesterol trop élevé
  9. Un régime insuffisant en noix et graines
  10. Un régime trop salé
  11. La pollution atmosphérique ambiante
  12. Un régime trop riche en viandes
  13. Un régime trop pauvre en légumes
  14. L’utilisation de drogues
  15. Un régime trop pauvre en oméga-3 et en acides gras

Pollution domestique – le saviez-vous ?

  • Depuis 1993 les pots catalytiques ont contribué à alléger les concentrations en polluants. Mesuré par l’Institut français de l’Environnementla qualité de l’air est s’est donc améliorée dans les villes de France avec environ 10% de polluants en moins. Notre santé continue pourtant de pâtir de la pollution puisque les maladies allergiques continuent d’augmenter partout en Europe.
  • Dans le monde entier, la pollution de l’air est responsable de la mort de 3 millions de personnes, dont 2/3 d’enfants de moins de 5 ans

*

Je veux témoigner

Télécharger la fiche pratique
Les polluants intérieurs, sources et effets

 

1. Pour retrouver l’étude du Lancet :  http://www.thelancet.com/themed/global-burden-of-disease.
2. L’Europe de l’Ouest comprend les 17 pays de l’UE : Allemagne, Autriche, Belgique, Chypre, Danemark, Espagnen, Finlande, France, Grêce, Irelande, Italie, Luxembourg, Malte, Pays-Bas, Portugal, , Suède, Royaume-Uni. L’Europe centrales comprend 7 pays : Bulgariae, Tchéquie, Hongrie, Pologne, Roumaine, Slovaquie and Slovenie. l’Europe de l’Est comprend l’Estonie, Lettonie et la Lituanie.
3. Voir le communiqué « Outdoor air pollution among top global health risks in 2010, 13 December 2012, Health Effects Institute », .healtheffects.org/international.htm
4. Risk factors ranked by attributable burden of disease, Western Europe.
Source: 2010 Global Burden of Disease (Full article on 67 risk factors, page 2248).

Réagissez :
Donnez votre avis
Envoyer cet article par e-mail


3 commentaires Donnez votre avis
  1. Il faudrait changer celà si cette pollution peux détruire la production de poisson dans les océans et mers ce n`est pas avantageux.

  2. Et pourtant les autorités continuent à promouvoir le moteur diesel par une fiscalité attractive sur le diesel, source principale des particules nocives.

    Les écolos ne semblent pas s’en soucier. L’un des plus grand scandale sanitaire des dernières décennies,encore sous le coup d’une omerta où se mêlent les intérêts des constructeurs automobiles, des hommes politiques, de l’économie, des utilisateurs de diesel…
    Alors que les dégats des particules sont connus depuis un demi-siècle, voir plus ! (j’en ai pris connaissance pendant mes études en chimie vers 1976 !)

Moi aussi je donne mon avis