Biogaz : des ordures énergisantes

Une nouvelle méthode de production d’électricité se développe en Europe, et en France qui est plutôt en retard : la production d’électricité à partir de biogaz – surtout du méthane – qui est, lui-même, produit à partir de la fermentation de déchets organiques, nos ordures quotidiennes.

Le biogaz semblable au gaz naturel

Le biogaz a les mêmes propriétés que le gaz naturel : comme il est un gaz à effet de serre 11 fois plus puissant que le C02, les Centre de stockage (“décharges”) sont obligées soit de le brûler soit de le valoriser. En fait, le gaz est utilisé comme combustible par un moteur qui entraîne un alternateur qui produit de l’électricité qui est ensuite injectée dans le réseau public EDF. La chaleur produite par le moteur est récupérée pour chauffer des locaux : c’est ce qu’on appelle la co-génération.

biogazLe centre de déchets de Vert-le-Grand (Essonne), comme 5 autres de la région et 23 en France, est équipé d’un tel dispositif par la société GAS environnement et produit l’équivalent de la consommation annuelle de 20 000 personnes. Au niveau national, le biogaz ne représente cependant que 2 % des énergies renouvelables en 2006. L’objectif est d’atteindre la production électrique correspondant à la consommation de 750 000 personnes.

Lire également