Lutter contre le réchauffement climatique en achetant un morceau de l’atmosphère

Rédigé par Aurore, le 22 août 2011, à 18 h 06 min
Lutter contre le réchauffement climatique en achetant un morceau de l'atmosphère

Acheter un morceau de l’atmosphère, une idée saugrenue ? Et pourtant, c’est aujourd’hui possible grâce à Earthcaire.com.

 

Acheter un morceau d’atmosphère pour compenser ses émissions carbone

A chacun de nos pas, à chacun de nos gestes, de nos déplacements, de nos achats, nous alourdissons notre empreinte carbone, nous polluons.

Chaque individu, chaque entreprise dans le monde a une empreinte carbone plus ou moins lourde, mais l’addition de ces dernières joue un rôle considérable dans le phénomène de réchauffement climatique.

Aujourd’hui, en Australie, une organisation propose donc d’acheter des morceaux de l’atmosphère, pour compenser les émissions carbone de particuliers et d’entreprises, et ainsi contribuer à la lutte contre le réchauffement climatique.

 

Un morceau de ciel au dessus de l’opéra de Sydney…

Le fonctionnement de l’organisation semble assez simple.

Sur eBay ont été mises en vente des parcelles de Troposphère, de Stratosphère, de Mésosphère ou de Thermosphère, représentant les différentes couches de l’atmosphère au dessus de l’Opéra de Sydney.

Ces parcelles sont vendues aux enchères et le titre de propriété est donné au plus offrant. La moitié de la somme engagée dans l’achat d’un morceau de l’atmosphère est alors déductible des impôts, et est reversée à des programmes et entreprises reconnus pour leurs actions de compensation carbone. Ces programmes de compensation carbone passent notamment par la plantation d’arbres par exemple.

Aujourd’hui, le programme s’étend puisque d’autres parcelles d’atmosphère en Australie, mais également aux États-Unis devraient être mises en vente.

Anthony Clarke, le fondateur d’EarthCaire entend bien vendre des morceaux d’atmosphère un peu partout dans le monde, à Paris et Versailles notamment.

A l’issue de la vente, l’acquéreur reçoit un certificat de propriété. Ce certificat lui garantit la propriété d’un morceau d’atmosphère à vie, bien qu’il puisse aussi le revendre.

 

*

La suite p.2> Des systèmes de compensation carbone en France ?

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...

Je change la donne : je contribue à l’action de consoGlobe.com !

Chargement
Sélectionnez une méthode de paiement Chargement

Paypal vous offre aussi la possibilté de payer simplement avec votre carte de crédit, sans créer de compte Paypal.

Informations personnelles

Total du don : 5.00€

En faisant un don, vous participez à l'action de consoGlobe.com. Vous permettez ainsi à l’équipe de vous fournir des articles uniques et de qualité. Et surtout un jour, peut-être, vous nous permettrez de vivre sans publicité !


Entre magazines, romans et presse générale, je suis une passionnée de l'information, qu'elle soit sérieuse ou décalée ! Consommer durable n'est pas qu'un...

10 commentaires Donnez votre avis
  1. Tout devient affaire d’argent !!
    Le capitalisme nous tuera…

  2. J’ai appris récemment que l’argent (et toute matière) est un outil; une énergie qui circule – comme les rivières, les ruisseaux, les fleuves… la mer. Lorsqu’on la retient l’énergie s’accumule indéfiniment comme un barrage jusqu’à ce qu’un jour; inévitablement et comme toute loi de la nature le barrage cède ! Libérant la tension et les inégalités et retrouvant l’harmonie.

    Avec cette base j’imagine qu’il suffit de diriger l’énergie à notre disposition avec l’intension la plus élevée possible pour que nos échanges se crées avec le meilleur équilibre possible.

    Donc il suffit qu’un groupe de personne se réunisse d’une seule voix avec la plus haute intention pour atteindre le point critique qui fera “sauter les barrages des pouvoir en place pour nous contrôler”.

  3. acheter un bout d’atmosphère pour luter contre la pollution avec de l’argent qui à été fabriqué et qui à produit du carbone. il faut ensuite payer une taxe carbone sur cet argent avec de l’argent qui à été fabriqué en produisant du carbone puis payer une taxe sur cette production de carbone avec de l’argent qui a été fabriqué en produisant du carbone vous me suivez? comme quoi ce n’est pas avec de l’argent qu’on peut lutter contre la pollution mais avec des mentalités. mais surtout avec moins de monde sur terre.

  4. pourquoi dépenser de l’argent pour sauver la planette.
    a croire que ce qui ne coute rien n’est pas sérieux
    toujours payer.
    un africain qui abat un arbre pour faire cuire des aliments pollue plus que moi qui utilise ma voiture pour aller travailler.
    quant aux fameuses ampoules basse consommation qui coutent une fortune et qui malgrés leurs longévité se retrouve au bout de quelques semaines hs et bonne pour la poubelle. si l’utilisation de ces ampoules l’été se justifie mais l’hiver elles sont inutiles ne dégageant pas de chaleur, c’est au système de chauffage de compenser.

    • @guillory : Quelques corrections concernant votre message:
      – émissions de CO2 moyennes (http://data.worldbank.org/indicator/EN.ATM.CO2E.PC)
      o pour un Français : 6.0 tCO2eq./an
      o pour un Ghanéen : 0.38 tCO2eq./an
      en terme d’émission de gaz à effet de serre, un français est bien plus polluant!

      – Depuis quand les ampoules sont utilisées pour le chauffage? Sûr qu’en les utilisant pour cela, elles ne doivent pas durer bien longtemps…

  5. Quand la vie ‘sera à tout le monde’ peut être aura t-on ‘droit de se sentir chez soi’. Je ressens de la nausée mêlé à un fou rire…

    Dans l’intention je trouve que votre article est excellent.

  6. J’ai peur !Toutes les ressources sont déjà exploités par et pour les hommes , donner la propriété par l’argent de l’atmosphère c’est comme donner la propriété de l’eau, de la terre, du monde tout entier.Mais à qui? Quand les quelques fortunes du monde auront le monopole sur toutes les ressources de la planète il faudra encore payer pour boire respirer….?

  7. Ouah ! On nage en plein délire. Un titre de propriété sur un morceau d’atmosphère, cela me laisse sans voix. Cela veut donc dire que je pourrais interdire au gens de respirer l’air de mon bout d’atmosphère, aux avions le droit de passer, me faire payer toute l’eau qui tomberait de mon bout d’atmosphère, les services rendus par le soleil qui passe par mon bout d’atmosphère, etc ?

    C’est d’autant plus ubuesque que je ne vois absolument pas en quoi cela pourra aider à combattre le réchauffement climatique. Il n’existe qu’un seul moyen de réellement le combattre : revoir de fond en comble nos modes de vie. À ce jour, seuls les mouvements décroissants apportent des réponses crédibles qui pourraient réellement changer les choses. Tout le reste que j’ai pu voir ou entendre n’est qu’un coup de peinture verte à notre modèle obsolète et destructeur.

    • Aurore

      Gemini,

      Bien sur, comme il est possible d'”adopter” un animal dans un zoo ou d'”acheter” une étoile, l’achat d’un “bout d’atmosphère” n’ouvre le droit à aucun droit, si ce n’est de se dire qu’un petit bout de ciel au dessus d’un bâtiment célèbre nous appartient. Dans les exemples cités précédemment, l’étoile n’est pas vraiment quelque chose qui s’achète, tout comme l’adoption d’un animal dans un zoo est plus le moyen de contribuer à ses soins et son alimentation…

      Il s’agit là avant tout d’un moyen original pour allouer de l’argent à des organismes de compensation carbone, puisqu’une partie de l’argent versé à l’achat d’un morceau d’atmosphère permet de financer des projets de compensation carbone.

      Mais je suis d’accord, avant de compenser ses émissions, il faut d’abord veiller à les diminuer…

      Très bonne journée

    • Pas mal, ce n’est pourtant pas le 1er avril!!
      Ca sent vraiment l’entreprise de charlatans!! 50% de la somme reversé à des projets de compensation, donc 50% restant à l’entreprise, ça fait une belle marge tout de même…
      Attention à ne pas relayer n’importe quoi!!
      En plus, les australiens ne sont pas mauvais pour vendre du vent : http://www.smh.com.au/environment/revealed-scandal-of-carbon-credit-firm-20110407-1d6a4.html
      Et ça ne doit pas être bien légal tout ça… qui a fixé les droits de propriété des bouts de ciel qui sont vendus??
      non, vraiment je n’y crois pas!

Moi aussi je donne mon avis