Je deviens gratuivore, je donne mes vieux objets

Je deviens gratuivore, je donne mes vieux objets
Réagissez :
Donnez votre avis
Partagez :

Ce qu’on appelle la nouvelle consommation est un mélange de shopping entre particuliers avec des préoccupations éthiques, environnementales et de solidarité. C’est l’une des facettes les plus sympathiques de ce mouvement de fond…. Le souci de générosité quand il prend le pas sur l’envie de simplement faire une bonne affaire est d’ailleurs la principale motivation des personnes qui donnent sur internet.

consoRécup donne massivement depuis 2007

fleche-suiteC’est sans doute dans l’air du temps : les vides-grenier, les « garage sales« , les sites d’occasion, les braderies sont de plus en plus prisées. Mais c’est le don, une forme bien particulière de générosité qui connaît la plus forte croissance sur internet : les précurseurs, recupe.com et consoRécup.com (le service de don de consoGlobe) ont montré la voie dès 2006 -07.

Sur ces sites, le principe est ultra simple : si vous avez quelque chose à donner, vous passer une annonce « Je donne .XXX ». Sur certains sites comme consoRecup, vous pouvez même passer une annonce « Je cherche quelque chose » et le site fait le rapprochement entre les offres et les recherches.

donner sur internet

« Quand nous avons lancé, ce site pour gratuivores en 2007, nous étions sûrs qu’il y aurait beaucoup de monde pour recevoir des choses à zéro euro. Car évidemment cette forme de « shopping gratuit » allait plaire, pas besoin d’étude de marché. » explique Bérenger, le responsable des services collaboratif chez consoGlobe.

Gratuivore = pragmatique, solidaire et généreux

« Mais on n’était pas du tout sûr d’avoir assez d’annonces de dons. La bonne surprise est qu’il y a autant de personnes qui donnent que de personnes qui cherchent et reçoivent ! C’est la preuve que non seulement on a tous des choses qui ne nous servent pas chez nous, mais surtout un signe de la générosité des Français ».

L'économie du don ou la révolte de la générosité

L’économie du don ou la révolte de la générosité

De fait, quand on interroge les personnes qui donnent, on s’aperçoit que le plaisir de donner, la volonté de faire un geste pour les autres est un motif majeur :

« Pour me rapporter 10 euros, je ne vais pas me faire suer à faire une enchère sur ebay ou sur leboncoin.fr. Non, je préfère faire simple, et donner à quelqu’un qui en a vraiment besoin. »

Gratuivore = adepte de l’économie circulaire et des 5 R

Les gratuivores sont souvent des personnes qui sont astucieuses et à la recherche de la bonne affaire.

Sur consoGlobe, les meubles en tous genres (canapés, bureaux, …) font partie des objets les plus donnés. Mais en fait, ce qui caractérise le don par rapport au troc ou à la location, c’est que TOUT se donne : l’électroménager, les jouets, les vêtements, du bois, du sable, des vélos, … qu’on peut trouver souvent au prix du neuf.

Le gratuivore souvent un adepte du recyclage ou un bricoleur qui fait de l’upcycling, autrement dit qui un malin qui récupère un objet qui n’est plus en état de marche mais va le réparer et lui donner une seconde vie. On est proche de l’économie circulaire. et des 5 R (RÉDUIRE, RÉPARER, RÉUTILISER, RECYCLER ET RÉINVENTER).

Oui Bonne idée,
je vais le faire
Non Cela me parait
trop compliqué
Réagissez :
Donnez votre avis
Envoyer cet article par e-mail


Aucun commentaire, soyez le premier à réagir Donnez votre avis

    Moi aussi je donne mon avis