Google se lance dans l’énergie éolienne

Google a annoncé, le 12 octobre 2010, son intention de construire un réseau de transport
d’électricité
pour transporter l’énergie produite par un champ d’éoliennes off
shore.

Pourquoi Google se lance
dans l’éolien

Google, dont les centres de traitement de données, plus d’un million de data centers, sont très
voraces en électricité, s’est engagée à investir dans le déploiement
d’importantes infrastructures plus économes en énergie et plus écologiques. Elle le fait avec un grand projet éolien off-shore.

Selon les Officiels américains, les data centers consomment maintenant 3 % de l’énergie mondiale et devrait être à 6 % en 2020
Developpement durable article

Ce réseau,  l’Atlantic
Wind Connection (AWC) sera long de 2.000 kilomètres et reliera les éoliennes
qui seront au large de 4 États côtiers sur la côte est (Maryland,
la Virginie et le New Jersey)
Developpement durable article

  • Selon la maison de commerce nippone partenaire de Google, les nouvelles règlementations
    imposées par les  États américains pour
    développer les énergies renouvelables vont être à l’origine de 30.000 milliards
    de yens d’investissements (206 milliards €) durant les 20 prochaines.

Or Google, n’est pas seulement gourmand en énergie, mais a
aussi le sens des affaires….

Une énorme infrastructure
éolienne

  •  La construction de
    l’infrastructure devrait prendre 15 ans
  • Le montant de l’investissement est évalué à 5 milliards de
    dollars (4,4 milliards d’euros)
  • Les 4 champs
    d’éoliennes offshore devraient produits 6.000 mégawatts  
  • Le réseau AWC devrait assurer l’approvisionnement en
    électricité de 1,9 million de foyers américains.Developpement durable article

La ferme éolienne de Horns Rev, une des plus grandes fermes éoliennes du Danemark
 

Pour assumer l’investissement et construire ce réseau
électrique, d’une configuration inédite, Google ne se lance  donc pas seule.

Google est associée à des partenaires
américains (Atlantic Grid Development), une maison de commerce japonaise Marubeni)
ou suisse (le fond Good Energies Investment)
avec lesquelles une co-entreprise a été créée

Cela me donne une idée

Si vous les avez loupé …