Faits étonnants

Selon une étude de la Banque centrale…

Selon une étude de la Banque centrale européenne sur le climat, le nombre d’épisodes météorologiques extrêmes a presque doublé au cours des vingt dernières années. En 2009, l’OMS estime que ces changements météo ont été responsables de la mort d’environ 150 000 personnes chaque année. Il s’agit pour la plupart d’enfants et de personnes âgées vivant dans les pays les plus pauvres de la planète, qui sont proportionnellement beaucoup plus affectés par les inondations et la recrudescence du paludisme, dus au temps chaud et humide qu’aiment les moustiques. La mortalité due au climat n’est pas l’apanage des pays les plus pauvres : en 2003, la vague de canicule en Europe a tué de 30 000 à 70 000 personnes..