Energies. Vos fournisseurs : Enercoop

Energies. Vos fournisseurs : Enercoop

Née en septembre 2005 après 18 mois de travail, de réflexion et d’échanges entre Patrick Behm et une association citoyenne, Enercoop peut être considérée comme le fournisseur «militant vert» en électricité. Construite sous la forme d’une Société Coopérative d’Intérêt Collectif (SCIC) elle compte parmi ses membres fondateurs des associations telles que Greenpeace ou Les Amis de la Terre dont les actions et l’engagement en matière écologique ne sont plus à démontrer ; des fervents défenseurs d’une consommation plus responsable comme Biocoop ; ainsi que des spécialistes des énergies renouvelables comme Hespul ou le CLER. Enercoop compte aujourd’hui  8000 sociétaires.

Une électricité verte à 100 %

Enercoop est le seul fournisseur à s’approvisionner exclusivement et directement auprès de 55 producteurs d’électricité d’origine renouvelable :

  • 39 producteurs d’électricité éolienne ;
  • 11 producteurs d’électricité solaire photovoltaïque ;
  • 4 producteurs d’électricité hydraulique ;
  • 1 producteur d’électricité biogaz.

La quantité totale produite dans l’année 2011 s’élève à 50 000 Mégawattheures. La part la plus importante de son mix est composée de microcentrales hydrauliques, c’est-à-dire qui ne dépassent pas 10 MW de puissance.

Enercoop a pour particularité de racheter l’électricité des plus petits producteurs, même non professionnels. La coopérative garantit que ces derniers injectent sur le réseau autant d’électricité verte que le particulier en consomme. Autrement dit, le montant de la facture des clients Enercoop est bien destiné aux énergies renouvelables, puisqu’il est attribué aux producteurs d’électricité verte.

Pour garantir qu’il y a autant d’électricité verte injectée dans le réseau que d’électricité consommée par les clients Enercoop, la coopérative se base sur des estimations de consommation qu’elle surévalue légèrement, de manière à ce que soit injectée dans le réseau davantage d’électricité verte que de consommation.

Un petit sur le marché de l’électricité

S’il est difficile de « faire le poids » face aux géants comme EDF, ce fournisseur 100 % vert a progressivement pris sa place au sein du marché de l’énergie. Fin 2011, Enercoop franchissait tout juste la barre des 10 000 clients ; une goutte d’eau face aux millions d’abonnés EDF. Cependant, la coopérative continue son petit bonhomme de chemin, avec 500 nouveaux abonnés chaque mois. Un petit exploit quand on sait que « vert » rime encore avec « plus cher » au niveau de son offre.

Une particularité : le statut de SCIC

Agréé par l’Etat comme « entreprise solidaire », Enercoop est le seul fournisseur sous forme de société coopérative et d’intérêt collectif (SCIC) : ce statut s’inscrit dans le courant de l’économie sociale et solidaire (ESS) qui permet d’associer celles et ceux qui veulent agir ensemble dans un même projet.

La SCIC Enercoop rassemble ainsi des « sociétaires » les plus divers (producteurs, consommateurs, associations, entreprises, salariés de la SCIC ou collectivités locales) pour lutter contre le nucléaire et défendre les énergies renouvelables. Aussi, les sociétaires sont mus par la volonté de promouvoir l’appropriation de l’énergie par chaque citoyen.

La SCIC assure non seulement le fonctionnement démocratique de la coopérative (un sociétaire = une voix) mais aussi le réinvestissement des bénéfices dans :

  • dans de nouveaux moyens de production verts ;
  • dans des services d’utilisation rationnelle de l’énergie (URE) ;
  • dans le soutien des filières les moins développées (photovoltaïque, biogaz, petit éolien).

Plus de 8000 sociétaires ont rejoint la coopérative depuis ses débuts dont les Amis de la Terre, Biocoop, le Cler, ou Greenpeace, la Nef, des points info énergie. Tout le monde peut devenir sociétaire, en souscrivant au minimum une part pour un montant de 100€.

Les coopératives locales d’Enercoop

Pour que chaque citoyen s’approprie la question énergétique, Enercoop a mis en place des coopératives locales. L’ambition est que dans chaque région française, tout un chacun puisse devenir à la fois producteur et consommateur d’énergie propre, et se fixe pour objectif de maîtriser son énergie.

La première coopérative locale a vu le jour en janvier 2009 ; il s’agit de la SCIC Enercoop Ardennes Champagne. Elle réunit à ce jour 100 sociétaires (collectivités locales, Agence locale de l’énergie, professionnels de l’éolien, particuliers). Elle a été suivie par la création d’Enercoop Rhône-Alpes en 2010 et d’Enercoop Nord Pas-de-Calais en 2011. D’autres projets sont en cours en Languedoc Roussillon, Bretagne et PACA.

*

La suite p.2> l’offre Enercoop, rare mais chère