Développement durable : agir en entreprise.

Tri des déchets, fin des impressions inutiles, écrans de PC éteints… : des gestes devenus monnaie courante dans votre entreprise. Bien… Mais vous souhaiteriez que cette dernière se détache un peu du lot, en allant au-delà de ces simples “formalités”. Alors, comment faire bouger votre entreprise et / ou vos collaborateurs ? Comment les engager dans des actions durables sans avoir à faire grève de la faim ?

Voici quelques illustrations qui pourraient vous donner des idées…

Une action sur place : l’autopartage

Médiatisé lors des dernières grèves dans les transports, l’autopartage peut être pour votre entreprise la première action forte à mettre en place.

  • Pour résumer le concept : plusieurs sociétés d’autopartage, c’est-à-dire des “loueurs libre service“, proposent des solutions clé en main pour les entreprises afin qu’elles puissent mettre à disposition de leurs salariés un ou plusieurs véhicules selon les besoins.

Ainsi, lorsqu’un salarié veut utiliser un des véhicules, que ce soit pour un rendez-vous pro ou un déplacement privé, il le réserve par internet et le récupère au moment souhaité via un badge sur le parking de l’entreprise. Une fois son déplacement terminé, il restitue le véhicule, qui peut être utilisé par un autre collaborateur.

Le saviez-vous ?

La mobilité est le deuxième poste de coûts des entreprises après la masse salariale. L’autopartage leur permettrait de réduire de 30 % les frais de déplacement, une voiture en autopartage pouvant remplacer 10 voitures individuelles selon Carbox. Toutefois l’autopartage n’apparaît que pertinent et rentable pour les entreprises de 30 salariés minimum.

Autopartage en entreprises : les avantages

Les avantages sont à la fois économiques et écologiques, avec par exemple la réduction des frais de taxi, des voitures de fonction, de la location courte durée.

  • Les employés n’ont plus à prendre leur véhicule pour les trajets domicile-travail et sont incités à venir en transports en commun*, à vélo ou… à pieds.
  • De plus, les véhicules sélectionnés par les entreprises d’autopartage ont souvent des émissions de CO2 limitées (renseignez-vous lors de votre souscription).

D’ailleurs des négociations sont en cours entre sociétés d’autopartage et constructeurs automobiles pour des offres 100 % électriques.

  • Les principales société d’autopartage : Carbox, Alphabet, ALD, Arval… (voir notre annuaire)

Autopartage privatif : quelques exemples

Plusieurs grosses entreprises se sont déjà lancées dans l’autopartage privatif via des partenariats avec les sociétés dédiées. Par exemple, des entreprises comme L’Oréal, Sodexo, Icade, ou Airbus proposent cette solution à leurs salariés via le leader du marché, Carbox.

* Pour rappel, votre entreprise a  l’obligation depuis le 1er janvier 2009 de rembourser à 50 % les frais d’abonnement aux transports publics des salariés entre leur domicile et le lieu de travail, y compris en province (art. 20 de la loi de financement de la Sécurité sociale pour 2009).