Etonnant

On a déjà épuisé la Planète !

Le samedi 21 août 2010 a été marqué d’une pierre noire. Pourquoi ? Tout simplement parce qu’il restera le « jour du dépassement », c’est-à-dire le jour où notre consommation en ressources naturelles a dépassé ce que la planète est capable de nous fournir sur une année…

Et cette "dette écologique" ne fait que s’amplifier chaque année … De quoi donner un relief inquiétant à la notion d’empreinte écologique.

Developpement durable article

Un budget écologique annuel épuisé en 233 jours

Chaque année  l’ONG Global Footprint Network (GFN) détermine l’« Earth Overshoot Day », le jour où nous vivons "à crédit", ayant épuisé le budget écologique annuel de la Terre bien trop tôt. Concrètement, nous consommons les ressources naturelles plus vite qu’elles ne peuvent se renouveler (en savoir plus sur la méthode de calcul) !

Cette surconsommation annuelle n’est pas nouvelle ; notre empreinte écologique s’alourdit d’année en année :

  • 1987 aurait été la première année où notre demande annuelle en ressources a dépassé la capacité de régénération de la Terre (biocapacité).
  • 50 % de ressources naturelles sont consommés en plus par rapport à il y a 30 ans, dont 60 milliards de tonnes de matières premières par an.

Developpement durable article

Ainsi, en 2010, nous devrions utiliser 150 % des ressources que peut  produire la Terre en une année. Dit autrement,  la Terre a besoin d’un an et six mois pour régénérer ce que nous utilisons en une année.

Selon les Nations Unies, si nous ne faisons rien pour enrayer nos excès de consommation, nous aurons besoin de deux planètes pour subvenir à nos besoins d’ici 2050 !

En savoir plus sur l’empreinte écologique :