Pourquoi les ampoules basse conso restent chères

Les ampoules basse consommation représentent un vrai gain pour l’environnement et consoGlobe en propose une boutique très riche. Non seulement elles consomment moins et ont une durée de vie bien plus longue, ce qui est bon pour l’environnement, mais en plus elles vous font faire des économies.

En effet, malgré leur prix d’achat supérieur aux ampoules à incandescence traditionnelles beaucoup plus énergivores, les ampoules basse consommation (flucompacte, LED)  font baisser votre facture d’électricité de 80 %
Cependant, elles pourraient être bien moins chères et donc bien plus rentables. Pourquoi ? 

La majorité des ampoules basse consommation sont fabriquées en Chine et sont donc taxées aux frontières européennes à hauteur de 66 %  : les ministres européens, chargés de protéger notre marché du dumping, considèrent que le prix des ampoules chinoises ne reflètent pas leur coût réel de fabrication.

Les écologistes et certains industriels ou distributeurs (Philips, Ikea, …) aimeraient pourtant voir ces taxes à l’importation disparaître : ils expliquent que ces taxes, en maintenant le prix des ampoules élevé, 5 fois plus cher parfois, empêchent leur diffusion massive.

Selon eux, il s’agit en réalité d’une mesure protectionniste destinée à défendre le marché d’un fabricant européen d’ampoules basse consommation : l’allemand Osram, filiale du groupe Siemens. .

Le fabricant italien Targetti qui fait fabriquer ses ampoules basse conso en Chine estiment que les taxes sur ses produits ont représenté 3,5 millions d’euros en 2003. La disparition des taxes est pourtant inéluctables car elle va dans le sens de l’histoire :

  • Les ampoules à incandescence seront interdites en Australie après 2010,
  • La Grande-Bretagne va les interdire en 2011,
  • La Chine elle-même a promis de ne plus les utiliser d’ici 2017.

    Repères

  • 8 foyers sur 10 européens utilisent encore des ampoules classiques. 
  • En Europe, le WWF estime qu’il se vend 2 milliards d’ampoules classiques à incandescence contre 270 millions d’ampoules à basse consommation.
  • La généralisation des ampoules basse conso économiserait l’équivalent de 23 millions de tonnes de CO2 soit 0,5 % des émissions de gaz à effet de serre de l’Union Européenne. 
  • la Direction de l’Energie de la commission a l’intention de durcir progressivement la législation pour obliger l’utilisation des ampoules basse consommation pour l’éclairage urbain, puis dans les bureaux, puis les logements.

 Lire également