Temps pourri = énergie plus propre !

Rédigé par Mark, le 17 Jun 2013, à 16 h 08 min

Le printemps pourri a eu un effet paradoxal sur la production d’énergie en France. Mai a ainsi été le mois de l’énergie hydraulique.

Mai 2013 : une consommation électrique en hausse

Si vous résidez en France, quand vous repensez au mois de mai 2013 il ne vous vient pas forcément un sentiment d’euphorie. Le mois de mai le plus froid depuis 1987, qui vous a peut-être fait rallumer le chauffage, un comble à la fin du printemps.

Le Réseau et Transport d’Électricité a ainsi enregistré une hausse de la consommation électrique de 3 térawatts/heure par rapport à la moyenne des autres années, soit 9 %.

Chouette, il pleut, vive l’énergie hydraulique !

pluie-printemps-energieBonne nouvelle pour l’électricité, la pluie est venue s’ajouter au froid ! Si le mois de mai est record de froid, il a aussi été celui du record de production d’électricité hydraulique. Les fleuves et rivières alimentées de manière exceptionnelle pour un mois de mai ont permis de produire 8,6 gigawatts/heure. Pas de quoi compenser le surplus de consommation mais suffisant pour limiter le recours à la filière thermique fossile (charbon, gaz, fioul).

La production d’énergie éolienne n’a pas été très en forme, comme celle de l’énergie photovoltaïque, faute de vente et de soleil. De quoi se souvenir que, concernant l’énergie propre, il est bon de ne pas mettre tous ses oeufs dans le même panier.

Temps pourri = exportations en hausse

La production d’énergie hydraulique a été telle que 7,6 gigawatts/heure ont été exportés en mai 2013, contre 1,9 gigawatts/heure importés.

*
Je réagis

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Quand il n'écrit pas, Mark jardine ! Partageant son temps entre Dijon et Londres, il met au service ses compétences pour faire avancer le monde vers un...

5 commentaires Donnez votre avis
  1. Petite erreur : il est écrit “gigawatts/heure” et “térawatts/heure” au lieu des unités d’énergie “gigawattheures” et “térawattheure”, qu’il faut comprendre comme “gigawatt fois heure” (puissance x temps = énergie, donc 1 W pendant 1 h fait 1 Wh, et pas 1 W/h).

  2. Le mois de mai entraîné une surconsommation de 9% d’électricité , de 25% de gaz et de 70% de fuel domestique par rapport à 2012 !
    Vous pouvez m’expliquer en quoi ce bilan est écologique, je ne vois pas bien en quoi ce petit plus en production d’électricité peut compenser ces augmentations !

    • Alan

      Bonjour,
      Relisez l’article, il s’agit seulement de relever un paradoxe et non de se réjouir d’un quelconque “bilan écologique”. La conclusion de l’article est claire : on a pu limiter très légèrement les dégâts car nous ne sommes pas dépendants que d’un seul type de production d’énergie.
      Bien cordialement,
      Delphine

  3. Enfin un côté positif à cet affreux mois de mai que l’on vient de passer. Merci pour l’info !

    • I am a lender of money that we need to

Moi aussi je donne mon avis